Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Evasions rocambolesques
Auteur Message
Compte gelé
Compte gelé
RANDOM_AVATAR
  • Genre : Garçon
  • Messages : 612
Dim 6 Fév 2011 14:05
Message Evasions rocambolesques
Tant pis pour expliquer qui sont untel et un tel, ce serait trop long, la date quand même:

Juillet 1944, des résistants

"Ce qui occupe d'avantage l'esprit de Brayance et de Rochefort, c'est le sort de La fournière, incarcéré par les allemands.
Le mec (style marseillaisement) va direct voire les interprète allemeands à la préféecture de police, il demande carrément où est Fourrières.
l'allemand parle comme si c'était pour dire l'heure: il donnela date du convoi, car les allemands m^me se battant contre la bagatelle de 1000 milions de russes et d'autant d'Alliés en normandie, Provence et Italie et reculant sur tous ces fronts aviat encore en t^te d'intéroorroger leurs prisonnier.
Au moment ou le détenu, fourrière va être "entrainé" , arrive une voiture d'état major, un général en descend raide et autoritaire (celui de la pref)
"'Celui-là, remettez le nous, dit-il à un unteroffizier, nous n'en avons pas fini avec lui"
On fait semblant de l'embarquer brutalement..
2 rue plus loin, le général relache le prisonnier et La fournière.
Vous pouvez vérifier France Loisirs/Réseau Orion/ La jeunesse et la Résistance./ Alain Gandy/p 147-148

Le plus incroyable c'est que cela ne xce soit pas passé à marseille où là j'aurais compris, vous savez su'on est les sseuls (avec l'évasion d'Aubrac) a avoir mis HS la gestapo directement.
Mais a marseille, l'expliactaion eut été logique: une dette de jeu au poker non payé au parrain local. Petit sourire
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17322
Dim 6 Fév 2011 17:42
Message Re: Evasions rocambolesques
Je ne suis pas sûr d’avoir tout compris.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
zen
Modératrice
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Fille
  • Age : 50
  • Localisation : Un pied dans l'eau et un sur le mont.
  • Messages : 11009
Dim 6 Fév 2011 18:43
Message Re: Evasions rocambolesques
Ha ben ça va, ça me rassure un peu ! Je ne suis pas toute seule à ne pas avoir tout compris. Hihihi!
Profil
Compte gelé
Compte gelé
RANDOM_AVATAR
  • Genre : Garçon
  • Messages : 612
Lun 7 Fév 2011 14:02
Message Re: Evasions rocambolesques
Oui, eh bien excusez moi, j'ai voulu faire vite, pour ne pas être ennuyeux.

En fait à Paris, un des résistants avait été capturé par les allemands qui comptaient le ramener avec eux en Allemagne.

Un autre résistant on ne sait pas comment a réusi à convaincre un général allemand, de donner ordres aux gardiens de le lui livrer pour le faire évader.
J'avoue que c'est invraissemblable, mais c'est tiré d'un livre écrit par un historien reconnu, dont je vous ai donné les références.

J'ai voulu plaisanter ensuite en disant que si cela avait été à Marseille, on aurait pu expliquer cela par une dette de jeux que le général aurait pu devoir à un parrain marseillais.

Car en effet, la menace d'un parrain aurait pu être plus dangereuse que celle de la résistance ou des armées ennemies, vu l'épisode qui s'est passé à Marseille ou un des adjoints de la gestapo ayant joué au poker avec des escrocs, perdu et non payé, s'est fait purement et simplement tirer dessus , vous savez dans le style Eliot Net, le trand habillé en complet deux pièces, le beretta, le mouchoir sur la veste et le fusil avec le bariquet tournant.

Autrement dit quand il s'agissait de dettes, les truands pouvaient faire des choses que les plus courageux de la résistance n'osaient imaginer.(A ma connaissance une seule attaque directe de résistant contre la gestapo: l'évasion d'Aubrac).

J'espère avoir été plus clair.
Profil
zen
Modératrice
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Fille
  • Age : 50
  • Localisation : Un pied dans l'eau et un sur le mont.
  • Messages : 11009
Lun 7 Fév 2011 19:07
Message Re: Evasions rocambolesques
Ben tu vois, quand tu veux tu peux !
Là j'ai tout compris ! Le résistant a dû certainement donner quelques billets au général allemand. Hmmm!

Citation : 
vous savez dans le style Eliot Net, le trand habillé en complet deux pièces, le beretta, le mouchoir sur la veste et le fusil avec le bariquet tournant.

Eliot Net.... Il sévit sur google tu crois ? Gné ?!

Pour info : http://fr.wikipedia.org/wiki/Eliot_Ness
Profil