Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

De S. P. I. R. à S. A. P. I. S
Auteur Message
Tchatcheur
Tchatcheur
RANDOM_AVATAR
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 116
Ven 23 Nov 2018 19:16
Message De S. P. I. R. à S. A. P. I. S
Bonjour,

Le titre du sujet nous conduit à quelque(s) déduction(s) et/ou induction(s), voir directemement une à plusieurs conclusion(s).

De S. P. I. R. à S. A. P. I. S.

Situation Problème Implication Résulta
Science Art P(rudence) Intelligence Sagesse

Je m'interrogeais sur le sens d'un propos variablement partagé d'un individu nommé M. Albert Heinstein qui contribua aux science de la physique particulière qu'est l'étude. (je fait exprès pour bien que vous compreniez mon propos).

Le sujet du propos en question, que je connais relaté par un message à la mémoir de l'interrogation à l'égard de la nature du réel, est :
l'interlocuteur avant : - Et vous ! M. Einstrein. Croyez vous en "?ieu" ?
M. Albert Heistein : - Deffinissez d'abord ! Ce que vous appellez "?ieu" ! Et je vous répondrai.

J'ai alors cherché sur Internet, grâce au moteur de recherches de Google, la citation de M. Heinstein, et suis dans un prmier temps allé visiter la page sensiblement dédié aux propos des interloqués.

Mon sujet est visiblement une affaire de zel qui sera plus ou moins bien venu selon mon aptitude à distinguer correctement deux verbes :
- être
- exister

Pardonner moi alors si vous ne parvennez à partager ma gnose.

Etre est le verbe qu'utilisa William Shakespeare dans une scenari commédienne nommée Hamlet dans laquelle, il formule une brêve question : To be or not to be ?
Etre ou ne pas être ? In french text ; Qui constitue, soit, une question sensible à l'existence ; Mais qui n'est pas propos de raisonnement par lequel j'arrive à la conclusion ; La question relative à l'interrogation motivé par William Shakespeare est pour moi : Etre ou devenir ?

Mais l'existence est ici, par le verbe "exister", à la fois un lien du verbe "être" à la question de William Shakespeare : To be or not to be ? Et son corrolaire définisant du verbe "exister" pour moi : se tenir en dehors. Ou devenir si l'on est.

Au plaisir de vous lire.
Profil
Tchatcheur
Tchatcheur
RANDOM_AVATAR
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 116
Ven 23 Nov 2018 19:30
Message Re: De S. P. I. R. à S. A. P. I. S
Encore, ma gnose ici semblerait être contenante d'un résidu d'incohérence du à la racine du verbe "devenir", qui est selon moi un dérivé de "venir" préfixé de "de". Et j'aurais tendance à interpréter le verbe par une constance de l'infinitif "être".

Les joies du vivant.
Profil
Tchatcheur
Tchatcheur
RANDOM_AVATAR
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 116
Ven 23 Nov 2018 19:39
Message Re: De S. P. I. R. à S. A. P. I. S
Quant à "progresser", pour l'engraissement, et donc l'amplification, j'en ai suffisemment observer pour chercher au pire la complexification ; Au mieu une mathématique lexicale appliquée à l'ensemble des énoncés de chacune à l'exception des dérivés psychadéliques des sciences tels que la psychologie et ses voisisin psychiques, qui d'ailleurs ne sont qu'une inversion de la recherche véritable ou son évocation, de la respiration, soit une inspiration alternativement à une expiration comme un début et une fin.
Profil
Tchatcheur
Tchatcheur
RANDOM_AVATAR
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 116
Ven 23 Nov 2018 19:45
Message Re: De S. P. I. R. à S. A. P. I. S
Et pour médire et vous donner réellement la parole ; la méditation est l'appelletion de "dire maladroitement" ou mieux "dire de mauvaise foi" ou au pire "dire" tout court.

Je lui préfaire penser et réfléchir.
Profil