Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

LES 200 ANS DE LOUIS BRAILLE
Auteur Message
Bavard impénitent
Bavard impénitent
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Fille
  • Age : 49
  • Localisation : AU SOLEIL
  • Messages : 835
Mar 24 Mar 2009 15:26
Message LES 200 ANS DE LOUIS BRAILLE
Le 4 janvier 1809, Louis Braille, inventeur de l’alphabet « aux six points » pour aveugles, poussait son premier cri dans une charmante petite maison de Coupvray. Un anniversaire célébré en grande pompe à Paris, mais aussi dans son village natal. Fleurissement de sa tombe, messe en son honneur, inauguration d’une sculpture en fer forgé et de l’arbre du bicentenaire.

Coupvray avait mis les petits plats dans les grands pour immortaliser encore un peu plus sa célébrité.
Fils de bourrelier, Louis Braille devient aveugle à 5 ans, à la suite d’un accident dans l’atelier de son père. Malgré cela, il obtient tous les premiers prix à l’école. « Sauf en lecture ou en écriture, bien sûr », précise Christiane, la guide du musée installé dans sa maison natale.
Envoyé à l’école des jeunes aveugles à Paris, il a un déclic en surprenant une conversation alors qu’il a 13 ans. On veut imposer aux élèves le système d’un capitaine de l’armée qui consiste en une écriture en points saillants codés. « Mais c’était phonétique, comme les SMS d’aujourd’hui, explique Christiane. Les élèves voulaient s’instruire comme avant. » Louis Braille conserve l’idée des points saillants et termine à 16 ans son invention d’une écriture de 63 combinaisons à partir d’une cellule de 6 points. « Le braille a été adapté à toutes les langues de la terre, s’enthousiasme la guide. C’est une langue universelle ! »

"-Si tous les cons portaient une pastille rouge, le monde ressemblerait à un grand champs de coquelicots.(Audiard)". Michel Audiard
Profil
Membre balbutiant
Membre balbutiant
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Fille
  • Messages : 40
Lun 12 Avr 2010 09:18
Message Re: LES 200 ANS DE LOUIS BRAILLE
Citation : 
Le 4 janvier 1809, Louis Braille, inventeur de l’alphabet « aux six points » pour aveugles

Salut,
merci de votre shared histoire,
c'est la premiere fois je le lire. avant, on m'a dit les les indiens les ont
inventes. et apres c'est les chinois qui continuent a les developper.
c'est vrai?
amicalement
Profil
zen
Modératrice
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Fille
  • Age : 50
  • Localisation : Un pied dans l'eau et un sur le mont.
  • Messages : 11009
Lun 12 Avr 2010 18:09
Message Re: LES 200 ANS DE LOUIS BRAILLE
Je ne sais pas pour les indiens et les chinois.
J'ai trouvé un article sur le code Barbier dont s'est inspiré Louis Braille.
Citation : 
Charles Barbier, est capitaine d’artillerie, émigré pendant la Révolution. Il revient en France au début de l’Empire. Il s'intéresse alors à un moyen de coder et lire des instructions la nuit sans allumer sa lampe. Inventé vers 1808, ce système est appelé l'écriture nocturne. Il présente une première fois son système à l'Institution royale des jeunes aveugles en 1820, mais le directeur de l’époque, Guillié se montra très réservé. En 1821, Barbier revint à l’institution pour une nouvelle tentative. Le nouveau directeur, Pignier, estimait que seuls les jeunes aveugles pouvaient juger des mérites du système. Il rassembla les élèves pour leur expliquer le système et les laisser l’expérimenter avec du papier embossé. Parmi ces élèves figurait Louis Braille qui se montra très intéressé.
Profil