Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

« Quand la Chine délocalise en Europe »
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17312
Mar 27 Mai 2014 23:54
Message « Quand la Chine délocalise en Europe »
« Quand la chine délocalise en Europe », c’est le titre d’un reportage de ARTE, fin 2012. Je suis encore en train de le regarder, alors je ne peux ni commenter, ni résumer. Ça a l’air intéressant d’après le peu que j’en ai vu.


Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17312
Mer 28 Mai 2014 01:56
Message Re: « Quand la Chine délocalise en Europe »
Deux constructeurs automobile Suédois, Saab et Volvo, et un constructeur français de tracteurs, McCormick.

Saab a reçu des propositions de rachat par des Chinois, mais les propriétaires Américains de Saab, s’y sont opposé. Saab a déposé le bilan et entre 3 000 et 4 000 emplois ont été perdus.

Volvo a reçu des propositions de rachats par l’entreprise Chinoise, Geely. Volvo a eu des propriétaires Américains aussi, mais je ne sais pas s’ils l’étaient encore au moment du rachat. Anyway, Volvo a put être racheté par les Chinois qui ont fait la promesse de ne pas déplacer la production en Chine.

Volvo fabrique en Suède, des voitures destinées à être vendues en Chine pour le compte de Geely (je ne sais pas si c’est sous la marque Volvo ou Geely). Un accord stipule que les Chinois n’ont pas le droit d’utiliser les brevets de Volvo, mais il est suspecté que des ingénieurs de Volvo apporte leur collaboration à l’entreprise Chinoise qui intègre une partie de la technologie Suédoise de Volvo, dans la production locale de Geely en Chine.

En france, McCormick, une entreprise fabricant des tracteurs, fini par fermer après plusieurs crises économiques et sociales. Après avoir été démarché, des Chinois se montrent intéressés par la technologie de boite de vitesse de la société, qui fait gagner 50 ans d’avance technologique d’un seul coup. Les Chinois s’intéresse aussi à leur gamme de petit tracteur. La société, est racheté par l’un des deux prétendant grace à sa promesse de maintenir la production en france, mais avec seulement 190 employés sur les 3 000 environ qu’elle comportait avant (il ne faut pas oublier qu’elle avait fermé avant d’être racheté). Si j’ai bien compris, les Chinois fabriqueront en france, des petits tracteurs qu’ils vendront en Europe.

Un représentant de la société ayant racheté McCormick, pense que les français ont une image erronée de la Chine, pensant à la Chine du passé, méconnaissant la Chine du présent.

Ce que je trouve intéressant ici, c’est la démonstration d’un effet qui aurait dut être prévu, une conséquence des flux économiques mondialisé : les richesses parties d’Europe vers la Chine à une époque, reviennent en partie en Europe sous forme d’investissement et de rachat d’entreprises.

Je ne veux pas dire que c’est tout rose, mais quand on pense à la Chine, on a sûrement tord de la voir comme un puits sans fond qui absorbe tout. Comme elle est un acteur économique, elle est actrice d’une économie faite de flux et de reflux, et maintenant qu’elle s’est enrichie, elle participe à des courants économiques allant dans l’autre sens.

La Chine n’est pas un trou‑noir…

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17312
Mer 28 Mai 2014 02:33
Message Re: « Quand la Chine délocalise en Europe »
Hibou a écrit : 
Je ne veux pas dire que c’est tout rose, […]

Quand ce n’est pas rose, ça donne ce qu’il est arrivé avec les Chinois en Pologne ou avec les Chinois en Grèce.

En Pologne, la Chine a répondu à un appel d’offre pour un marché publique, pour un cout d’à peine 30% du budget prévu pour l’appel d’offre. Bonne affaire en apparence, mauvaise affaire finalement, la Chine a jeté l’éponge, laissant une ardoise de 180 millions d’€ et un chantier inachevé, après avoir mené les travaux dans l’improvisation. L’entreprise Chinoise s’était trop précipité et pensait trop à l’acquisition de l’offre et pas assez à la réalisation de l’ouvrage, dont elle n’a découvert les contraintes que après le début des travaux. La Chine continue cependant à prospecter en Pologne, un pays qui manque d’infrastructure dans lesquelles l’UE n’investit peut‑être pas assez. La Chine, qui se montre intéressée par les appel d’offre de marché publique en Pologne, laisse ses propre marché publique fermé aux offres étrangères à son pays.

En Grèce, la Chine a acquis des terminaux de livraison de conteneurs, et fait travailler le personnel Grec à la Chinoise. Les conditions de travail sont dangereuse, avec des véhicule de 100 tonnes en charge avec des freins défectueux, des postes de pilotage de grue rafistolé aux scotch, des cabines chauffés à la chaleur produite par le moteur, etc. Un observateur Grec juge que la Grèce est encore plus responsable que l’entreprise Chinoise, en ayant pas pris soin d’exiger le respect des conditions de travail à la Grecque.

Dans ces deux cas, on peut noter un manque de protectionnisme Européen et un dévoiement du libéralisme. Dans le cas de la Pologne, on a une ouverture à sens unique, et dans le cas de la Grèce, un armateur qui impose sa propre loi.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17312
Mer 28 Mai 2014 03:26
Message Re: « Quand la Chine délocalise en Europe »
Hibou a écrit : 
Quand ce n’est pas rose, ça donne ce qu’il est arrivé avec les Chinois en Pologne ou avec les Chinois en Grèce.

Ou pire encore, parce que la on entre dans la criminalité : les ateliers clandestins, qui n’appartiennent pas qu’au passé. En Italie, des entreprises Chinoises sous‑traitent pour des marques de luxes. Ces entreprises Chinoises font à leur tour réaliser le travail par des clandestins Chinois. Comme il s’agit de produit de luxe, les bénéfice sont importants, et ces bénéfices sont envoyés en Chine.

Il n’est pas impossible que la même chose existe ailleurs en Europe.


Le bilan de la présence Chinoise en Europe présente une large palette, du meilleur (ex. Volvo) au pire (ex. ateliers clandestins en Italie). Quand on parle de la Chine en Europe, on ne peut rien conclure du seul fait qu’une entreprise soit Chinoise, ça devrait être évalué au cas par cas.

Le reportage se termine par ces mots…
Le reportage a écrit : 
Aujourd’hui, la Chine représente 2% des investissements étrangers en Europe; 10 fois moins que les États‑Unis. En période de crise, de nombreux Européens fantasment sur « le péril jaune », pourtant le géant Chinois arrive à tout petits pas. La Chine s’est éveillé, mais l’Europe déclinante est‑elle si facile à conquérir ?

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17312
Mer 28 Mai 2014 03:58
Message Re: « Quand la Chine délocalise en Europe »
Un complément intéressant (pas encore vue, je le regarde plus tard), en guise de droit de réponse. C’est un extrait de l’émission Ce Soir Ou Jamais, de France‑3, dans laquelle un Chinois répond aux idées‑reçues qu’on a sur la Chine et les Chinois. C’est presque que de la même date que le reportage précédent, fin 2012.


Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron