Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Kelvin n’a pas dit la phrase qu’on lui prête
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16535
Mer 17 Fév 2016 02:00
Message Kelvin n’a pas dit la phrase qu’on lui prête
L’histoire fait dire à Kelvin qu’il pensait qu’à son époque, la physique avait tout compris, qu’elle ne travaillait plus qu’à ajuster la précision de ces constantes, et qu’il ne restait que deux petits nuages (la non‑additivité de la vitesse de la lumière et une autre énigme en physique) qui seraient rapidement dissipés.

Cette affirmation qui lui est prêtée est reprise souvent pour illustrer l’étendue de ce que la physique ne comprends pas, et que c’est une erreur de ne pas en avoir conscience.

Mais Kelvin n’a pas prononcé cette phrase, et au contraire, il sentait l’énormité de la révolution que la physique a connu au début du ⅩⅩᵉ siècle.

C’est un physicien, Alain Aspect, dans la vidéo ci‑dessous, qui corrige cette croyance erronée, après s’être procuré une copie de l’article de l’époque, dans lequel il aurait eu ce prétendu excès d’optimisme. Voici ce que Kelvin a réellement dit (pas mot pour mot, mais en gros, avec les mots d’Alain Aspect qui le rapporte) :

Kelvin a écrit : 
La physique est un magnifique édifice. On a vraiment compris énormément de choses. Mais dans ce magnifique ciel bleu, il y a deux nuages ; et ces deux nuages, ce sont deux gros nuages noirs, et je pense que pour parvenir à se débarrasser de ces deux nuages, il va falloir sérieusement remettre en cause nos concepts.


C’est à 00:11:00 de cette conférence. Pour anecdote, A. Aspect a lui‑même crut à cette version erronée de l’histoire, pendant un temps.

Le photon, particule ou onde ?

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron