Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Une civilisation oubliée au Nigeria
Auteur Message
Ric
Débateur
Débateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Age : 66
  • Localisation : la Gaume, région de la Lorraine belge
  • Messages : 1730
Lun 14 Oct 2013 17:46
Message Une civilisation oubliée au Nigeria
Image
Zone géographique de la civilisation Nok

L'extraordinaire civilisation Nok apparaît au Nigeria 1000 ans avant J.C
et s'éteint mystérieusement à la fin du premier millénaire. On suppose que
sa disparition est due à une épidémie ou une famine dévastatrice. Elle apparaît
aujourd'hui avoir été une civilisation très avancée tant sur le plan de son
organisation sociale que de son raffinement.

Les pièces d'art que le temps nous a conservées, à travers de fastueuses
terres cuites, expriment l'avance technologique de potiers maitrisant l'art
du feu et de la cuisson ainsi que la grande qualité des sculpteurs et artistes.
Les sujets de leurs représentations sont principalement des dignitaires, des
animaux, des reliquaires, conservés pour la plupart des pièces, sous forme
de fragments épars.

Image

C'est pourquoi l'art Nok n'est principalement connu aujourd'hui qu'à travers
des têtes de personnages aussi bien masculins que féminins dont les
coiffures sont particulièrement détaillées et raffinées. La raison de ces
fragments de statues est que la découverte de ces terres cuites se fait
généralement en creusant la boue alluvionnaire, dans des terrains résultant
de l'érosion des eaux. Les statues de terre cuite s'y sont trouvées enfouies,
roulées, polies, cassées. Rares sont donc les œuvres de grande taille
conservées intactes.

C'est à l'occasion de recherches de gisements miniers sur le plateau de Jos
en 1929 que la culture du peuple Nok est redécouverte. Les premières
pièces sont sorties de terre mais retombent dans l'oubli.

Image

En 1932, un groupe de 11 statues en parfait état fut découvert près de la
ville de Sokoto. Depuis cette date, des statues en provenance de la ville de
Katsina ont été mises au jour.
Plus tard encore, en 1943 à proximité du village de Nok, au centre du
Nigeria, sont extraites par hasard une nouvelle série de figurines en argile,
lors de l'exploitation d'une mine d'étain. L'histoire nous en est mieux connue
et mérite d'être racontée : un ouvrier avait trouvé une tête qu'il avait
emportée
chez lui pour en faire un épouvantail, rôle qu'elle remplit parfaitement
pendant un an dans un champ d'ignames Elle attira cependant l'attention du
directeur de la mine qui l'acheta. Il l'emporta dans la ville de Jos et la
montra à l'administrateur civil stagiaire, Bernard Fagg, archéologue de
formation, qui comprit immédiatement son importance. Il demanda alors à
tous les mineurs de l'avertir de leurs découvertes, ce qui permit de réunir
plus de 150 pièces. Par la suite, Bernard et Angela Fagg dirigèrent des
fouilles systématiques qui se sont révélées d'autant plus fructueuses que les
trouvailles, dispersées sur une zone très vaste, ont largement dépassé le
site initial.

Image

En 1977, le nombre d'objets en terre cuite découverts au cours de travaux
d'extraction minière se chiffrait à 153 unités, provenant en majorité de
dépôts secondaires (les statuettes avaient été charriées par les crues vers
les vallées) situés dans les lits des fleuves desséchés de la savane du centre
et du nord du Nigeria, au sud-ouest du plateau de Jos.
Par la suite, de nouvelles découvertes ont eu lieu dans une zone toujours
plus étendue, couvrant actuellement une superficie de 480 sur 320 km,
englobant la moyenne vallée du Niger et la vallée inférieure de la Bénue.

Image

Les découvertes ont été faites lors de l'exploitation des mines d'étain où,
parmi la terre de remblai d'excavation, étaient mélangés des débris cassés
de terres cuites. Pour s'être aperçu trop tard de l'incroyable richesse de
cette découverte, l'humanité a payé le prix fort : les galeries souterraines
des mines dont l'exploitation a été arrêtée depuis, pour des raisons de
rentabilité, ont définitivement été noyées… ensevelissant à nouveau l'art
d'une civilisation à peine revenue à la surface. Ne restent plus, comme
pistes de recherche, que certains sites archéologiques à fouiller
méticuleusement, ce que les Nigérians ont aujourd'hui bien compris…
malgré le peu d'espoir de trouver encore des pièces remarquables. L'art Nok
est probablement voué à jamais à rester secret, rare, exceptionnel et mystérieux…

Voici une jolie vidéo sur le sujet !


Bien amicalement

Image
....Je suis de là-bas !
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16535
Lun 14 Oct 2013 19:59
Message Re: Une civilisation oubliée au Nigeria
Elles sont belles les sculptures de visages. Ils avaient un sens de la figuration assez fin.

Ça donne la même impression que ce qu’on fait maintenant dans les dessins‑animés ou les bandes dessinés, excepté que c’est en sculpture.

Ça fait un peu style pharaon aussi.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Ric
Débateur
Débateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Age : 66
  • Localisation : la Gaume, région de la Lorraine belge
  • Messages : 1730
Lun 14 Oct 2013 20:26
Message Re: Une civilisation oubliée au Nigeria
Citation : 
Ça fait un peu style pharaon aussi.

Vu l'ancienneté de cette civilisation (2500 à 3000 ans) il est possible
selon certains spécialistes qu'il y ait eu des contacts entre Nok et Égypte.

Contacts d'autant plus logiques qu'on le sait aujourd'hui la civilisation
Égyptienne (Kémite) était une civilisation noire !

.

Image
....Je suis de là-bas !
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16535
Lun 14 Oct 2013 20:36
Message Re: Une civilisation oubliée au Nigeria
Je me souviens vaguement de quelque chose dans le quart nord‑ouest de l’Afrique, une histoire de crocodiles et d’ancienne présence éparse d’Égyptiens dans la région.

Je ne me souviens plus, ni du lieux exacte, ni de la date.

Peut‑être qu’ils ont fait en Afrique, ce que la france a fait à une époque en Europe, qu’ils ont étendu leur influence culturelle et politique a une grande partie de l’Afrique. Peut‑être aussi qu’ils en ont hérité.

Après tout, si ça fait penser un peu au style Égyptien ancien, peut‑être que c’est le contraire, et que ce sont les Égyptiens qui en ont hérité.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Ric
Débateur
Débateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Age : 66
  • Localisation : la Gaume, région de la Lorraine belge
  • Messages : 1730
Jeu 17 Oct 2013 16:20
Message Re: Une civilisation oubliée au Nigeria
Hibou a écrit : 
Après tout, si ça fait penser un peu au style Égyptien ancien, peut‑être que c’est le contraire, et que ce sont les Égyptiens qui en ont hérité.


On ne sait jamais, cependant vu que la civilisation Égyptienne semble plus
ancienne, l'influence viendrait plutôt d'elle comme elle a influencé la
culture grecque ainsi que l'a démontré Jean-Philippe Omotunde.

.

Image
....Je suis de là-bas !
Profil
cron