Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Les vaisseaux fantômes (vaisseaux marins)
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19181
Jeu 10 Avr 2014 16:22
Message Les vaisseaux fantômes (vaisseaux marins)
C’est drôle qu’on en parle moins, mais c’est peut‑être seulement parce qu’il y a beaucoup moins de marins que de piétons levant le nez au ciel.

D’après le reportage ci‑dessous, les navires fantômes, sont l’objet de fréquents témoignages, au moins jusqu’à une époque récente. Il parle du cas le plus célèbre, le Hollandais Volant.

Je résume très succinctement. La légende pourrait avoir été inspiré d’un ancienne légende Grec. Dans cette légende, des géants s’opposent aux dieux, et perdent la bataille. L’un des géants est punis, condamné à être enfermé dans une montage au Cap de Bonne Espérance.

Le Cap de Bonne Espérance est dangereux pour les marins. Plus tard, au milieu du second millénaire, un capitaine de navire décide vaille que vaille de passer ce cap dans des conditions dans lesquelles il n’aurait pas du le tenter, la mer étant mauvaise. Il aurait maudit dieu, jurant qu’il passerait le cap même si dieu ne l’entendait pas de cette oreille. Le navire tout entier aurait été maudit pour avoir maudit dieu, et le commande, condamné à voguer seul sur son navire insubmersible, pour des siècles.

Plus tard encore, et proche de notre époque, la légende s’est consolidé.

D’abord le fait que deux capitaines célèbres, tout deux nommés Focus, et capitaines de navires tous deux nommés Slooper, à de nombreuses années d’intervalle, a participé à alimenté la croyance en un capitaine immortel et un bateau indestructible naviguant pour toujours. Les deux capitaines et les deux navires étaient pourtant différents, évidemment, et c’était par une coïncidence que deux capitaine du même nom dirigeait deux navires du même nom.

Plus tard, le vaisseau fantôme fut désigné comme Hollandais, car la Hollande, un pays jadis prospère (la Hollande fut prospère pendant un temps, grâce à une industrie mue par l’énergie du vent), était sur la pente d’un déclin économique, et ces navires jadis célèbres, comparés à des spectres voguant sans vie vers nul‑part. C’est un peu par racisme, et au moins par mépris envers les Hollandais, que le plus célèbre des vaisseaux fantômes a été nommé ainsi.

Des romans et un opéra de Wagner, ont achevé d’enraciner la légende.

Au siècle dernier (20‑ième siècle), des témoignages de personnalités connues et inconnues ont continué à entretenir la légende, et même l’équipage d’un sous‑marin Allemand pendant la seconde guerre mondiale, a crut faire face au Hollande Volant, qui les aurait encore plus terrorisé qu’une rencontre avec une flotte Américaine.

En pratique et rationnellement, la légende serait due aux conditions particulières au Cap de Bonne Espérance. Des courants marins chauds y rencontrent de plein fouet des courants marins froids, ce qui produit des mouvement de l’eau assez imprévisibles et dangereux pour les navigateurs. Les différences de températures sont également propices aux mirages, et il envisagé que certains navire ait aperçu un mirage produit par leur propre navire.

Une anecdote amusante est rapportée par un ethnologue. Un navire aurait le lieu d’un émois soudain, quand l’équipage a crut apercevoir le Hollandais Volant. Le capitaine qui ne croyait pas à cette légende, s’est saisi de son mégaphone, et a crié quelque chose que je n’ai pas retenu en direction du « Hollandais Volant » (à propos d’une bonne affaire dont il pouvait profiter s’il allait vite quelque part). Entendant ce message que ce capitaine venait de leur adresser, le « vaisseau fantôme » a filé à toute allure et à disparu bien vite. Il n’avait que l’air d’être fantôme, et était bien dirigé par de vrai marins qui avaient bien entendu…

Le mystère du Hollandais Volant — ARTE



Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19181
Mer 27 Avr 2016 02:29
Message Re: Les vaisseaux fantômes (vaisseaux marins)
Hibou a écrit : 
[…]
D’après le reportage ci‑dessous, les navires fantômes, sont l’objet de fréquents témoignages, au moins jusqu’à une époque récente. Il parle du cas le plus célèbre, le Hollandais Volant.
[…]

Une version de la légende du Hollandais volant, dans ce documentaire sur les fantômes. C’est à partir de 00:08:00 environ.

Au début du ⅩⅨᵉ siècle, un navire contournant le Cap‑Horn, est pris dans une tempête. Le capitaine refuse de répondre aux suppliques de l’équipage de changer de route et d’accoster vers un lieu sûr. Par bravade, le capitaine en rajoute une couche en mettant verbalement Dieu au défi de couler le bateau. Un moment plus tard, un fantôme apparait sur le pont. Le capitaine menace de lui tirer un coup de pistolet s’il ne quitte pas le navire, mais quand il tire, l’arme lui explose dans la main. Le fantôme prononce alors une malédiction : le capitaine et son bateau, erreront sur les mers et les océans, pour l’éternité.

Les fantômes — RTE et SBS‑TV — 1995

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet