Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Rapport sur les « robots tueurs » : les questions qui se posent
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15709
Sam 12 Jan 2013 13:28
Message Rapport sur les « robots tueurs » : les questions qui se posent
Bonjour,

En Novembre 2012, l’organisation Human Rights Watch (= Observatoire des Droits Humains), a publié un rapport sur le nécessité de poser à plat la question de ces armes autonomes que sont les « robots tueurs ». Le nécessité de poser la question est justifié par la volonté pressente des gouvernements de les mettre en place sur les terrain de conflit… un empressement qui a omis l’étape du questionnement, sans compter l’inexistante communication auprès du publique sur cette question (comme s’il était voulu que ces questions ne s’ébruitent pas ?). Cette introduction résume assez le fond des questions et du rapport.

La question ne se pose pas qu’aux États‑Unis, des pays d’Orient sont aussi concernés, comme le Japon et la Corée.

La présentation du rapport sur le site qui en est à l’origine (en Anglais, je cite et traduit plus loin) :
Ban ‘Killer Robots’ Before It’s Too Late (hrw.org). 19 Novembre 2012.

Le rapport, au format PDF :
arms1112ForUpload_0_0.pdf (hrw.org).


Human Rights Watch a écrit : 
Governments should pre-emptively ban fully autonomous weapons because of the danger they pose to civilians in armed conflict, Human Rights Watch said in a report released today. These future weapons, sometimes called “killer robots,” would be able to choose and fire on targets without human intervention.


Traduction a écrit : 
Les gouvernements par anticipation, bannir les armes entièrement autonomes, pour la raison du danger qu’elles présentent pour les civiles dans les conflits armés, rapporte Human Rights Watch dans un rapport publié aujourd’hui. Ces futurs armes, parfois nommées « robots tueurs », seront capable de choisir et tirer sur leurs cibles, sans intervention humaine.


Pour l’instant, les robots militaires actuellement en service ou en court de mise en service et pouvant tuer des humains, ne sont pas autonomes, et nécessitent un ordre humain pour tirer sur une cible humaine. Mais des robots militaires entièrement autonomes et décidant seuls de toutes leurs actions, existent déjà par exemple en Israël, avec un robot détruisant les roquette en plein vol. Il surveille le ciel, détecte ce qui s’y trouve, et décide de détruire ou de ne pas détruire, de manière totalement autonome.


Human Rights Watch a écrit : 
The 50-page report, “Losing Humanity: The Case Against Killer Robots”, outlines concerns about these fully autonomous weapons, which would inherently lack human qualities that provide legal and non-legal checks on the killing of civilians. In addition, the obstacles to holding anyone accountable for harm caused by the weapons would weaken the law’s power to deter future violations.


Traduction a écrit : 
Le rapport de 50 pages, “Losing Humanity: The Case Against Killer Robots”, résume les interrogations sur ces armes entièrement autonomes, qui pourraient par nature manquer des qualités humaines associées à l’estimation de la légalité ou non de tuer des civiles. De plus, l’obstacle que présenterait la désignation des responsabilités pour les dommages causés ces armes, pourrait fragiliser l’efficacité des lois à prévenir d’autres futurs violation.


La question de qui portera la responsabilité des actions, est importante. Elle serait encore plus diluée qu’elle ne l’est maintenant (à cause du plus grand nombre de responsables directes ou indirectes impliqués). Ce pose aussi la question de qui porterait la responsabilité en cas de dérapage d’un robot, qui aurait par exemple été mal conçu ou qui aurait été endommagé pendant un échange de tire (et qui pourrait éventuellement alors faire n’importe quoi).

Si ces question légale venaient à être posées en pratique, et qu’elles ne trouvaient pas de réponses, parce que trop difficilement décidables, on pourrait assister à des enlisement juridiques et alors à une forme de non‑maitrise des événements.

Human Rights Watch a écrit : 
Fully autonomous weapons could not meet the requirements of international humanitarian law, Human Rights Watch and the Harvard clinic said. They would be unable to distinguish adequately between soldiers and civilians on the battlefield or apply the human judgment necessary to evaluate the proportionality of an attack – whether civilian harm outweighs military advantage.


Traduction a écrit : 
Les armes entièrement autonomes ne pourront pas répondre aux exigences des lois humanitaires internationales, rapporte Human Rights Watch et l’observatoire de Harvard. Elles seraient incapables de faire la distinction appropriée entre des soldats et des civiles sur un champs de bataille ou d’appliquer le discernement humain nécessaire à l’évaluation des proportions à donner à une attaque, à savoir si les dommages civiles peuvent valoir les avantages militaires.





J’attire l’attention sur le fait que ceci n’est pas de la science fiction.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15709
Sam 22 Mar 2014 12:35
Message Re: Rapport sur les « robots tueurs » : les questions qui se posent
Ce que contre quoi l’organisation Human Rights Watch mettait en garde est réel : Peine de mort sans procès dans les États‑Unis d’Obama.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Bavard impénitent
Bavard impénitent
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Age : 58
  • Localisation : Lyon
  • Messages : 554
Mar 25 Mar 2014 21:54
Message Re: Rapport sur les « robots tueurs » : les questions qui se posent
Hibou a écrit : 
J’attire l’attention sur le fait que ceci n’est pas de la science fiction


je comprend bien.

Ces projets qui risquent de prendre place dans les conflits se trouvent complètement en opposition avec les lois d'Isaac ASIMOV

rappel:
1) Un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, restant passif, permettre qu'un être humain soit exposé au danger.
2) Un robot doit obéir aux ordres que lui donne un être humain, sauf si de tels ordres entrent en conflit avec la Première loi.
3) Un robot doit protéger son existence tant que cette protection n'entre pas en conflit avec la Première ou la Deuxième loi
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15709
Mar 28 Aoû 2018 17:34
Message Re: Rapport sur les « robots tueurs » : les questions qui se posent
Les états membres de l’ONU n’arrivent toujours pas à se mettre d’accord sur l’interdiction du port d’armes létales pour les robots autonomes agissant sans ordres humains préalables. Par exemple, si la Belgique s’est engagés à ce que leurs éventuels robots ne disposent pas de telles armes ; c’est différent pour la france, Macron étant ambiguë en affirmant y être opposés devant certaines personnes mais pas devant d’autres.

Actuellement des robots militaires ont déjà été installée par au moins la Corée du Sud à la frontière avec le Corée du Nord, et déjà utilisé par Israël à Gaza. Ceux de la Corée du sud utilisent des arms létales et non‑létales, ceux d’Israël utilisent des gaz non‑létaux.

Voir : L’interdiction des « robots tueurs » ne fait toujours pas l'unanimité à l’ONU (bfmtv.com), Août 2018.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet