Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Ecoute de France Culture
Auteur Message
Compte gelé
Compte gelé
RANDOM_AVATAR
  • Genre : Garçon
  • Messages : 664
Dim 7 Aoû 2011 22:29
Message Ecoute de France Culture
Il est toujours délicat d’être franc, souvent c'est la répression qui y répond. Il est plus facile d'opiner et de garder ainsi des partenaires de dialogues. Mais quel est l'intérêt ce type de dialogue "Bonjour, tu vas, Bien, je crois qu'il va pleuvoir" J’écoute souvent France Culture et Samedi matin une conférence de "Alain Badiou" qui inspirait sa réflexion de Platon.

Excellent début:
"Le monde est issu d'une force
AGRESSIVE et CONTRADICTOIRE" sur cette phrase, bravo, en seul mot, on rappelait que l'univers dont les dimensions sont inimaginables, pensons aux milliards de soleils de notre galaxies et aux milliards de galaxies, séparées par des gouffres de milliards de fois plus vastes qu'elles,
que cet immense univers, a du le pauvre être réduit à la taille d'une molécule (des milliards de fois plus petite qu'une tête d'épingle).
UN ORDRE PARFAIT. Un potentiel isentropique maximal.

Cet univers comme un ressort compressé à l'extrême, bien entendu cherche çà se détendre, à regagner le chaos, le niveau énergique le plus bas, c'est l'ENTROPIE (dont l’instrument est le TEMPS dont l’idée fixe est de réaliser l’entropie. Il en est le fils comme un éclair ou un courant sont les fils , placé entre deux potentiels opposés.

Chapeau bas à Platon et à Socrate, qui avaient d’entrée décelée l’extrême violence dans la quelle peut se retrouver un ressort aussi compressé et à la fois son aspect contradictoire puisque c’est peut-être lui qui s’est mis dans celte situation ou que pour produire plus de désordre il utilise la vie, un monument d’ordre en apparence (mais pas si on intègre l’effet sur l’environnement).

Je souhaiterais revenir sur d’autres concepts qu’a développé Alain Badiou sur lesquels je suis soit controversé soit en total désaccord.
a) La localisation pourrait avoir un sens (par rapport à quoi ?) Mis à part par rapport à l’ensemble des objets en contacts, pondéré par leur degré d’influence
b) Sa pseudo acceptation de mondes différents du notre mais sous une apparence d’ouverture, il masquait sont refus de l’altérité la plus inaccessible. Pour lui pouvaient coexister des mondes a, b et c dans lequel simplement avaient changé le rapport de similarité ou le rapport de différence.
Il citait un exemple qu’on peut simplifier en disant que pour l’oiseau panneau et branche peuvent être classés comme similaires, mais verre de être et ver aquatiques comme extrêmement opposés, alors que notre monde donnerait un classement opposé. Peut importait, car il se plaçait toujours du côté de l’être subjectif ou réceptif qui observe, et jamais du coté de l’ »AUTRE » » pour dire qu’on ne peut l’atteindre.
c) En partant de la chanson (sympathique) l’Internationale, « nous somme rien soyons tous », il assimilait l’existence au ressenti de l’existence par le sujet, c'est-à-dire si l’on peut aller plus loin.
Il nous expliquait certes que l’ouvrier ressentait qu’on ne lui permettrait pas d’être lui même mais juste une infirme partie de lui même, alors que son exploiteur pouvait lui se réaliser pleinement. Badiou aurait déjà du dire cela en termes psychanalytiques :
L’existence était le degré de réalisation du désir attribué à l’individu par la société. (Mais disant cela Badiou se rendait-il compte de quel pouvoir de définition démesuré il investissait les compositeurs de l’Internationale ?)

(je rajouterai même mais je ne veux pas interférencer les débats, le désir génétiquement programmé pour une entropie maximale, étrangement cela peut passer par faire huit gosses, apparent acte de vie et non de destruction, mais a-t-on réfléchi au fait que si la nature nous poussait à faire le plus de gosses possibles disons huit, c’est pour casser huit plus)
Je reprochais à Alain Badiou, d’avoir inconsciemment et peut êre marxistement donné trop d’importance à la définition l’existence à travers le désir et la réalisation, ce qui est une vison purement idéaliste (et sympathique) du monde. Or ni matérialisme ni idéalisme seuls ne l’emportent seuls l’un contre l’autre. La solution étant un compromis.




.
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17332
Dim 7 Aoû 2011 22:47
Message Re: Ecoute de France Culture
France,

C’est de l’écriture automatique ?

France, tu me corrige ça, tu me le rend plus clair, ou ça passe de Philosophie à Comptoir, Ok ? Colère

Accessoirement, je peux peut-être le déplacer dans Littérature… (vu le style un peu « écriture automatique ») je vais y réfléchir.

Si tu veux que je le laisse dans Philosophie, s’il te plait, corrige. Même grammaticalement, certaines phrases n’ont pas de sens, alors ne me fait pas le coup de me dire que ce n’est qu’une divergence d’opinion.

Franchement, lis le titre, et le contenu : quel rapport ? Il n’y a même pas de relation entre les paragraphes entre eux.

P.S. J’ai peut-être une idée de conseil à te donner : essai d’écrire des messages plus court. De quelques phrases, une ou des phrases, plutôt que de longs messages. Peut-être que ça t’aidera à ne pas zigzaguer dans tous les sens.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Compte gelé
Compte gelé
RANDOM_AVATAR
  • Genre : Garçon
  • Messages : 664
Dim 7 Aoû 2011 22:54
Message Re: Ecoute de France Culture
Hibou a écrit : 
France,

C’est de l’écriture automatique ?

France, tu me corrige ça, tu me le rend plus clair, ou ça passe de Philosophie à Comptoir, Ok ? Colère

Accessoirement, je peux peut-être le déplacer dans Littérature… (vu le style un peu « écriture automatique ») je vais y réfléchir.

Si tu veux que je le laisse dans Philosophie, s’il te plait, corrige. Même grammaticalement, certaines phrases n’ont pas de sens, alors ne me fait pas le coup de me dire que ce n’est qu’une divergence d’opinion.

Franchement, lis le titre, et le contenu : quel rapport ? Il n’y a même pas de relation entre les paragraphes entre eux.

P.S. J’ai peut-être une idée de conseil à te donner : essai d’écrire des messages plus court. De quelques phrases, une ou des phrases, plutôt que de longs messages. Peut-être que ça t’aidera à ne pas zigzaguer dans tous les sens.



Ecoute Alain Badiou, fais de la philo. Il faut te mettre à jour (réalisme/idéalisme: le b-a ba connais tu la différence ?) Et n'oublie pas qu'on est pas d'extrème droite mais plutôt de l'autre bord.
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17332
Dim 7 Aoû 2011 23:00
Message Re: Ecoute de France Culture
France a écrit : 
Et n'oublie pas qu'on est pas d'extrème droite mais plutôt de l'autre bord.

Aucun rapport, je vois pas quelle place cette remarque a ici.

Attend, je vais te citer.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17332
Dim 7 Aoû 2011 23:01
Message Re: Ecoute de France Culture
Pas besoin d’aller loin, rien que le début.

Peux-tu expliquer ça ?
France a écrit : 
Excellent début:
"Le monde est issu d'une force
AGRESSIVE et CONTRADICTOIRE" sur cette phrase, bravo, en seul mot, on rappelait que l'univers dont les dimensions sont inimaginables, pensons aux milliards de soleils de notre galaxies et aux milliards de galaxies, séparées par des gouffres de milliards de fois plus vastes qu'elles,
que cet immense univers, a du le pauvre être réduit à la taille d'une molécule (des milliards de fois plus petite qu'une tête d'épingle).
UN ORDRE PARFAIT. Un potentiel isentropique maximal.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Compte gelé
Compte gelé
RANDOM_AVATAR
  • Genre : Garçon
  • Messages : 664
Sam 13 Aoû 2011 08:28
Message Re: Ecoute de France Culture
Hibou a écrit : 
Pas besoin d’aller loin, rien que le début.

Peux-tu expliquer ça ?
France a écrit : 
Excellent début:
"Le monde est issu d'une force
AGRESSIVE et CONTRADICTOIRE" sur cette phrase, bravo, en seul mot, on rappelait que l'univers dont les dimensions sont inimaginables, pensons aux milliards de soleils de notre galaxies et aux milliards de galaxies, séparées par des gouffres de milliards de fois plus vastes qu'elles,
que cet immense univers, a du le pauvre être réduit à la taille d'une molécule (des milliards de fois plus petite qu'une tête d'épingle).
UN ORDRE PARFAIT. Un potentiel isentropique maximal.


Il me semble qu'il n'y a rien a dire de plus que qui suit.
On peut en 2011 prendre comme théorie celle du Big Bang où tout l'univers,, qui en 2011 a des dimensions énormes, était il y a quinze millaird d'années réduit à la taille même pas d'une tête d'épingle, des milliards de fois moins.

Je compare cela a un ressort compressé.

Le pauvre arrive a "pêter" ses ataches et depuis il ne cesse de s'agrandir.

Tout ceci n'est pas sans rapport avec la notion d'ordre et de temps car comme tu le vois pour un ressort il étit mieux ordonné compressé qu'une fois libéré.

Cet argument n'étant pas très convaincant, je le reconnais, disons que si l'univers a eu envie de se détendre
alors qu'il aurait pu sagement rester à la taille d'une molécule, il me semble que c'est parce que son état naturel (celui qu'il désire avoir) serait plutot l'état décompressé que l'état compressé.

Il y a donc une propention naturelle de l'univers à retourner à des niveaux d'énergies potentielles basses (car avec un univers dilaté) les énergies d'attarctions fortes et faibles par exemple diminuent
et meilleur argument pour s'en convaincre il suffit de voir que tout autout de nous obéit à cette loi.

L'eau juchée au sommet de la montagne par la pluie ou la neige, n'a qu'une envie, se faire la belle
pour regagner le niveau le plus bas possible (mais comme dit Marius dans Pagnol à son collègue avec qui il vient de se disputer mais cela ne les empêche pas illico de se servir un pastis, "Pas plus haut que le verre") ici, l'eau ne cherchera pas à descendre plus bas que le centre de la terre.

C'est la loi naturelle de la nature (pas de l'homme qui est une apparente contradiction) aller du debout vers le couché. (Je suis de culture Corse)
Une pierre lachée d'un balcon tombe dans le jardin au dessous (vérifier qu'il n'y a personne desous).

D'ailleurs j'avais dis, et cela rejoignant un peu KilVaiDen alors lynché par une vaste coalition Sylaro-Meestycienne, Kil je parle de mémoire) qu'il n'y avait pas de limite entre l'inerte et le vivant, qu'en effet il avait tout à fait raison.

Notre corps par exemple est composé de cellules qui a un niveau microscopique fonctionnent tout ausi bêtement que la pierre qui tombe du balcon.

Le vivant n'est qu'un assemblage d'inanimé un peu sophistiqué, mais pas de différence fondamentale sur le but , tomber au point 0.

Je n'ai pas fait le lien avec le désordre mais il est évident, les objets qui tombent au point 0 sont plus désordonnés que ceux qui sont encore élevés.

Le désordre c'est le but. Et pour atteindre ce but, l'univers (que nous connaissons) se sert d'un instrument qui s'appelle "temps" qui comme vous le savez d'après la thermodynamique effectivement ne fait qu'accroître le désordre.

Excusez moi, ceux pour qui c'est une répétition, mais vous vous croyez être le même que celui qui
a lu le titre mais non, vous en êtes une photocopie (un "scan")très légèreemnt dégradé par le temps, c'est ainsi que même si la science peut un jour retarder le veillissement, l'usure est inévitable car le temps fonctionne en consommant de l'ordre et en usant. C'est une loi de la nature crois-je.

Ceux qui comme moi pratiquent le divant et qui constatent que d'année en année en année, ils ne sont plus la même personne, auront plus de facilité à me croire. Pour ceux qui ne pratiquent pas comme Harratch, je lui rappellerais qu'il n'y a a aucune mollécule de commun entre le bébé qu'il fut et sa personne en 2011, donc finalemant qu'est ce qu'harratch, une personnalité, une structure neuronale.... un pseudo, qui eux même évoluent avec le temps.

____

Vous allez me citer l'exemple des êtres vivants qui eux créent de l'ordre, rien n'est plus faux. L'être vivant est un des coups les plus vicelard de l'entropie (la tendance au désordre de l'Univers) .

En effet pour créer une unité d'ordre (au fait un khôlle : quelqu'un connait-il l'unité d'entropie, le premier qui répond ?)
Tout ce qui est vivant autant pour construire un mur que pour construire un os, autant pour développer un arbre va créer globalement, en comptant l'environnement sur lequel il interagit, une quantité de désordre bien plus grande que si l'entropie avait utilisé la même énergie par les moyens élémentaires dont elles disposait au début: tremblements de terre , foudre.
____
En général c'est là que les Meesty, Llolive et cie décrochaient et se révoltaient car ils voyaient dans cette vision du monde une vision pessimiste dans laquelle tout alait s'effondrer.
Ce qu'il ne comprennent pas c'est qu'au contraire cette théorie pousse à protéger le vivant (puisque c'est le vecteur le plus renatable de l'entropie), à faire le plus de gosses posibles.... C'est une théorie très vitaliste, très en faveur de la vie.

PS
Zen j'ai la flemme de tout passer au correcteur et de me relire... c'est normal la flemme est dans l'ordre naturel. Petit sourire
Profil
cron