Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Le prosélytisme selon la loi dans l’Union Européenne
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17801
Sam 11 Juil 2015 22:27
Message Le prosélytisme selon la loi dans l’Union Européenne
Le prosélytisme au regard du droit : une liberté sous contrôle (msh-m.fr)

Extrait sélectionné de l’article a écrit : 
A- Le caractère abusif du prosélytisme ou le comportement prosélytique

Á l’instar des autres libertés, celle de convaincre son prochain trouve sa limite dans la liberté de conscience de l’autre. C’est ainsi que, dans l’affaire Kokkinakis, la Cour européenne nous dit que « dans une société démocratique où plusieurs religions coexistent au sein d’une même population, il peut se révéler nécessaire d’assortir la liberté religieuse de limitations propres à concilier les intérêts des divers groupes et à assurer le respect des convictions de chacun ». Les juges de Strasbourg, dans une formulation controversée, ont considéré qu’il fallait distinguer le témoignage chrétien du prosélytisme abusif : « Le premier correspond à la vraie évangélisation qu’un rapport élaboré en 1956 dans le cadre du Conseil œcuménique des églises, qualifie de mission essentielle et de responsabilité de chaque chrétien. Le second en représente la corruption ou la déformation. Il ne s’accorde pas avec le respect dû à la liberté de pensée, de conscience et de religion d’autrui ». Et la Cour définissait le prosélytisme abusif dans les termes suivants : « une activité offrant des avantages matériels ou sociaux en vue d’obtenir des rattachements à une église, ou exerçant une pression abusive sur des personnes en situation de faiblesse ».


L’extrait d’origine fait des renvois à des références externes. Voir l’article complet au lien plus haut.

Source alternative du même texte : Le prosélytisme au regard du droit : une liberté sous contrôle (cerri.revues.org).

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron