Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

L'amerique la descente aux enfers
Auteur Message
ayu
Débateur
Débateur
RANDOM_AVATAR
  • Genre : Fille
  • Age : 39
  • Localisation : Paris 13
  • Messages : 1567
Mar 16 Déc 2008 16:21
Message Re: L'amerique la descente aux enfers
Les états unis ont toujours surmonté leurs difficultés et non jamais été si grands que dans l'adversité,il y en a qui prennent leur désirs pour des réalités.
Profil
Débateur
Débateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Age : 64
  • Localisation : Maastricht
  • Messages : 1003
Mar 16 Déc 2008 16:26
Message Re: L'amerique la descente aux enfers
Citation : 
bref on est dans la merde



Oui et grave . Gné ?!

La question est . Quelle dose de vérité pouvez vous accepter ? Facebook Majo Majisme
Profil YIM Site Internet
ayu
Débateur
Débateur
RANDOM_AVATAR
  • Genre : Fille
  • Age : 39
  • Localisation : Paris 13
  • Messages : 1567
Mar 16 Déc 2008 16:39
Message Re: L'amerique la descente aux enfers
Essayez de positiver les garçons!
Allons,on se motive on y croit!!
Profil
Grande Pipelette
Grande Pipelette
  • Genre : Télétubbie
  • Age : 38
  • Localisation : juste devant mon cul
  • Messages : 3695
Mar 16 Déc 2008 17:20
Message Re: L'amerique la descente aux enfers
ouais t'a raison ayu
je vais vendre mon corps ca me rapportera quelques euros Gné ?! Gné ?!

VIENDEZ VOIR MON NOUVEAU FORUM http://chezsteft.xooit.fr/index.php

a trop me cherché il m'a trouvé....
Profil
Modératrice
RANDOM_AVATAR
  • Genre : Fille
  • Messages : 8829
Mar 16 Déc 2008 18:56
Message Re: L'amerique la descente aux enfers
Va peut-^tre juste falloir repenser l'humanité, le capitalisme, l'avenir....





* Un capitalisme sauvage qui ne s'est pas fixé de limites...



Christophe Navel*

Dans quel monde vivons-nous aujourd'hui? C'est la question que nous sommes en droit de nous poser. Comme nous pouvons le constater, le monde se porte plutôt mal. Il est infecté par le virus tant de fois décrié d'un capitalisme sauvage qui n'a pas su se fixer de limites. En témoigne, ce 11 septembre financier qui menace les grandes économies mondiales. D'abord les États-Unis. Ensuite l'Europe. Bientôt le Canada et par ricochet le reste du monde, c'est-à-dire chacun d'entre nous.

Ce virus, fort de son pouvoir, a été mis dans la main de quelques individus peu scrupuleux qui trônent au sommet des oligarchies financières qui regardent du haut de leur piédestal le reste du monde soumis à leurs moindres désirs et fantasmes.

Éric Fromm avait raison! Dans son ouvrage intitulé Avoir ou Être paru en 1976, il avait prévenu l'humanité des conséquences dramatiques tant psychologiques qu'écologiques qu'engendreraient une culture favorisant l'avoir au détriment de l'être. Nous arrivons à la fin de cette illusion où la production, la consommation et la compétition à outrance ne sont plus les garants d'un plus grand bien-être et d'un plus grand bonheur.

Le bonheur que nous cherchons tous tout au long de notre vie ne peut se restreindre à la déclinaison du simple verbe «avoir». La source de l'avoir semble se tarir et vit ses derniers instants. Là où la satisfaction sans restriction de tous les désirs ne contribue plus au bien-être, là où l'humain pensait que le progrès technique lui amènerait la pleine satisfaction de ses besoins, de ses désirs et de ses aspirations, l'écho n'est plus.

Bien au contraire, cette fuite dans l'industrialisation, la technologie et aujourd'hui la mondialisation n'a fait qu'engendrer une succession de périls écologiques, humanitaires, sociétaux et individuels. La planète, par les signes qu'elle nous envoie, ne semble plus en mesure de répondre à nos caprices. L'unique voie de l'avoir est devenue un cul-de-sac existentiel. Qu'attend-on nous pour réagir?

Éviter l'extinction de l'espèce

Si nous souhaitons éviter une déroute collective vers l'extinction de l'espèce par excès de consommation, il faut éveiller rapidement l'humain qui sommeille en nous. Notre seul espoir : nous-mêmes. C'est dans l'Être que se trouve la solution, dans nos consciences. Nous possédons tous un merveilleux potentiel d'humanité qui ne tient qu'à nous d'actualiser. C'est la fin d'un pouvoir remis aux mains de puissants sans conscience.

Il est temps que la démocratie retrouve tout son sens. C'est dans l'avènement de l'humain dans l'homme que se trouve la réponse. L'humanité se doit d'effectuer consciemment le passage de l'hominisation à son humanisation. De se libérer de sa partie animale de consommateur compulsif insatiable pour faire éclore son humanité consciente de ses nombreux rapports avec ce qui l'environne. Par sa conscience, caractéristique de son être, l'humain doit comprendre qu'il est vitalement lié à la nature qui lui permet d'être.

Être social, il a besoin d'autrui pour grandir et qu'ensemble ils doivent être solidaires dans la satisfaction de leurs besoins, leurs désirs et de leurs aspirations. Il doit prendre conscience que la survie de son espèce dépend du développement de son autonomie et de sa responsabilité. Et par dessus tout, il doit pouvoir s'appuyer sur une éthique naturelle capable de l'aider à le guider dans le développement et le bon fonctionnement de son être dans ses rapports avec le monde, la vie et l'humain.

C'est par l'accession à une éthique fondée sur sa nature d'être humain qu'il parviendra à rétablir sa trajectoire vers un monde où les humains, en investissant autant sur l'être que sur l'avoir, parviendront peut-être à éviter de sombrer dans la tourmente.

Doctorant en psychopédagogie, Université Laval

Il faut être perdu, il faut avoir perdu le monde, pour se trouver soi-même. (Henry David Thoreau)
Profil
cron