Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Femmes et hommes politiques, les traitements différenciés
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15524
Lun 7 Juil 2014 09:54
Message Femmes et hommes politiques, les traitements différenciés
C’est anecdotique, pas ce que la politique a de plus préoccupant, mais ça fait parti des petites choses qui en trahissent de plus importantes (comme la banalisation du populisme en politique).

S. Royal, pendant les élections de 2007, se faisait appelé ou était appelée Ségolène, et non‑pas Royal, appelée par son prénom plutôt que par son nom; idem avec Marine Le Lepen, Fadela Amara, et quelques autres, comme si le sentiment de sympathie envers, ou de proximité avec, une personnalité politique, devait être dictée sans discussion, par son genre / sexe.

De même, une critique acerbe envers une femme politique, est automatiquement prise pour une insulte visant le sexe, ce qui n’est jamais le cas si c’est un homme politique qui est visé.

Un cas récent avec S. Royal qualifiée d’emmerdeuse, ce qui fait réagir, tandis qu’il n’y a pas eu de réactions quand en 2011, c’est F. Bayrou qui était qualifié de la même manière (à l’accord du genre près).


Image

La couverture du journal L’Express de la première semaine de Juillet 2014, qualifiait Ségolène Royal d’être « L’emmerdeuse » : jugé anormal.


Image

La couverture d’un numéro de 2011 du journal Le Point, qualifiait François Bayrou d’être « L’emmerdeur » : jugé normal.


J’aime bien cet exemple, parce qu’il est imagé, au sens propre, et flagrant. Ce n’est pas moi qui l’ai remarqué (je ne lis pas les magazines), c’est tiré d’un blog de Rue 89 sur le Nouvel Obs’ : Si « l’emmerdeuse » est dégradant, « l’emmerdeur » est‑il un compliment ? (nouvelobs.com). 2 Juillet 2014.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15524
Mer 20 Juil 2016 15:41
Message Re: Femmes et hommes politiques, les traitements différenciés
Voir aussi « L’hypocrisie féministe : the topic ».

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron