Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Poutine, en résumé assez long
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17797
Lun 14 Mar 2016 11:27
Message Poutine, en résumé assez long
Les messages qui suivent, résument le reportage ci‑dessous.

Le système Poutine — Infrarouge — France 2

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17797
Lun 14 Mar 2016 11:27
Message Re: Poutine, en résumé assez long
Ce message est laissé vide, et sera re‑édité plus tard, pour y rapporter les commentaires du début.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17797
Lun 14 Mar 2016 11:30
Message Re: Poutine, en résumé assez long
Paroles du reportage a écrit : 
Après avoir été député‑maire de Saint‑Pétersbourg, qu’il est presque envoyé en prison pour ses liens avec le crime organisé, Poutine est nommé dans l’administration présidentielle.


Paroles du reportage a écrit : 
Poutine est aux premières loges du Krémelin pour observer comment une défaite annoncée peut être transformé en victoire. La télévision et l’argent, entre en scène jusqu’à un degré jusqu’alors jamais vu en Russie.


Paroles du reportage a écrit : 
Il paraissait clair, au vu de cette campagne électorale de 1996, que la prochaine campagne présidentielle, nécessitait deux outils majeurs : le premier, une chaîne de télévision Russe, qui soutiendrait le prochain président ; et le second, une société qui serait derrière la campagne électorale pour soutenir financièrement le candidat. Ce sera la nouvelle société pétrolière Sib Niev.


Skouratov, procureur général de la Russie, était menaçant pour Yeltsin, car il enquêtait sur une affaire de corruption, celle de la rénovation du Kremlin, au bénéfice de Yeltsin et sa famille. La loi faisait que Yeltsin ne pouvait pas éjecter Skouratov directement, il a alors demandé à Poutine de manœuvrer pour le faire, et Poutine a accepté. Poutine a alors organisé une campagne de diffamation contre Skouratov, avec une vidéo dont l’authenticité a fait douter, dans laquelle on voit Skouratov passer une nuit avec deux prostituées, alors qu’il était marié. Poutine était alors chef du FSB, l’ex‑KGB.

Pour le remercier d’avoir couvert cette affaire de corruption, Yeltsin nomme Poutine, premier ministre, en Août 1999.

Poutine était inconnu de la population. Pour se faire connaitre, il avait besoin d’une affaire. Survient alors un double attentat très meurtrier. Officiellement, l’attentat est attribué à des indépendantistes Tchétchène, pourtant sans preuve. Une seconde tentative d’attentat est déjoué peu après le premier, et deux personnes sont arrêtés. Il s’avère que les deux personnes arrêtés, sont du FSB. L’état a fait arrêté l’enquête. Cependant, des gens dans la population avait eu le temps de comprendre que les attentats étaient l’œuvre du FSB, bien qu’une autre partie n’y croyait pas. À la télévision, des agents du service secret se dénonce mutuellement.

Alexandre Litvinenko, ex‑officier du FSB, réfugié politique en Grande‑Bretagne, a témoigné publiquement que ces attentats opportuns et attribués aux Tchétchènes, était l’œuvre du FSB. Alexandre Litvinenko finira par être assassiné, empoisonné par une substance radioactive.

Malgré tout, Poutine parviens a exploité la haine des Tchétchènes que porte la majorité de la population, en les rendant responsables et en promettant de les châtier. Poutine dit cette phrase : « on les buttera dans les chiottes ».

Pour situer, le Tchétchène n’ont jamais eu de bonnes relations avec le régime communiste, et ils ont payé cher la répression de Staline à leur encontre. La haine envers la Tchétchénie, semble répandue dans la population, et Poutine fait sous‑entendre que tous les Tchétchènes sont des terroristes.

En Octobre 1999, Poutine fait bombarder Grozny, la capitale de la Tchétchénie. La population Tchétchène vit un calvaire, sans empathie de la part de la population Russe, que les médias a remonté contre eux comme préparatif à cette guerre.

« La famille », nom donné aux proches de Yeltsin qui gouvernent quasiment à la place de ce président physiquement malade et mentalement diminué, remercie Poutine pour ses actions en Tchétchénie, en faisant de lui leur candidat à la succession de Yeltsin. La campagne sera financé par la compagnie pétrolière Sib Niev.

Le 31 Décembre 1999, Yeltsin convoque Poutine, et le nomme président par intérim avant de démissionner et en attendant les prochaines présidentielles. Pour lui donner ce poste, Yeltsin avait posé deux conditions à Poutine : lui accorder une pension à vie, et lui garantir une immunité totale, entre autres pour les affaires de corruptions dont il était bénéficiaire. Poutine accepte, mais en secret, ne pardonne pas à Yeltsin d’avoir démantelé l’Union Soviétique.

En campagne électorale, Poutine tient des discours différent selon ses interlocuteurs. À l’intention des occidentaux, il rédige un manifeste dans lequel il s’engage à libéraliser la Russie, quoique dans un style ambigüe. Aux Russes, il se présente comme celui qui a organisé la répression contre les Tchétchènes. Il cherche à se donner une image libérale aux yeux de l’occident, et une image autoritaire aux yeux de sa population. Une chose ou son contraire, cela à qui il s’adresse.

À l’époque, une blague circulait chez certains Russes …

Le renard demande au corbeau : vas‑tu voter pour Poutine ? Le corbeau ne répond pas, pour ne pas laisser tomber le fromage qu’il tient dans son bec. Le renard insiste : répond moi, vas‑tu, oui ou non, voter pour Poutine ? Le corbeau répond « oui », et laisse tomber son fromage. Le renard s’enfuit avec le fromage. Le corbeau, triste, médite : si j’avais dit « non », cela aurait‑il changé quelque chose ?

Cette blague de l’époque résume le non‑choix devant lequel étaient les Russes : Ziouganov, qui annonçait le retour du communisme, ou Poutine, un ex‑lieutenant du KGB, sachant que le KGB était l’instrument de la dictature communiste, qui lui permettait de se maintenir en place.

Le 22 Mars 2000, Poutine est élu président avec 52% des voix. Pour son second mandat, il sera réélu avec 71% des voix.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17797
Lun 14 Mar 2016 12:30
Message Re: Poutine, en résumé assez long
Après avoir été élu président, Poutine place à la tête de la société Gazprom, un ami personnel du nom de Willer. La société Gazprom, en plus d’être dans le secteur stratégique de l’énergie, finance plusieurs médias en Russie. À travers son ami qui lui obéit, Poutine contrôle la société Gazprom, tout en étant le président Russe. Il a ainsi le contrôle de la politique, des médias, et d’une bonne partie de l’énergie exportée par la Russie.

Pour prendre le contrôle de la chaîne Russe, NTV, Poutine exige le remboursement d’un prêt de Gazprom à Goussinski, président de la chaîne. Ce dernier ne peut pas rembourser, finit ruiné et Poutine à le champ libre pour contrôler la chaîne NTV à travers Gazprom. De même qu’il tient un discours ou un autre selon ses interlocuteurs, Poutine couvre ou dénonce la corruption, selon ce qui l’arrange : alors qu’il a couvert et garanti l’absence de poursuites pour la corruption aux bénéfices de Yeltsin, pour anéantir encore plus l’ancien président de NTV, qui lui était opposé, il le fait condamner pour fraude fiscale. Goussinski est autorisé par le tribunal, a quitter le pays pour échapper aux sanctions, à condition qu’il permette à Gazprom de reprendre tout le capital de sa chaîne NTV.

NTV ne sera qu’un exemple parmi d’autres, Poutine, comme à l’époque de Staline dont il ne cache pas sa nostalgie (il a fait rétablir l’air de l’hymne nationale Russe de sous Staline), fait méthodiquement taire tous les médias indépendants qui sont dans l’opposition.

Après avoir accusé les oligarques d’être responsables de la pauvreté en Russie (ce qui est d’ailleurs vrai, ils en ont été une des causes), il les laisse continuer leurs affaires sans rien changé, à la condition qu’ils ne se mêlent pas de politique, ne s’opposent pas à lui.

Alors qu’il était président, le sous‑marin K‑141 Koursk subit des explosions et coule sur le fond de la mer de Barentsz. Poutine refuse l’aide internationale proposé pour secourir les éventuels marins survivants. Il garde le silence pendant plusieurs jours. La population est en colère. Finalement, les 118 marins meurent tous.

Berezovsky qui avait participé à l’ascenssion de Poutine en croyant qu’il lui serait toujours obéissant, profite de l’affaire pour discréditer Poutine publiquement. Berezovsky finit par être poursuivi pour corruption à l’initiative de Poutine, et est contraint de fuir la Russie. Note : en Mars 2014, Berezovsky meurt dans des circonstances étranges au Royaume‑Unis, et un assassinat politique est suspecté.

Berezovsky possédait une chaîne de télévision qui se permettait d’être critique et même de caricaturer Poutine. Ce dernier fait arrêter des journalistes par des gens armés qui envahissent les locaux de la chaîne ; ils sont remplacés par un d’autres, choisis par le Kremlin. Poutine remet en euvre le contrôle des médias, dont était coutumiers le KGB (et dont Poutine a été le chef).

Quelques jours après son élection comme président, Poutine d’ailleurs fait cette déclaration devant 800 officiers du FSB, le nouveau nom de l’ex‑KGB : « nous, FSB, voulions reprendre le pouvoir ; aujourd’hui, je peux vous affirmer que nous y sommes arrivé ». La foule de 800 officiers, applaudit.

Un jour qu’il était en Russie pour signer une soixantaine d’accords sur les échanges de pétroles et de gaz avec le Russie, sous couvert médiatique d’un accord sur le démantèlement d’armes nucléaires, un accord jamais respecté pour aucune des deux parties, Bush a déclaré « en regardant Poutine au fond des yeux, j’y ai vu une âme sœur ».

Une personne dont j’ai manqué dit « l’occident va se réveiller, mais l’occident perd du temps, et la perte de temps, peut se traduire par une perte d’indépendance ». Je me souviens que quelques gens s’en étaient alarmés, quand la Russie avait fait du chantage au gaz. Mais plus personne ne semble y faire attention, et Poutine a même de plus en plus d’admirateur(rice)s, notamment chez les 40% de français lepenistes.

D’une autre source, je tient à souligner que depuis l’élection de Poutine, 25 journalistes Russes ont été assassinés.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17797
Lun 14 Mar 2016 13:32
Message Re: Poutine, en résumé assez long
Voir ce message : « Re: Ukraine, va t-on vers la guerre ? »

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17797
Lun 14 Mar 2016 13:43
Message Re: Poutine, en résumé assez long
Pendant un sommet en compagnie de membres de l’Union Européenne, un journaliste s’inquiétant de la répression en Tchétchénie, pose cette question à Poutine :

Journaliste a écrit : 
En tentant d’éradiquer le terrorisme en Tchétchénie, ne craignez‑vous pas d’éradiquer la population civile Tchétchène ?


Poutine sous‑entend, que par cette question, le journaliste trahit des tendances terroristes islamistes. Il lui répond :

Poutine a écrit : 
Si vous voulez devenir un islamiste radical, et si vous voulez vous faire circoncire, venez à Moscou, nous sommes multi‑confessionnels. Nous avons de très bons spécialistes ; je peux même vous en recommander un pour l’opération. Il fera en sorte que rien ne repousse !


À propos du traitement des civiles en Tchétchénie, justement … en 2005, a lieu une prise d’otage par des terroristes indépendantistes Tchétchènes. C’était le 3 Septembre 2004, dans une école à Beslan. Les « forces » spéciales interviennent à la demande de Poutine, et font un massacre chez les civiles, parmi lesquels, 186 enfants de cette école.

Après cet événement, Poutine a déclaré « nous travaillons très dur pour sauver les restes de l’Union Soviétique ».

Pour éviter les émois de la communauté internationale, Poutine a plus tard délégué les sales besognes, a un certain Kadyrov, chef de milice. Il a transformé la guerre, en guerre civile, pour ne plus y être officiellement impliqué.

Le Kremlin offre une prime de 200 mille dollar par assassinat qui leur plait en Tchétchénie. C’est ainsi que fût assassiné Maskhadov, ancien président Tchétchène élu par les Tchétchènes. Maskhadov était opposé au terrorisme.

En 2006, 20% de la population Tchétchène avait été massacrée, et ceux qui restent, vivent dans la terreur.

Comme par hasard, la société Gazprom, contrôlée par Poutine, prévoit de construire un gazoduc traversant la Tchétchénie …

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17797
Lun 14 Mar 2016 14:13
Message Re: Poutine, en résumé assez long
La Russie possède encore 8000 missiles nucléaires de plus que les États‑Unis. Elle fournit en armement l’Iran et la Chine, probablement parce qu’ils sont anti‑Américains.

Il y a des craintes que soit la guerre froide entre Russie et États‑Unis n’est pas réellement finie, ou qu’elle va reprendre. Les États‑Unis ont en effet installé des batteries de missiles en Pologne, la majorité des missiles nucléaires Russes ciblent encore les États‑Unis, comme au temps de la guerre froide, et de même chez les Américains, dont la majorité des missiles nucléaires ciblent encore la Russie.

J’avais d’ailleurs déjà remarqué que l’admiration pour Poutine se retrouve souvent chez les anti‑Américains — ce qui explique que beaucoup d’anti‑occidentaux, d’anti‑américains et de lepénistes, sont des admirateurs de Poutine.

Que les États‑Unis soient critiquables, n’est pourtant pas une bonne raison de trouver Poutine admirable. Application du faux principe binaire « les ennemis de mes ennemis sont mes amis » …  Poutine est pourtant la preuve vivante que l’ennemi de ses ennemis ne fait pas un ami, et que c’est un moyen de manipulation efficace, qui se retourne facilement contre les gens qui y croient, comme peuvent en témoigner les gens qui ont fait monter Poutine, et qui un par un, l’ont tous regretté.

Finalement, rien n’a changé depuis le siècle dernier.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17797
Lun 14 Mar 2016 14:45
Message Re: Poutine, en résumé assez long
Je cite Garry Kasparov, le champion du monde d’échec, vers la fin du reportage.

Garry Kasparov a écrit : 
Le régime de Poutine est très doué pour créer l’illusion que l’économie de la Russie est en plein essor. Et bien sûr, dans le centre de Moscou, vous aurez cette impression. Mais si vous‑vous éloignez de quelques kilomètres, c’est comme faire un voyage dans le temps. À Saint‑Pétersbourg, vous n’avez même pas à aller si loin. À Saint‑Pétersbourg, il suffit de traverser une rue pour se retrouver en plein ⅩⅨᵉ siècle dans le Saint‑Pétersbourg de Dostoïevski.


… et un certain Youri Samodourov, directeur de la fondation Sakharov, défendant la libre pensée.

Youri Samodourov a écrit : 
Personne de ma génération ne pensait que nous verrions la chute du système soviétique, la chute du système communiste. Lorsque finalement cela a eu lieu, nous pensions que cela ne reviendrais jamais. [larmes] Mais j’ai peur que ce soit revenu.


Je crois que c’est avec Yeltsin, que les choses ont commencé à tourner au vinaigre, même si ça ne se voyait pas encore beaucoup à cette époque là. Sans l’opportunisme et la corruption de Yeltsin, Poutine ne serait peut‑être pas devenu président de la Russie.

Ceci me fait penser que ce serait peut‑être intéressant de faire un sujet sur Gorbatchev et Khrouchtchev, qui, il me semble, avaient commencé à prudemment faire sortir l’URSS du système communiste.

Yeltsin l’a fait de manière trop brutale, et en plus il était corrompu. Il a anéanti le travail de ces prédécesseurs. Poutine y a trouvé un bon terreau.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17797
Lun 14 Mar 2016 14:55
Message Re: Poutine, en résumé assez long
En 2006, Poutine a été décoré par Chirac Gné ?! . Les journalistes français n’ont pas été autorisé à filmer la cérémonie, seuls les Russes en ont eu le droit, alors que la cérémonie se déroulait à l’Élysée.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17797
Lun 14 Mar 2016 15:22
Message Re: Poutine, en résumé assez long
C’est approprié de le poster ici Gêné(e)

Another brick in the wall — Pink Floyd

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron