Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

L’affaire Bygmalion, un scandale politique et républicain
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15682
Mer 28 Mai 2014 23:31
Message L’affaire Bygmalion, un scandale politique et républicain
Je découvre ça hier, sans y faire attention, et aujourd’hui, je comprend l’importance de l’affaire. Peut‑être que les gens qui regardent la TV ne découvrirons rien, mais je poste ici 3 vidéos de BFM, en rapport avec l’affaire et résumant la situation.

L’affaire Bygmalion, qui doit son nom à une société de communication basée à Paris, et impliquée dans l’affaire, est une affaire de financement (dépenses, exactement) d’une campagne politique.

Les faits se seraient déroulés pendant la campagne présidentielle de 2012. L’UMP aurait dissimulé des frais excédentaires de 10 à 20 millions d’€, pour un total de frais de campagne dépassant de presque le double, le plafond légale de 22 millions d’€. La société Bygmalion n’est pas accusée, elle n’est présente que comme élément de l’affaire, comme la principale — mais pas la seule — société de communication auprès de laquelle les dépenses ont été faites. Il ne s’agit pas d’une affaire de corruption ou de détournement ou de source de financement illicite; c’est une affaire de trucage de comptabilité en vue de rendre des comptes de campagne, en apparence conforme à la réglementation. À cette fin, des dépenses de campagne ont été déguisées en dépenses autres.

Cette affaire, jugée grave en elle‑même par nombre de gens, largement médiatisée, survient de dans un climat de défiance à l’égard de la politique, ce qui la discrédite encore plus, et rend l’affaire doublement importante.

La première vidéo, est une interview de Jérôme Lavrilleux, directeur de la campagne incriminée et par qui le scandale est arrivé si j’ai bien compris. Il est inconnu du grand publique, mais son nom revient souvent dans cette affaire, et il sera convoqué lors du procès. Cette interview est datée du 26 Mai.

La seconde vidéo, est une interview de Jean‑François Copé, qui a ultérieurement annoncé sa démission de la direction de l’UMP, une démission qui sera effective le 15 Juin, et qui a été décidée suite aux suspicions de sa responsabilité pénale dans l’affaire. Il n’a pas encore été jugé.

La troisième vidéo, est une interview de François Bayrou qui n’est évidemment pas impliqué, qui commente les conséquences de cette affaire pour la société française et le poison qu’elle représente pour le pacte républicain. Il souligne qu’un telle affaire conforte l’absence de confiance en la classe politique de la part des citoyens, une méfiance alimentant à son tour l’adhésion au parti d’extrême‑droite qui a remporté la première place dans presque toutes les circonscription en france aux récentes élections Européennes. C’est à ce sujet qu’il commente, pour souligner que la solution à cette crise ne peut pas être dans l’adhésion à des partis extrémistes (il aurait put dire, des partis de la colère) : « l’équité et la justice sont des questions de républicains » (ce qui m’a inspiré le titre de ce sujet). Comprendre : ces notions sont celles qui fondent la devise républicaine, et il ne faut pas attendre d’un parti anti‑républicain, qu’il y remette de l’ordre, et adhérer à ce parti, est une illusion de solution.


Jérôme Lavrilleux, interviewé par BFMTV, le 26 Mai 2014




Jean‑François Copé, interviewé par BFMTV, le 26 Mai 2014




François Bayrou, interviewé par BFMTV, le 28 Mai 2014



Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15682
Jeu 29 Mai 2014 00:07
Message Re: L’affaire Bygmalion, un scandale politique et républicain
Dans la première interview du précédent message, J. Lavrilleux sous‑entend qu’on pourrait autant s’interroger sur la comptabilité de la campagne du PS, ainsi que sur celle du FN.

Il justifie cette interrogation par l’affirmation que le plafond légal de 22 M€ n’est pas tenable, malgré qu’il semble élevé pour le commun des citoyens. C’est en fait à ça que F. Bayrou fait référence dans la troisième interview, quand il dit que non, c’est abusé que dire que ce n’est pas possible de faire une campagne présidentielle avec un tel budget, parce que lui en a fait deux avec des budgets d’environ 6 à 7 M€ (soit 3 fois moins que la plafond légal, qu’il juge lui et au contraire, surdimensionné).

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15682
Jeu 29 Mai 2014 03:13
Message Re: L’affaire Bygmalion, un scandale politique et républicain
Dans la seconde interview, J.‑F. Copé patauge. Il n’endort même pas, il fait mal à la tête à écouter.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15682
Jeu 29 Mai 2014 03:33
Message Re: L’affaire Bygmalion, un scandale politique et républicain
Dans la troisième interview, je trouve que F. Bayrou manque de prudence dans ses mots, par exemple quand il suggère que F. Hollande ne pourra peut‑être par finir les trois années restantes de son mandat. Il y a dans quelques un de ses mots, une petite pincée de populisme ou de quelque chose qui le flatte, ce qui me déçoit de sa part. Je crois J.‑L. Borloo aurait peut‑être été plus responsable.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15682
Dim 22 Juin 2014 18:23
Message Re: L’affaire Bygmalion, un scandale politique et républicain
Bayrou appelle à la création d’une 6e République (bfmtv.com). 22 Juin 2014.

F. Bayrou a écrit : 
Les deux grands partis sont concernés, et pas que l’UMP. Je pense que si l’on fouillait, on trouverait certainement des choses sur le PS. Le budget du PS et de l’UMP est de l’ordre de 60 à 80 millions d’euros, le nôtre — celui du Modem — est d’un million d’euros. Quelque chose ne va pas !

D’après lui, c’est une conséquence du fonctionnement de la cinquième, du principe de mettre tous les pouvoirs dans les mains d’un unique parti.

En marge, il y a encore une nouvelle affaire de financement à l’UMP, une affaire de prêt : Le groupe UMP à l’Assemblée a prêté 3 millions d’euros au parti (bfmtv.com). 21 Juin 2014. Je ne pense pas qu’il y ait un intérêt à en faire un autre sujet, alors je laisse juste cette référence ici.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron