Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Quand il n'y a plus rien...
Auteur Message
Consul Honoraire
Consul Honoraire
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Age : 39
  • Localisation : Strasbourg
  • Messages : 4219
Jeu 25 Déc 2008 05:06
Message Quand il n'y a plus rien...
'me suis toujours demandé pourquoi, et je me met dans le lot (je ne suis qu'un humain), il y a des moments dans la vie où absolument tout vous semble... n'être rien?

Alors qu'au fond de nous, nous savons que ce n'est pas vrai, que les choses "sont".
que les choses existent, qu'on ne peut même pas, en toute logique, croire, admettre que tout n'est rien pour soi. Car quoi qu'il en soit, nous avons quelque chose de particulier à chacun en nous, qui nous montre que ce n'est pas vrai: nous espérons. Ce qui signifie qu'on se dit qu'on peut arriver à quelque chose.
Alors pourquoi nous mentons-nous, en soi?

Pour ma part, je pense que psychologie par-ci, bouquin "expliquant" scientifiquement le fait par-là, etc... une chose est sûr: on cherche à se donner du courage.

Vaincre le mal par le mal en quelques sortes.

Les douleurs de la vie nous "tuent", et pourtant, ce sont elles qui nous font croire aussi que tout ne peux pas être perdu.
Je sais que nous sommes en psycho, mais si réponse il y a, je préférerais un ressenti personnel sur la question, et non pas des références littéraires ou autres traîtant du sujet.
Juste votre coeur, votre pensée. Pas une analyse "logique et vérifiable", genre comportement juste "catégorisé" de la psychée.


Mine de rien, c'est bien quand on se dit "qu'il n'y a plus rien" qu'on se dit en fait "qu'il y a quelque chose"? C'est mon avis, tout-à-fait perso oui.
Paradoxal sans l'être en fait. Enfin bon, je pourrais écrire des pages maintenant, mais si quelqu'un veut s'intéresser au sujet, je laisse ma place et reviens plus tard... Clin d’œil


Ah... par exemple la chanson qui suit: on se le dit de temps en temps, mais justement... elle devrait me convaincre; elle est "positive" en fait, pour avancer...
Always smile Petit sourire

— Référence cassée à l’album / piste № 2133899 sur l’ancien Deezer —


Vorbei


Viel zu lang hast du gesucht
Doch keinen Weg gefunden
Du hast alles schon versucht
Dich bis zum Schluss gewunden
Tu as cherché très longtemps
Mais tu n'as trouvé aucune issue
Tu as tout essayé
Tu t'es meurtri jusqu'au bout


Bis du begreifst…
Jusqu'à ce que tu comprennes que...

Es ist vorbei
Alles bricht entzwei
Jede Hoffnung, jede Träumerei
Es ist vorbei
Tout est fini
tout se brise en deux
Chaque espoir, chaque rêve
Tout est fini


Dir wird nur noch mit Spott gedankt
Und jedes Wort verbogen…
Wenn Lügen alles sind was bleibt
Wird dies kein Tag wie and’re sein
On ne te "remercie" qu'en te dévalorisant
Et chacune de tes paroles est mal interprétée
S'il ne reste plus que le mensonge
Ce jour n'en sera pas un comme les autres


Denn du begreifst…
Car tu comprends que...

Es ist vorbei
Alles bricht entzwei
Jede Hoffnung, jede Träumerei
Es ist vorbei
Tout est fini
tout se brise en deux
Chaque espoir, chaque rêve
Tout est fini


Im Stillen hoffst du noch drauf
S’ist nur ein Traum
Dann wachst du auf
Und endlich siehst du ein…
Secrètement tu espères encore
Que ce n'est qu'un cauchemar
Puis tu te réveilles
Pour enfin voir que...


Es ist vorbei…
Tout est fini...



Hey; simplement à méditer, pas à admettre comme étant vrai, si possible, svp Clin d’œil

HTLLTD

Du sollst niemals vergessen, danke zu sagen.
Profil
Beau Parleur
Beau Parleur
  • Genre : Télétubbie
  • Age : 59
  • Messages : 468
Jeu 25 Déc 2008 08:51
Message Re: Quand il n'y a plus rien...
Il y a aussi ce très long texte de Ferré : le rien et le cortège du désir qui fout le camp...

http://www.deezer.com/track/2320819

le langage est éthique
Profil
Beau Parleur
Beau Parleur
  • Genre : Télétubbie
  • Age : 59
  • Messages : 468
Jeu 25 Déc 2008 08:57
Message Re: Quand il n'y a plus rien...
Image

Quelques vers de Reiner Maria Rilke :


Vues des Anges, les cimes...

Vues des Anges, les cimes des arbres peut-être
sont des racines, buvant les cieux ;
et dans le sol, les profondes racines d'un hêtre
leur semblent des faîtes silencieux.

Pour eux, la terre, n'est-elle point transparente
en face d'un ciel, plein comme un corps ?
Cette terre ardente, où se lamente
auprès des sources l'oubli des morts

....

"Et qui, si je criais, m'entendrait donc depuis
les ordres des anges ? Et quand bien même l'un d'entre eux soudain
me prendrait sur son cœur : son surcroît de présence
me ferait mourir. Car le Beau n'est rien d'autre que ce début
de l'horrible qu'à peine nous pouvons encore supporter,
Et nous le trouvons beau parce qu'impassible il se refuse à nous
détruire ; tout ange est terrifiant."

le langage est éthique
Profil
Tchatcheur
Tchatcheur
  • Genre : Fille
  • Localisation : ici
  • Messages : 179
Lun 5 Jan 2009 10:03
Message Re: Quand il n'y a plus rien...
krokiller a écrit : 
'me suis toujours demandé pourquoi, et je me met dans le lot (je ne suis qu'un humain), il y a des moments dans la vie où absolument tout vous semble... n'être rien?
Alors qu'au fond de nous, nous savons que ce n'est pas vrai, que les choses "sont".
que les choses existent, qu'on ne peut même pas, en toute logique, croire, admettre que tout n'est rien pour soi. Car quoi qu'il en soit, nous avons quelque chose de particulier à chacun en nous, qui nous montre que ce n'est pas vrai: nous espérons. Ce qui signifie qu'on se dit qu'on peut arriver à quelque chose.
Alors pourquoi nous mentons-nous, en soi?
Pour ma part, je pense que psychologie par-ci, bouquin "expliquant" scientifiquement le fait par-là, etc... une chose est sûr: on cherche à se donner du courage.
Vaincre le mal par le mal en quelques sortes.
Les douleurs de la vie nous "tuent", et pourtant, ce sont elles qui nous font croire aussi que tout ne peux pas être perdu.
Je sais que nous sommes en psycho, mais si réponse il y a, je préférerais un ressenti personnel sur la question, et non pas des références littéraires ou autres traîtant du sujet.
Juste votre coeur, votre pensée. Pas une analyse "logique et vérifiable", genre comportement juste "catégorisé" de la psychée.
Mine de rien, c'est bien quand on se dit "qu'il n'y a plus rien" qu'on se dit en fait "qu'il y a quelque chose"? C'est mon avis, tout-à-fait perso oui.
Paradoxal sans l'être en fait. Enfin bon, je pourrais écrire des pages maintenant, mais si quelqu'un veut s'intéresser au sujet, je laisse ma place et reviens plus tard... Clin d’œil
Ah... par exemple la chanson qui suit: on se le dit de temps en temps, mais justement... elle devrait me convaincre; elle est "positive" en fait, pour avancer...
Always smile Petit sourire
Hey; simplement à méditer, pas à admettre comme étant vrai, si possible, svp Clin d’œil


slt kro Clin d’œil ,
j'aime bien le titre "quand il n'y a plus rien"ben!justement qu'est ce qu'il y a?RIEN...
les choses sont ce que tu veux qu'elles soient...quant à se mentir,je pense pas (on est général,bien sur)on se pose pas ces questions là...
je pourrais tout comme toi écrire sur ça ..mais honnêtement je pense euhhh!non je suis sûre qu'il y aurait que moi qui me comprendrais..c'est pas évident par des mots de faire passer ce que l'on ressent sur ces choses là,sur ce genre de pensées..

l'espace est le monde de la lumiére
la terre le monde de la mort...
Profil
Consul Honoraire
Consul Honoraire
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Age : 39
  • Localisation : Strasbourg
  • Messages : 4219
Lun 5 Jan 2009 13:05
Message Re: Quand il n'y a plus rien...
Hello Agun!

content de te revoir! Clin d’œil

Pas de soucis, même quand tu ne t'expliques pas, j'aime bien ce que tu écris! Petit sourire

HTLLTD

Du sollst niemals vergessen, danke zu sagen.
Profil
Grande Pipelette
Grande Pipelette
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Age : 49
  • Localisation : Toulouse
  • Messages : 3502
Lun 5 Jan 2009 14:54
Message Re: Quand il n'y a plus rien...
çà fait des masses que j'avait pas entendu cete chanson... elle est... tres dure....

vas faire un tour ds "presentation, "pepee"...;

si t'aime ce mec alors...;

merci en tous cas...

frg....
Profil
Grande Pipelette
Grande Pipelette
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Age : 49
  • Localisation : Toulouse
  • Messages : 3502
Lun 5 Jan 2009 14:55
Message Re: Quand il n'y a plus rien...
ps: pour linko....
Profil
Grande Pipelette
Grande Pipelette
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Age : 49
  • Localisation : Toulouse
  • Messages : 3502
Lun 5 Jan 2009 15:53
Message Re: Quand il n'y a plus rien...
çà coupe Linko, on a pas las fin... j'ai essaayé sur tube et daily, trouve pas....

sans la fin, c'est une misère...;

vérifies....;

frg...;
Profil
Consul Honoraire
Consul Honoraire
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Age : 39
  • Localisation : Strasbourg
  • Messages : 4219
Lun 5 Jan 2009 17:10
Message Re: Quand il n'y a plus rien...
T'as raison, Fred, ça coupe!

La chanson en titre du topic aussi d'ailleurs, pas cool aussi, d'ailleurs.
John.... t'as pas payé l'abonnement? Diable Tire la langue Hihihi! Hihihi!

bon, on essaie ça:

Peter Heppner, "Vorbei".


HTLLTD

Du sollst niemals vergessen, danke zu sagen.
Profil
Tchatcheur
Tchatcheur
RANDOM_AVATAR
  • Genre : Fille
  • Messages : 148
Mar 6 Jan 2009 18:40
Message Re: Quand il n'y a plus rien...
je ne sais pas si ça éclairera ta question , mais ça me fait penser au profond changement que l'on éprouve après avoir été malade, avec une forte fièvre.. tout va mal , on pense crever.. et puis la vie repard autrement...
Profil