Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

La Biélorussie, l’autre dictature communiste
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19306
Dim 10 Jan 2021 14:51
Message La Biélorussie, l’autre dictature communiste
Après la chute du mur de Berlin et la fin de l’URSS, une enclave communiste s’est maintenue à l’Est de l’Europe.

La Biélorussie est officiellement une démocratie, mais reste en pratique une dictature. Non pas que les choix aux élections ne soient pas assez bons, mais que les candidats qui ne plaisent pas au pouvoir en place, sont arrêtés et enfermés. Le président‑dictateur s’y trouve réélu avec des scores improbables, aux environs des 85 ou 90 %.

Le territoire de cette dictature est convoité par la Russie de Poutine, parce qu’il est une frontière avec l’Europe de l’Ouest et que le communisme y est toujours d’actualité. Poutine annonce, peut‑être en le voulant vraiment, peut‑être en draguant, qu’il souhaite l’unification de la Russie et de la Biélorussie.

Un temps, la Biélorussie était jugée non‑fréquentable. Mais à l’occasion d’une pas si lointaine guerre civile en Ukraine, toujours sur fond de division Est/Ouest, le président‑dictateur a réussit le coup de se présenter en pacificateur de la région, en organisant des négociations entre Poutine et l’Europe de l’Ouest. L’Europe de l’Ouest n’a pas put ou pas voulu résister à ce marchandage. Une partie de la population Biélorusse, se sent trahie, mais continue à espérer un soutient de l’Europe de l’Ouest.

Autant qu’elle espère toujours, cette population qui veut vivre dans un pays en sécurité, s’inquiète autant, l’avenir étant incertain. Les opposants politique ne semblent être libérés de prison que contre la promesse de rentré d’argent, et à Moscou, une statut du fondateur du KGB, un temps mise à terre, a été remise debout. Ors, le KGB est toujours actif en Biélorussie.

C’est un résumé des points essentiels d’un documentaire ARTE, qui ne restera donc pas toujours en ligne, mais qui est posté comme il est difficile de tout résumer.

Biélorussie, la dernière dictature d'Europe — ARTE — 2020

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19306
Dim 10 Jan 2021 14:55
Message Re: La Biélorussie, l’autre dictature communiste
Du groupe rock, Scorpion, le morceau Wind Of Change, sorti en 1991, inspiré par la chute du mur de Berlin, qu’on entend joué par quelqu’un sur un quai de métro, à la fin du documentaire.

Wind Of Change — Scorpion — 1991

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet