Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

On voit le négatif à travers une loupe : circonstances ou nature humaine ?
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19181
Sam 5 Avr 2014 01:09
Message On voit le négatif à travers une loupe : circonstances ou nature humaine ?
« On » (*) est plus sensibles à ce qui négatif qu’à ce qui est positif, le risque est plus envisagé que le bénéfice, les masses se font plus facilement peur qu’elles ne se rassurent.

Ça semble être un constat. Mais de même que la question polémique du réchauffement climatique pose la question de savoir si le climat précédent était naturel ou juste une circonstance particulière, je me disais qu’il faudrait peut‑être se poser la question de savoir si la sensibilité exacerbée à tout ce qui est négatif, est dut à notre époque et au climat qui y règne ou si elle est dans la nature humaine ?

Any idea or any track? J’en sais rien


(*) « Le pronom idiot », je sais, mais comment parler au sens général sans l’utiliser…

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
zen
Modératrice
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Fille
  • Age : 52
  • Localisation : Un pied dans l'eau et un sur le mont.
  • Messages : 11010
Jeu 2 Oct 2014 19:30
Message Re: On voit le négatif à travers une loupe : circonstances ou nature humaine ?
J'ai justement lu la réponse à cette question cet après-midi. Veinard ! Hihihi!

En fait il s'agit d'une question de "survie". Notre esprit reptilien se concentre sur ce qui n'est pas bon, ce qui fait mal, ce qui est négatif, bref tout ce qui peut être potentiellement dangereux pour nous pour pouvoir réagir le plus vite possible en cas de besoin.

Cela ne veut pas dire qu'on oublie pour autant tout ce qui est bon pour nous. Ca je ne l'ai pas lu dans l'article de cet aprèm mais si on connait autant de choses, notamment ce qui nous soigne, ce qui est mangeable, ce qui est agréable, etc, pour nous, c'est bien parce qu'on se souvient de nos "bonnes expériences".
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19181
Jeu 2 Oct 2014 20:52
Message Re: On voit le négatif à travers une loupe : circonstances ou nature humaine ?
Mais depuis l’époque des reptiles, le monde humain a changé.

Elle me revient souvent cette question des héritages obsolètes qui sont pour certains devenus des nuisances.

Il y a encore deux choses. D’abord ça ne devrait pas empêcher des pondérer avec un peu de raison (à qui ont doit beaucoup aussi). Puis il y a non‑pas seulement une erreur d’appréciation, mais une recherche de l’erreur d’appréciation, et même des gens se saoulent à ça.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
zen
Modératrice
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Fille
  • Age : 52
  • Localisation : Un pied dans l'eau et un sur le mont.
  • Messages : 11010
Jeu 2 Oct 2014 22:04
Message Re: On voit le négatif à travers une loupe : circonstances ou nature humaine ?
Hibou a écrit : 
Mais depuis l’époque des reptiles, le monde humain a changé.

Notre cerveau garde tout de même une partie qui nous permet de réagir en cas de danger car malheureusement il y a toujours du danger.

On a toujours nos réflexes innés tel que s'accrocher instinctivement à quelque chose. Un bébé qui vient de naître a ce réflexe de s'accrocher au doigt de la sage femme qui s'occupe de lui. Tout comme il a le réflexe de marcher. Ce sont des réflexes qui font partie de l'instinct de survie au même titre que de se retourner lorsqu'on entend du bruit derrière nous, recracher un truc amère (amertume veut souvent dire poison) ou se rappeler qu'à tel endroit on a eu tel problème (s'en rappeler nous permettra de ne pas répéter la même erreur). Cet instinct de survie fait partie de ce qu'on appelle "le cerveau reptilien".

Hibou a écrit : 
Elle me revient souvent cette question des héritages obsolètes qui sont pour certains devenus des nuisances.

Tu peux préciser STP ?

Hibou a écrit : 
D’abord ça ne devrait pas empêcher des pondérer avec un peu de raison (à qui ont doit beaucoup aussi).

Mais l'instinct de survie (de notre cerveau reptilien) n'empêche pas de pondérer et raisonner !

Bon, c'est sûr que chez certaines personnes, le raisonnement et la pondération... Faut pas trop leur en demander ! QI de base : ..... 30 ? Hihihi!

Je blague ! Mais je pense ne pas être trop bête dans l'ensemble (juste un peu blonde sur les bords ! Hihihi! ) mais s'il y a bien un truc que j'ai remarqué en faisant de la spéléo et du canyoning, c'est que j'ai un instinct de survie bien présent et il m'a d'ailleurs bien servit. Il n'empêche que je sais tout de même pondérer (je crois que ça s'est vu lorsqu'il m'a fallu modérer ici même) et raisonner. L'un n'empêche pas l'autre.

Hibou a écrit : 
Puis il y a non‑pas seulement une erreur d’appréciation, mais une recherche de l’erreur d’appréciation, et même des gens se saoulent à ça.

Si tu peux reformuler ça, je ne comprend pas bien ce que tu veux dire.
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19181
Jeu 2 Oct 2014 23:12
Message Re: On voit le négatif à travers une loupe : circonstances ou nature humaine ?
zen a écrit : 
(juste un peu blonde sur les bords ! Hihihi! )

C’est que ta dernière couleur date d’il y a plus de 6 ou 8 mois, peut‑être Gêné(e) .

Je répondrai plus tard pour le reste.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
zen
Modératrice
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Fille
  • Age : 52
  • Localisation : Un pied dans l'eau et un sur le mont.
  • Messages : 11010
Ven 3 Oct 2014 17:52
Message Re: On voit le négatif à travers une loupe : circonstances ou nature humaine ?
Non, non, c'est ma couleur naturelle ! Hihihi!
Profil