Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

La pénurie de pétrole : proche ou lointaine ?
Il n’y aura plus de pétrole dans …

Dans 5 ans 0% 0% 0
Dans 10 ans 0% 0% 0
Dans 20 ans 0% 0% 0
Dans 50 ans 0% 0% 0
Dans 100 ans ou plus 0% 0% 0
Je n’en ai pas d’idée 0% 0% 0
Nombre total de votes : 0
La pénurie de pétrole : proche ou lointaine ?
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17720
Ven 25 Oct 2019 17:45
Message Re: La pénurie de pétrole : proche ou lointaine ?
Pour répondre à la question du sujet, savoir si la pénurie est proche ou lointaine, dépend de ce qu’on appel une pénurie. Si on le comprend comme plus du tout de pétrole, alors cette pénurie là est probablement lointaine. Si on le comprend comme plus du tout assez de pétrole, cette pénurie là est proche et et s’annonce en fait depuis les années 1970.

Ce que le conférencier souligne le plus, est que la baisse de la production pétrolière est toujours suivie d’une baisse de l’activité économique, car l’économie contemporaine dépend entièrement du pétrole, pour le transport évidemment (la prétendue dématérialisation de notre époque n’y changeant rien), mais aussi pour la production, dont un exemple est l’agriculture mais pas seulement.

Il dit, graphique historique à l’appuie, que la conséquence de la baisse de la production de pétrole aura plus comme conséquence, une récession économique, qu’une augmentation du prix du baril, parce que c’est ainsi que ça s’est passé plusieurs fois déjà et qu’il n’y a pas de raisons de penser que ce sera différent dans l’avenir. La seule différence, est que dans l’avenir, la production de pétrole sera plus basse qu’elle ne l’a été jusque maintenant.

Il fait remarquer que pour des raisons d’indépendance énergétique au moins autant que pour des raisons économiques, il y a des chances que le charbon se substitue encore plus au pétrole dans l’avenir, d’autant que les réserves de charbons sont encore importantes, nettement plus que les réserves de pétrole dont le débit ne fait que se réduire. Ors, le charbon est plus polluant que le pétrole.

Les énergies fossiles / Cours des Mines — Jean‑Marc Jancovici — 2019

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron