Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

L’Islam, le Darwinisme et l’Humain Animal
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17485
Lun 9 Juil 2012 10:41
Message L’Islam, le Darwinisme et l’Humain Animal
Une chose me semble paradoxale. Pour un nombre de Musulman(e)s (mais pas tous), le Darwinisme est une hérésie ou un non‑sens. Pourtant, il y a dans l’Islam des références à des craintes d’un retour de l’Humain à un stade d’Animal primitif, et ce serait même un des signes de la fin des temps (fin des temps pour l’humanité, mais pas pour le monde, j’imagine).

Comment craindre un retour de l’Humain à un stade qu’il n’a pas connu dans le passé ou à une chose avec il n’aurait pas de parenté ?

Ça me semble paradoxale, alors si des gens connaissant la question peuvent en dire quelque chose, ça serait chouette, je n’aime pas quand je ne comprend pas Gêné(e) .

P.S. Ce sujet sera évidement strictement modéré Clin d’œil .

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Membre balbutiant
Membre balbutiant
RANDOM_AVATAR
  • Genre : Garçon
  • Age : 31
  • Messages : 11
Lun 9 Juil 2012 19:26
Message Re: L’Islam, le Darwinisme et l’Humain Animal
Comment ou Pourquoi craindre cette régression de l'humanité ?

A vrai dire pour répondre à ta question, je dirai qu'il s'agit d'une peur, d'une peur de l'inconnue.
L'Homme (l'être humain) à toujours eu cette peur concernant quelque chose d'inconnue, dont il n'était pas capable de la situer dans le temps, dans l'espace, et d'en connaître la nature. Je dirai qu'il y a un phénomène naturel au développement de cette peur. En fait, elle est naturelle, c'est l'instinct de survie. La peur favorise la mise en éveil de l'homme. (des sens)

Maintenant, suite à une réflexion personnelle, je pense que le contexte dans lequel on vie accentue grandement cette peur, ce qui d'ailleurs n'est pas bon pour l'être humain. Je pense qu'une peur non modérée provoque la violence. (C'est une réflexion personnelle, et non pas un dit, ou alors je n'ai pas de source)

J'espère vous avoir éclairé et je vous présente mes excuses si je frustre certain(e)s d'entre vous.

Max
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17485
Jeu 12 Juil 2012 21:03
Message Re: L’Islam, le Darwinisme et l’Humain Animal
eScape a écrit : 
Comment ou Pourquoi craindre cette régression de l'humanité ?

A vrai dire pour répondre à ta question, je dirai qu'il s'agit d'une peur, d'une peur de l'inconnue. […]

Je me suis mal exprimé, en fait je pensais à une question encore plus spécifique, celle d’une de ces craintes, en particulier. J’ai l’impression de voir un paradoxe dans les deux affirmations, la première qui ne reconnait pas la relation de parenté entre nous et les autres animaux, et la seconde qui craint un retour en arrière nous ramenant à cette situation. La crainte du retour à une chose dont la réalité passée est niée, c’est ce qui me semble paradoxal. Alors j’imagine qu’au moins une des deux affirmations ne peut pas être prêté à l’Islam, puisqu’il se veut par principe, non‑contradictoire, mais laquelle alors ? Ou alors c’est qu’une de ces deux affirmations est mal interprété ou rapporté, mais là aussi, laquelle ? Ceci seulement pour discuter de l’existence simultanée de ces affirmations, sans discuter du bien fondé de l’une ou de l’autre, ce qui est une autre question.

Bref, comme tu vois, j’essaie de prendre des précautions pour cibler la question Tire la langue .

eScape a écrit : 
J'espère vous avoir éclairé et je vous présente mes excuses si je frustre certain(e)s d'entre vous.

Non, ça va ; ne t’inquiète pas pour la petite phrase que j’avais laissé à la fin du premier message, elle fait référence à certaines formes de dérapages et attaques non‑constructives.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron