Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Allez, je me lance
Auteur Message
Membre balbutiant
Membre balbutiant
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Fille
  • Age : 27
  • Localisation : Quelque part par ici
  • Messages : 33
Lun 2 Jan 2012 21:00
Message Allez, je me lance
Je ne sais pas ce que ça vaut. J'aime écrire, mais je ne suis pas sûre que ce que j'écris tienne la route. Alors, bon, je me lance, et je verrais bien.
J'ai rarement publié mes textes. Même dans un cercle plus intime.
Ca fait un petit moment que je n'ai rien écris, alors, les textes qui vont suivre risquent d'être un peu obsolètes.
Ah, et dernière chose. Mon cerveau est farfelu parfois. Ne cherchez pas de sens, il n'y en a pas toujours. Tout dépend.
Assez discuté. Maintenant, écrivons. (ou copions/collons devrais-je dire).

Le premier, c'est du sans titre...

« Je regarde défiler les heures. Ces heures si longues, si vides. Je sens l'ennui. N'est-ce pas plus facile de marcher sous la pluie, le parapluie à la main. Fermé.
Puis j'entends ses cris, ses pleurs. Je vois ses mains se coller sur mon visage blême. "Tu n'aurai pas dû". Ils le disent tous. Pas de remord, pas de regret. Juste, des souvenirs. Les nuits passées sans rien, sans rêve, sans le moindre petit bout d'espoir. Mes nuits son bleus puisque tes rêves sont noirs. »

BOF !

Le second, je l'ai appelé, "un souffle, un éclat bleu".

« Et le poison coulait dans ma gorge. Comme un doux venin. Je le sentais avancer dans ma trachée, puis descendre jusqu'à mon estomac. Je voyais mes mains devenir pâles. Un miroir face à moi me montrait mon visage hâve. Mes yeux étaient vitreux, tels ceux d'un poisson rouge. Ma bouche était violette et mes dents d'une blancheur arctique se montraient plus présente encore au milieur du miroir. Je sentais encore mon coeur battre dans ma poitrine. Je n'entendais plus que lui. Il était le seul à contrôler la durée de ma souffrance. Je ne sentais plus mes jambes. J'étais assise, j'agonisais, mais je n'avais pas peur. J'attendais avec patience. Mes mains tremblaient. Des gouttes ruisselaient sur mon front. Et je la voyais, elle. Si belle, si douce. Mon corps faible, presque sans vie, s'allongeait sur le sol. Froid. Je pouvais encore distinguer les murs de mon appartement, trop grand, trop vide. Mes mains tremblaient encore, puis mon corps tout entier. La sueur coulait sur le sol. Je me souvenais d'elle. J'entendais encore sa voix qui me disait des mots. Ses mots. Je me souvenais de ces voyages. De ces personnes qu'on a connu. Nous étions deux. Unies. Ensemble. On pouvait vaincre la peur. Vaincre le desespoir. On n'avait besoin de personne. Ils nous regardaient avec envie.

Puis plus rien.

Mes mains ont cessées de trembler. Mon corps s'est glacé. Mes yeux fixaient un point, sans jamais le lacher. Ma bouche, entrouverte, laissait s'échapper un ruisseau de sang. Mes cheveux tombaient sur le sol. Il n'yavait plus de vie dans ce corps. Plus d'espoir dans ce coeur détruit. Tes mots n'étaient plus. Tes mains ne me suivaient plus. Ta voix n'avait plus de son. Je suis partie te rejoindre. »

Mouais, toujours pas.

Et le dernier, je lui ai donné pour titre: "Cornichon Bénévole a perdu son Irlandaise".

« De ton souffle, j'en retiens l'air amer... Tume, hume et fume ailleurs. Aucune odeur, pas de couleur, moins de douleur sur le monde extérieur qui danse et danse et danse et rage de vouloir partir encore plus loin et près de cette âme. Malentendant, malentendu, espoir qui fait mourir et tenir et vomir et... Sensations boueuses et creuse qui se tient et se perd parmi les angles morts des abeilles qui someillent. De ton fil je ne prend que la fin. La fin qui ne s'arrête pas. Infini. Comme un ours, je veux croquer des baies sauvages. Domestiquons-le. Domestiquez-moi.

Un abricot qui tricote sur le chemin du marécage de la grue de société... Oméga tueur de mandragores dans les bois feuillu comme le pantalon et la chemise équilatérale et quatoriale. De tous ces gens d'arme j'en prends deux et deux font quatre. Métabolisme de ta peau abîmée, intolérance cutanée du formel rimel qui coule sur ton ventre gradué. Mangez du chocolat, lavez votre cerveau, dada, dada, buvez de l'eau.

Et pourquoi ne pas s'investir amplement dans une usine de ricorée anthropologue qui dort en chacun de nous ? Pourquoi ne pas ignorer la culture territoriale des fraise des bois fleuris et jaunis ? Pourquoi ne pas dormir dans un oreiller un peu sale ? Pourquoi ne faut-il pas avancer dans de l'herbe mouillée? Pourquoi, tout à fait à droite, doit-on aller ? Pourquoi est-il grave de devenir désintégrée par un ventilateur? Atchoum. A tes souhaits. Merci. De rien. Si, quelque chose de toi. Oui, non merci. Comment fait-on pour se faire foutre par Hulk-Fred? Comment vont ta tante et ton cousin? Comment libérer le baudet qui est dans mon poumon gauche? Comment va-t-on en avion? Comment les fleurs mangent-elles du riz? Pourquoi les magiciens portent une carrotte entamée par un brocoli suspect?

Jésus est vivant. Bonsoir monsieur. Jesus is alive. Good envening sir. Bazaillou dans ton choux. Néant sur les harengs.

Tout à fait, bonsoir. »

Et bien voilà. A vous de voir. Ou pas ? Dis rien


1 2 3, je clique !
Profil Site Internet
Débateur
Débateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Localisation : Du changement en perspective
  • Messages : 1270
Lun 2 Jan 2012 21:06
Message Re: Allez, je me lance
Merci Seldun pour ces jolis textes à l'écriture originale et affirmée . Merci pour ta confiance en notre regard.

"On met du temps à devenir jeune" P Picasso
Profil
zen
Modératrice
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Fille
  • Age : 49
  • Localisation : Un pied dans l'eau et un sur le mont.
  • Messages : 11009
Lun 2 Jan 2012 21:15
Message Re: Allez, je me lance
J'aime bien le premier, il m'intrigue.
Le deuxième me donne froid dans le dos.
Le troisième est vraiment farfelu. Hihihi!
Tu as l'air de bien écrire. En tout cas j'ai tout lu, facilement et sans avoir envie d'aller lire ailleurs.
T'as plus qu'à nous faire une petite histoire ! Au boulot ! Hihihi!

Image
Profil
Membre balbutiant
Membre balbutiant
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Fille
  • Age : 27
  • Localisation : Quelque part par ici
  • Messages : 33
Lun 2 Jan 2012 21:49
Message Re: Allez, je me lance
Oh, ben, si je m'attendais ! Merci en tout cas pour ces encouragements ! Ca me fait très plaisir ! Il en fait peu...!
Juste le temps d'écouter une chanson, une seule, et je m'y remet ! Ca y est, je me sens d'humeur créative ! Sourire doux
Profil Site Internet
Bavard impénitent
Bavard impénitent
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Age : 30
  • Localisation : Dans mon antre
  • Messages : 968
Lun 2 Jan 2012 23:54
Message Re: Allez, je me lance
C'est génial de nous les faire partager ! Merci Petit sourire

Avis très perso :
Le premier je n'ai pas trop accroché mais, je l'ai trouvé sympa.
Le second, j'ADORE ! Le côté sombre, désespérant, tragique. Mon préféré je dirai Hmmm!
Quant au dernier, il m'a bien fait sourire. Il me parle. J'ai l'impression que tu as écrit ce que l'on peut ressentir quand on commence à s'endormir ou qu'on rêvasse en fixant un point...

Au niveau de l'écriture, les phrases courtes c'est vraiment top. Facil à lire mais... pas toujours...
A certain moment, le texte "coule" moins à cause de la ponctuation mal placée. (c'est vraiment la seule critique que je peut faire)
Si tu veux en publier d'autres, je les lirait avec grand plaisir ! (oui, c'est une invitation en douce Fait l’innocent(e) Hihihi! )

"Nous sommes tous frères sous la peau. Et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver." Ayn Rand
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15524
Mar 3 Jan 2012 06:18
Message Re: Allez, je me lance
Mes commentaires à deux cents.

Le premier vous laisse sur place. On attend quelque chose, mais c’est brisé net. On croirait un extrait qui veut donner envie de lire le texte original.

Le second commence bien, mais j’ai un l’impression de quelque chose qui ne collait plus dans la seconde partie. Peut-être une idée serait-elle de faire raconter la deuxième partie par une autre personne, qui parlerait de la personne de la première partie à la deuxième personne du singulier. Ça ferait à la fois plus ressentir que le point de non-retour a été franchi tout en secouant encore plus la personne qui lie, en la déstabilisant un peu avec ce changement de point de vue. Mais je ne sais pas si je suis compréhensible quand je dis ça…

Le troisième, j’ai bien accroché, les rimes au début, les questionnements vers la fin, et la narration entre les deux. Ça n’est pas si farfelu finalement, en tous les cas pas chaotique, c’est juste difficilement interprétable tout en ayant une harmonie ou une tonalité, comme de la musique finalement.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Tchatcheur
Tchatcheur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Messages : 161
Mer 11 Jan 2012 12:55
Message Re: Allez, je me lance
Je me joins aux autres pour te féliciter pour ces beaux poèmes (c'est un amateur de poésie qui te le dit)
Bravo !
Profil Site Internet
Membre balbutiant
Membre balbutiant
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Fille
  • Age : 27
  • Localisation : Quelque part par ici
  • Messages : 33
Sam 21 Jan 2012 18:45
Message Re: Allez, je me lance
Bon, merci beaucoup à tous. J'ai recommencé à écrire. Je vous ferais partager tout ça prochainement. Il faut juste les taper (oui, en règle générale, je préfère le bon vieux stylo-papier), et les mettre en ligne.

Ouch, un bout de temps que je n'étais pas passée par là !

Et hop, c'est reparti !
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15524
Sam 21 Jan 2012 19:28
Message Re: Allez, je me lance
You’re welcome Hmmm!

Prend tout de même soin de ne pas publier ici des choses dont tu ne voudrais pas que des gens puissent les copier, au cas où il te viendrait un jour l’envie de les publier en livre.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Membre balbutiant
Membre balbutiant
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Fille
  • Age : 27
  • Localisation : Quelque part par ici
  • Messages : 33
Dim 22 Jan 2012 00:10
Message Re: Allez, je me lance
Je ne pense pas que ça arrivera, quoique, sait-on jamais !
Mais, merci pour le tuyau, j'y veillerai. J'avoue que je n'y avais même pas pensé ...
Profil Site Internet
cron