Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

« La voix de son maitre »
Auteur Message
Membre balbutiant
Membre balbutiant
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Fille
  • Messages : 21
Sam 10 Sep 2011 09:40
Message « La voix de son maitre »
[ Reprise de Re: Langues en voie de disparition ]
harratch a écrit : 
Quand je pense qu'il y a des chiens capables d'assimiler un vocabulaire de plus de cents mots... Demain, les Chiens dit un roman d'anticipation célèbre.


Je confirme. Je ne sais pas combien de mots a assimilé mon chien, en tout cas, il est contamment à l'écoute de ce qu'on dit et on voit bien, à ses réactions, qu'il comprend, non seulement les mots mais les phrases. Quand on ne veut pas qu'il comprenne, par exemple quand on projette de faire une balade, mais pas dans l'immédiat, si on ne veut pas qu'il se précipite vers la porte et soit excité jusqu'au départ, nous parlons en anglais. Et là, pas de réaction.

Une fois, alors qu'une amie venait de me dire quelque chose, comme d'habitude il écoutait, et tout d'un coup, j'ai remarqué qu'il s'était figné et qu'il avait l'air de réfléchir, parce que dans la phrase, il y avait un mot qu'il n'avait jamais entendu. Au bout d'un bref instant, il a repris un air normal et a réagi. Je suppose (mais peut-être que je me trompe), que malgré le mot inconnu, il avait réussi à reconstituer la phrase.
J'aime passer du temps à observer le comportement des animaux. C'est très intéressant.
Profil
Débateur
Débateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Localisation : Du changement en perspective
  • Messages : 1270
Sam 10 Sep 2011 11:31
Message Re: « La voix de son maitre »
Moi aussi j'adore observer le comportement des animaux, notamment chiens et chats. Le chien a une réelle aptitude à décrypter le langage humain. Il a une mémoire des sons (et des odeurs) phénoménale. Son cerveau, sur ces plans, est un ordinateur. Il intègre une somme d'éléments qui lui permettront de nous nous comprendre : phonétique, intonation, mélodie et rythme. Sa capacité d'association son/image est énorme.

Je suis un inconditionnel du monde animal, duquel nous sommes issus.
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16433
Sam 10 Sep 2011 12:18
Message Re: « La voix de son maitre »
Les chats et les chiens, ils sont très différents, parce qu’il n’ont pas la même organisation sociale.

Il y a beaucoup à dire à ce sujet, si un jour j’en prend le temps…

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Compte gelé
Compte gelé
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Localisation : Corsica
  • Messages : 637
Sam 10 Sep 2011 14:01
Message Re: « La voix de son maitre »
Bien sûr, le chien, avant qu'il ne s'associe définitivement à l'homme, vivait en meute. Il a toujours besoin d'un clan dans lequel il s'intègre, dans lequel il trouve sa place et une certaine hiérarchie, d'ailleurs pas toujours évidente à établir.
Le chat quand à lui, est plutôt un solitaire, un, qui une fois assouvies ses pulsions, se fait la valise au plus tôt, pour aller retrouver la solitude dans son trou dans les broussailles, son terrier ou sa branche d'arbre. Quand il décide (parce que c'est lui qui le décide, ne vous bercez pas d'illusions) de s'approprier un toit, il ne le fait qu'après avoir estimé que ceux à qui il fait l'honneur de sa présence, ne vont, non seulement, pas trop le perturber, mais en plus accepter d'être ses objets et ses jouets. S'il constate que ses désirs (tout ses désirs ! ) sont satisfaits, alors il supportera les caresses et même tolérera certaines exceptions à ses principes. Mais tout de même, méfiance : quand l'extrémité de sa queue commence à s'agiter. Parce que si le chien observe les réactions de l'homme, le chat lui, s'en contrefiche absolument : c'est à l'homme de deviner si ce qu'il est en train de faire est agréé par son seigneur et maître, sinon, gare à la griffe.
Et c'est vrai que chacun à sa manière, nous en apprend beaucoup sur nous mêmes.
Profil
Compte gelé
Compte gelé
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Localisation : Corsica
  • Messages : 637
Sam 10 Sep 2011 16:28
Message Re: « La voix de son maitre »
Cairn, je te rejoins tout à fait et je suis persuadé que notre cerveau est l'héritier de toutes les connaissances accumulées par le vivant depuis l'apparition de la première bactérie sur Terre. Et j'ai depuis très longtemps la sensation qu'il nous envoie constamment des signaux, que bien sûr nous n'entendons pas, et que notre savoir inconscient est bien plus grand que celui que nous devons à notre éducation.
Par exemple je me dis parfois que si j'ai une envie soudaine de poireaux quand je suis au rayon légumes du super, c'est que probablement mon cerveau sait que le poireau contient quelque chose dont mon corps a besoin. Et les animaux, et d'ailleurs les sorciers des tribus primitives aussi, ne s'y trompent pas. Prenez un chien, un chien de la ville, un pauvre petit toutou n'ayant jamais connu la campagne. Mettez-le dans un champ couvert d'herbes folles et sauvages, ou le long d'un fossé. Vous le verrez bientôt renifler, puis plus fébrilement chercher et finalement trouver une brindille apparemment anodine, et la mastiquer avec ferveur. Pourquoi, comment sait-il cela lui qui n'eut jamais que des croquettes à chacun de ses repas ? Mystère.

PS, et pour relativiser un peu, je pense qu'il en est de même pour le cerveau du plus minable des morpions ayant jamais escaladé un poil de c.... Coquin cachotier
Profil
cron