Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

La commère, la carpe, et le brochet
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15538
Sam 28 Juil 2012 13:19
Message La commère, la carpe, et le brochet
La commère est un mot féminin qui ne semble pas avoir d’équivalent masculin, peut‑être pour des raisons pratiques, mais la langues n’a pas d’excuse pour ne pas permettre de qualifier l’équivalent masculin.

Voilà que je découvre que La‑Fontaine en avait inventé un.

Poème de La‑Fontaine a écrit : 
Le Héron
Un jour sur ses longs pieds allait je ne sais où
Le Héron au long bec emmanché d’un long cou.
Il côtoyait une rivière.
L’onde était transparente ainsi qu’aux plus beaux jours ;
Ma commère la Carpe y faisait mille tours
Avec le Brochet son compère.

[…]

Suite : Le Héron (la-fontaine-ch-thierry.net)

Alors l’équivalent masculin de la commère, c’est le brochet, tandis que le synonyme féminin de commère qui lui est associé, est la carpe.

Lol, carpe = commère, pour La‑Fontaine. Soit c’était un contrepied, soit la carpe n’avait pas encore la connotation qu’elle aujourd’hui, de désigner quelqu’un(e) qui n’ouvre jamais la bouche.

Curieux et amusant tout ça.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron