Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Panique en mai 1981 suite à l’élection de J.F Mitterrand
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17312
Ven 13 Mai 2011 23:42
Message Panique en mai 1981 suite à l’élection de J.F Mitterrand
Je vois actuellement un reportage sur France5, une rétrospective sur l’élection de Mitterrand en mai 1981.

La panique était telle chez une certaine classe de français, qu’ils se sont enfuient à l’étranger ou préparait leur fuite à l’étranger. Entre le 10 mai et le 20 mai 1981 (un président n’arrive pas à l’Élysée le lendemain de l’élection), un tiers de le fortune nationale s’était évaporé, enfuie à l’étranger.

Quelques responsables politique exigeaient un contrôle renforcé aux douanes pour empêcher la fuite d’argent, de bijoux, d’or et de documents. Ces contrôle aux douane, qui ont pourtant fait dire à quelques personnes les ayant vécu, qu’elle se demandait dans quelle pays elle vivaient (fouille, etc), n’ont pourtant pas été suffisant, ce sont l’équivalent de 1 milliard de dollar de l’époque, qui s’évanouissaient dans la nature, chaque jours, jusqu’à l’arrivé de Mitterrand.

Dés le lendemain de l’élection, la bourse était devenu folle, le mot d’ordre était « Vendez! », des spéculateurs se sont attaqués à la monnaie d’alors, le Franc… la bourse en ce lendemain d’élection, a dut suspendre les transaction à peine quelques minutes après son ouverture, tant la panique était grande.

Une jeune écolière témoigne : son institutrice arrive vers elle, l’air minée, pose la main sur son épaule, et lui demande en se penchant sur elle « Ça ira ? ». Ses parents étaient propriétaire d’une clinique privée, et son institutrice craignait que sa famille ne soit arrêtée et enfermée.

Dans la population civile, des gens racontaient que les chars de l’Armée Rouge Russe étaient en route vers Paris. Une blague courrait à l’époque : « Devine combien coutera la baguette de pain à Noël — Réponse : 22 Roubles »

La droite, avait tellement l’habitude d’être au pouvoir, sans partage, qu’elle trouvait même illégitime le présence de ministre de gauche au gouvernement. Un ministre de gauche s’est même presque fait jeté de son bureau par un ancien ministre de droite lui disant qu’il devait dégagé, n’avait rien à faire là, que sa présence n’était pas légitime.


À l’étranger ça n’était pas mieux. Les politiques des pays étrangers s’inquiétaient de l’élection d’un socialiste à la présidence en france, et idem pour les populations de ces pays étrangers, dont certains présentaient leurs condoléances aux français résidents à l’étranger.

Complétement fous tout ça! Image

Quand je pense à la question du Revenu Universel, je me dis que ça produirait peut-être la même panique s’il finissait par passer, ça me fait rire cette panique. Quoique l’ambiance est tellement abattue actuellement, que personne n’aurait même la force d’exprimer la moindre réaction. Ou alors encore peut-être que la société civile serait moins ignorante qu’à l’époque et se ferait moins de films.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17312
Mar 10 Mai 2016 15:42
Message Re: Panique en mai 1981 suite à l’élection de J.F Mitterrand
Les États‑Unis aussi, ont paniqué, en craignant que la france ne devienne un instrument de l’URSS. Les États‑Unis ont été rassurés, quand un transfuge providentiel, a dénoncé les espions Russes agissant en france, avec des preuves, donnant de Mitterrand, l’impression d’un allié fiable pour les États‑Unis. C’était l’affaire Farewell. Le transfuge, Vladimir Vetrov, est malheureusement mort assassiné après avoir été démasqué par l’URSS.

Le documentaire ci‑dessous en parle, et par delà cette importante anecdote, il dessine un portrait ombrageux de Mitterrand, qui bricolait dangereusement avec des services secrets qu’il avait lui‑même créé en courcircuitant ceux déjà existants.

Mitterrand et les espions — France 2

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron