Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

« Non à l’exploitation du travail gratuit … » (pétition)
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16065
Mar 23 Sep 2014 00:31
Message « Non à l’exploitation du travail gratuit … » (pétition)
« Non à l’exploitation du travail gratuit comme modèle de réussite en France ». C’est le titre d’une pétition ouverte en Août 2014 (désolé d’avoir tardé à en parler).

Elle est née après les dérapages de politicien(ne)s Socialistes, qui non‑seulement (et comme un peu tout le monde), ferment les yeux sur le dumping sociale dans le domaine du numérique, en plus ont félicité une entreprise exploitant ce type de travail (en échange de promesses qui sont du vent), la présentant comme un modèle à suivre.

Le phénomène n’est pas nouveau, c’est surtout que cet événement a déclenché une réaction.

La pétition peut être signé ici : Non à l'exploitation du #travailgratuit comme modèle de réussite en France (travailgratuit.com).

Contrairement aux États‑Unis par exemple, en france, on est assez en retard sur cette question, autant question organisation sociale (disons comme ça, parce qu’il n’y a pas de syndicats dans ce domaines, beaucoup constitué d’indépendants) que conscience de la question.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16065
Jeu 18 Déc 2014 20:18
Message Re: « Non à l’exploitation du travail gratuit … » (pétition)
Dans le même temps que cette pétition, s’était tenu une réunion avec Axelle Lemaire, secrétaire d’État au Numérique auprès du ministre de l’Économie, c’est à dire avec celle là même qui fut à l’origine du scandale sur le travail gratuit, suite à sa bénédiction donné à celui‑ci (on peut noter au passage, qu’elle est Socialiste Pffff… ). Après la pétition, s’est tenu une autre réunion, à la direction des affaires juridiques de Bercy.

Les gen(te)s intéressé(e)s peuvent lire un compte rendu de chacune de ces deux réunions, sur le forum spécialisé, du site KobOne.


Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16065
Jeu 18 Déc 2014 20:29
Message Re: « Non à l’exploitation du travail gratuit … » (pétition)
Hibou a écrit : 
[…] Axelle Lemaire, secrétaire d’État au Numérique auprès du ministre de l’Économie, c’est à dire avec celle là même qui fut à l’origine du scandale sur le travail gratuit, suite à sa bénédiction donné à celui‑ci […]

Elle s’en est défendu en disant ne pas avoir eu connaissance des pratiques de Creads (une des nombreuses sociétés du numérique exploitant le travail gratuit un usant de fausses promesses et fausses carottes), au moment elle a présenté cette société comme un exemple à suivre.


Source : http://www.nextinpact.com/news/88859-travail-gratuit-bilan-rencontre-entre-graphistes-et-axelle-lemaire.htm, Juillet 2014.

NextInpact.com a écrit : 
En résumé, Axelle Lemaire a en premier lieu expliqué pourquoi elle avait visité Creads et vanté ses mérites. En mai dernier, soit un mois après sa mise en place, elle visitait alors de nombreuses startups françaises dans la même journée. Elle n’est ainsi restée chez Creads qu’une poignée de minutes, sans prendre le temps de s’informer précisément sur le fonctionnement de son modèle économique. Elle était alors plutôt intéressée par les emplois créés par la jeune pousse parisienne. Le secrétaire d’État a ensuite regretté le peu d’union et donc de représentativité entre les graphistes de France, sachant que nombre d’entre eux ne préfèrent pas adhérer à l’AFD.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron