Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Le fléaux des charmils au Maroc
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15685
Jeu 21 Juil 2016 16:50
Message Le fléaux des charmils au Maroc
Un phénomènes qui préoccupe les Marocain(e)s et auquel les touristes devraient faire attention. Je le poste en « Sociologie et Société » plutôt qu’en « Actualité et Faits‑Divers », comme le phénomène semble s’être installé depuis au moins deux ans et demi, peut‑être à la manière des « blousons noirs » des années 1950 en france.

Pour les gens qui comme moi ne connaissent pas le mot charmil qui se prononce tchermil, voici sa définition : Le phénomène Marocain « Tcharmil », coup de frime ou vrai gang criminel ? (france24.com), Avril 2014.
L’article a écrit : 
« Tcharmil » est un mot emprunté au langage culinaire qui signifie, en Arabe dialectal Marocain, une marinade de viande préparée par des bouchers munis de grands couteaux. Des grands couteaux, et parfois des sabres, qui constituent la marque de fabrique des adeptes du mouvement, les « mcharlines ». Les autres signes ostentatoires sont les baskets de marque (les Nike Air Max de préférence), les scooters de grosses cylindrées, les montres de luxe et des coupes de cheveux inspirées de certains footballeurs (iroquoises).

Complétement fada Si ces fous ont eux‑mêmes choisit ce nom là, ça en dit long sur eux …

C’est en gros des Sarkozy psychopathes :
L’article a écrit : 
Depuis quelques semaines au Maroc, le mot « Tcharmil » revient dans toutes les bouches et fait les gros titres de la presse nationale. Les adeptes de cette mode, principalement de jeunes hommes, mêlent culte du bling‑bling et apologie de la violence sur des photos qu’ils postent ensuite sur les réseaux sociaux. De quoi alimenter la paranoïa des habitants de Casablanca, capitale économique du pays où l’insécurité est une réalité.


Apparemment, quelques femmes qui s’y mettent : Tcharmil au féminin (le360.ma), Octobre 2014.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron