Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

La mytho que la décroissance est à la mode
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17322
Mar 5 Mar 2019 15:33
Message La mytho que la décroissance est à la mode
La décroissance serait à la mode. Je crois plutôt à une mytho pas encore identifiée comme telle.

Quand je dis que c’est une mytho, je pourrais aussi dire que j’y vois une déformation de la réalité pour en faire une réalité plus vendeuse. Parler de déconsommation au lieu de parler de récession, c’est en effet plus vendeur, et c’est plus valorisant de faire croire que c’est choisi au lieu de dire que c’est subi.

Je remarque cette distortion de la réalité ici et là dans certaines phrases concernant l’actualité économique du quotidien, mais voilà qu’un documentaire en fait une compilation. Je reprend les affirmations de ce documentaire et je dis ce que je crois qu’il en est en réalité.

« La déconsommation inquiète les supermarchés » — Les Échos — 2019


Affirmation : au lieu d’acheter deux paquets de gateau à 2 €, le consommateur préfère en acheter un seul à 4 € parce qu’il est bio.
Mon avis : LOL, le consommateur se jette sur deux fois plus cher ? C’est une blague ?

Affirmation : en un an, la quantité de produits consommés a baissé de 0.8 % tandis que les sommes dépensés pour ces produits, ont augmenté de 1.1 %, parce que le consommateur préfère acheter moins pour plus cher.
Mona vis : LOL, c’est juste l’effet d’une petite inflation, le consommateur achète moins parce que ça coûte plus cher, c’est tout. Je lis souvent des gens se plaindre que tout augmente, je n’ai jamais lu des gens se vanter d’acheter plus cher parce que c’est mieux de payer plus cher.

Affirmation : les gens préfèrent essayer de réparer ce qui est cassé plutôt que de racheter du neuf ou acheter de l’occasion, c’est un acte volontariste de déconsommation.
Mon avis : Big LOL, c’est juste une conséquence de la baisse du pouvoir d’achat.

Affirmation : 70 % des français préfèrent acheter responsable quitte à payer plus cher, ou envisage de le faire.
Mon avis : MDR, mélanger dans le même chiffre, des gens qui font une chose et des gens qui disent qu’ils aimeraient faire une chose, ce n’est pas sérieux. Quelle est la proportion du nombre de gens qui disent seulement envisager de le faire par rapport au nombre de gens qui le font vraiment ? Ce chiffre là, serait sûrement moins reluisant …

Affirmation : 69 % des français seraient prêts à payer plus cher pour que les agriculteurs tirent plus de revenus de leur travail.
Mon avis : PTDR, idem que plus haut, combien le font réellement ? Une promesse en mots et un acte en vrai, ce n’est pas la même chose. Quel est le pourcentage de gens faisant cette promesse en mots, qui la tiendront un jour en acte ? 1 % ? 0.1 % ?

Affirmation : les ventes de produits bios ont été multipliées par deux en cinq ans seulement.
Mon avis : n’importe nawak, c’est seulement que les marques distributeurs collent maintenant une étiquette bio sur leurs produits, c’est tout. Le choix ne s’est pas déplacé sur un produit parce que bio, le choix n’a pas changé de produit mais une étiquette bio est venue se coller sur ce produit. D’ailleurs, si on faisait un sondage pour savoir quel pourcentage de gens font confiance aux labels bios ? Je crois savoir que peu de gens font confiance à ce label tellement il y a eu de green‑washing.

Affirmation : les consommateurs, par acte de déconsommation, achètent de moins en moins de gros volumes.
Mon avis : l’achat « au compte‑goutte » c’est encore une conséquence de la baisse du pouvoir d’achat et aussi parce qu’il y a eu des arnaques avec des volumes revenant plus cher que des petites unités, et aussi, le seul cas d’honnêteté dans ce reportage, parce que plus de célibataires, c’est des achats plus souvent par petites quantités.

Affirmation : pour des raisons environnementales, les gens rechignent à prendre leur voiture.
Mon avis : Waaaaa … il vit sur Mars ou quoi ? Il n’a pas entendu parler des manifestations hebdomadaires depuis des mois, déclenchées par une colère contre l’augmentation du prix de l’essence ? Ils s’en moquent de l’environnement, ils prennent moins la voiture parce que l’essence est devenue plus chère, c’est tout.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet