Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

La pérennité des supports de stockage informatique
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17070
Jeu 29 Sep 2016 11:26
Message La pérennité des supports de stockage informatique
Les supports de stockage d’information en masse, sont moins pérennes que les anciens support comme la pierre, la papyrus ou le papier.

S’il n’est pas toujours très grave d’en perdre certaines, d’autres doivent durer, soit des décennies pour les usages personnels comme des photos, ou des milliers d’années pour les documents témoignant des lieux d’enfouissement de déchets nucléaires.

Le documentaire ARTE ci‑dessous parle de l’évolution des supports de stockage passés et çà l’étude, et de leur durée de vie. La pérennité des systèmes informatiques en eux‑mêmes n’est que vaguement mentionnée. Ce dernier point est important malgré‑tout, car il ne suffit pas qu’un support dure, il faut aussi qu’un lecteur existe toujours.

Les notes les plus importantes tirées de ce documentaire :

  • 1 à 20 ans pour les CD : 15% des CD ont une durée de vie de 1 an, les 85% restant, une durée de vie pouvant aller jusque 20 ans ;
  • 5 ans pour les disques durs : un disque dur ne peut actuellement techniquement pas être garanti plus de cinq ans par un constructeur ;
  • 10 ans pour une mémoire flash ou USB : une carte flash peut conserver les informations pendant 10 ans, si on ne la fatigue pas en allant au delà des 100 000 cycles d’écriture qu’elle peut supporter en moyenne ;
  • X siècles pour des papiers spéciaux : a été conçus, du papier permanent sans agent de blanchiment, imprimée avec une encre acrylique stable sur une très longue durée ;
  • 700 milles années ou plus pour l’ADN : on sait que l’ADN se conserve au moins 700 000 ans, si elle conservée au froid, au sec et à l’abris de la lumière (et des radiations) ;
  • 300 millions à X milliards pour le quartz : d’épaisse lamelles de quartz peuvent stocker de l’information dans la masse, pour 300 millions à plusieurs milliards d’années, c’est à dire bien plus que la pierre.

La fragilité des CD provient du risque d’apparition de minuscule points d’oxydation pouvant perforer le couche métallique. Depuis les années 1990 au moins, il est aussi connu que l’encre servant à imprimer la face illustrée des CD, peut traverser la couche métallique, avec le temps.

La fragilité des disques dur provient de leur sensibilité à la moindre poussière et il n’est pas possible de les protéger entièrement. Ils sont aussi sensibles aux choques, même si les disques surs modernes équipés de Sudden Motion Sensor savent s’en prévenir en partie.

L’écriture d’information sur de l’ADN synthétique, est expérimentale, mais déjà parfaitement fonctionnel et pertinente. Pour l’instant, les temps de lecture sont très long : il faut deux semaines pour lire quelques mégaoctets. L’avantage de cette technique est qu’il existera probablement toujours une technologie capable de lire l’ADN, et ces technologies évoluent rapidement pour lire toujours le même support, contrairement à d’autres technologies de lectures évoluant rapidement mais avec des supports inconstants.

L’écriture d’information dans le quartz se fait en perçant des petites cavités dans la masse au moyen d’un laser focalisé. L’avantage de cette technique, et qu’il suffit d’un microscope optique pour lire le support et qu’il en existera probablement longtemps à l’avenir.

La fiabilité des bandes magnétiques (qui n’ont pas disparu) est d’un facteur 1000 (l’expression utilisée, vague, mais c’est ainsi), meilleure que les disques durs. Les bandes magnétiques actuelles ont une capacité allant jusqu’à 50 téraoctets par cartouches, et plus à l’avenir.

Nos ordinateurs ont‑ils la mémoire courte ? — ARTE — 2013

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17070
Jeu 13 Juil 2017 20:28
Message Re: La pérennité des supports de stockage informatique
Il existe trois types de support mémoire pour les clés USB :

  • SLC, pour Single Layer Cell, 1 bit par cellule ;
  • MLC, pour Multi Level Cell, 2 bits par cellule ;
  • TLC, pour Triple Level Cell, 3 bits par cellule.

Les plus fiables, sont les SLC à un bit par cellule, mais ce sont aussi les plus chers. Les moins chers, sont les TLC, à trois bits par cellule, mais ce sont aussi les moins fiables. Source : Pourquoi les clés USB claquent‑elles si vite ? (lesnumeriques.com), 2013.

La prochaine fois que je passerai dans un magasin, je vérifierai si la distinction SLC / MLC / TLC est bien indiquée sur clés USB en rayon.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron