Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Explorateurs de l’espace qui n’ont d’humain que la conscience
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16070
Sam 16 Nov 2013 00:58
Message Explorateurs de l’espace qui n’ont d’humain que la conscience
Ce sujet ne peut pas être posté en Sciences, parce qu’il est entièrement fictif. Il ne peut pas être posté en Ufologie, parce que bien que concernant l’espace et un contact avec une forme de vie ou de conscience, il n’est pas lié à l’hypothèse OVNI. Difficile de le placer ailleurs que en Philosophie & Méditation ; j’espère qu’il est bien à sa place ici.

C’est un court‑métrage de fiction (à la fin de ce message) de 15 minutes ; il est très spécial. Il n’y a presque rien dans l’image, il est nécessaire de comprendre l’Anglais pour comprendre l’histoire. Je résume rapidement…

Il s’ouvre sur cette citation de Arthur C. Clarke (traduite plus bas) :

Arthur C. Clarke a écrit : 
The stars are not for man. That is not for biological humans 1.0

Arthur C. Clarke a écrit : 
Les étoiles ne sont pas faites pour l’Homme. Ce n’est pas pour les humains biologiques version 1.0


En 2035 (date fictive), une agence spatiale souhaite envoyer une sonde très loin dans l’Univers, loin à l’extérieur du système solaire. Pendant un si long voyage, beaucoup de données devront être enregistrées. Même avec les meilleurs technologie informatique, il faudrait des appareils énormes pour arriver à la quantité de mémoire suffisante.

Rappel : il s’agit de fiction !

Des chercheurs ont l’idée que le cerveau humain ferait bien mieux, qu’il sait mieux se souvenir sans enregistrer des données exactes et encombrantes. Ils pensent aussi que en cas de contact extra‑terrestre pendant le voyage, un cerveau humain avec ses émotions et sa conscience, sera seul capable de communiquer d’une manière pertinente, et qu’un ordinateur ne le pourrait pas.

Ils créent une sonde, petite, dans laquelle ils placent un cerveau humain et fonctionnel (disons, vivant).

Cette sonde, et son cerveau humain et conscient, est lancée vers la grande étendue de l’Univers, depuis une navette spatiale en orbite autour de la Terre.

100 ans plus tard, l’agence spatiale commence à recevoir enfin des signaux, encodant les souvenirs de cette sonde. Un jour, ces signaux deviennent étranges, et on croit y déceler le signe d’une communication avec quelque chose. Dans les souvenirs, est découverte une carte stellaire.

En pointant des radios télescopes dans la direction ou le supposé contact s’est produit, l’agence spatiale décèle d’importants flux d’énergie. Les scientifiques imaginent alors qu’il s’agit peut‑être d’une forme de conscience sans support matériel, fait d’énergie.

La carte stellaire reçue avec les souvenirs de la sonde, ainsi que d’autres caractéristiques de la supposée communication, laisse à l’agence spatiale, le sentiment que la conscience avec laquelle le cerveau humain de cette sonde a communiqué, nous fait une invitation à les rejoindre.

La question se pose de savoir quelle suite donner à ce qui ressemble à une invitation. L’agence spatiale décide que des humains se rendront là‑bas. Mais ce ne seront pas des humains biologiques 1.0, ce seront des humains artificiels, avec un cerveau humain, aboutissement d’un projet militaire secret, rendu publique et ré‑orienté à cette fin. Quelques‑uns sont envoyés en direction du lieu de l’Univers où le premier contact a eu lieu…

Ce court‑métrage de 15 minutes, s’appel “Project Kronos”.

Project Kronos —  Hasraf HaZ Dulull



Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet