Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Une critique constructive des bureaux Linux
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17495
Sam 18 Jan 2014 01:20
Message Une critique constructive des bureaux Linux
C’est un taboux qui commence à tomber, celui de la critique des environnements Linux, surtout les environnements de bureau. Il y a quelques années à peine, ces critiques n’étaient simplement pas tolérées, et en tous les cas, surtout pas relayées, ce qui a participé au mythe de la perfection de ces environnements, qui sont loin de l’être, surtout pour les utilisateurs finaux grand‑public.

Voici un document qui fait une critique qu’on peut dire constructive, dans le sens où elle liste des faits concrets. Si des gens n’ont pas peur et se sentent assez courageux pour tenter de remédier à ces problèmes, c’est une liste à garder sous la main.

Major Linux Problems on the Desktop 2014 edition (narod.ru). Artem S. Tashkinov. Janvier 2014 (pour la dernière mise à jour).

Il envisage l’état d’esprit possible des lecteurs/rices, et donne une liste de vues, qui si vous les partagez, selon l’auteur, il est préférable de ne pas lire ce document.

(traduction plus bas)

L’auteur a écrit : 
Here are a few important considerations before you start reading this article:
  • If you believe Linux is perfect and it has no problems, please close this page ;
  • If you think any Linux criticism is only meant to groundlessly revile Linux, please close this page ;
  • If you think the purpose of this article is to show that "nothing ever works in Linux or Linux is barely usable", you are wrong, please close this page ;
  • If you believe Linux and Linux users will work/live fine without commercial software and games, please close this page ;
  • If you think I'm here to promote Windows or Mac OS, please close this page ;
  • If you think I'm here to spread lies or FUD about Linux, please close this page immediately and never ever come back. What are you doing here anyway? Please go back to flame wars and defamations.

Keep in mind that this list serves the purpose to show what needs to be fixed in Linux rather than to find faults in it.


Traduction a écrit : 
Quelques points importants avant que vous n’entamiez la lecture de cette article :
  • Si vous pensez que Linux est parfait et ne souffre d’aucun problème, merci de fermer cette page ;
  • Si vous pensez que toute critique de Linux n’a pour but que de gratuitement nuire à Linux, merci de fermer cette page ;
  • Si vous pensez que le propos de cet article est de démontrer que « rien ne fonctionne jamais bien sous Linux ou que Linux n’est que péniblement utilisable », vous vous‑tromper, merci de fermer cette page ;
  • Si vous pensez que Linux et les utilisateurs de Linux n’auront pas besoin de logiciels commerciaux ou de jeux, merci de fermer cette page ;
  • Si vous pensez que je suis ici pour faire la promotion de Windows ou Mac OS, merci de fermer cette page ;
  • Si vous pensez que je suis ici pour propager des mensonges et semer le doute, à propos de Linux, merci de fermer cette page immédiatement et de ne jamais revenir. Que feriez‑vous ici de toutes manières ? Merci de vous en aller de retourner à vos querelles enflammées.

Gardez à l’esprit que cette liste sert à montrer ce qui doit être corrigé dans Linux , plutôt qu’à lui trouver des tords.


Cette mise en garde dans l’article paraitra incongrue ou déplacée à quelques personnes, … en effet, pas tout le monde ne connait la passion intégriste qui règne parfois dans ce milieux Hahaha! (et que dire quand la politique s’en mêle… ce qui est assez systématique).

Je me donne une occasion de dire personnellement mon impression générale sur cette question, en tant qu’utilisateur de Ubuntu depuis quelques années : c’est un gâchis, ça pourrait être bien mieux que ça si le milieux ne confondait pas technique et politique, et ne misait pas tout sur le travail bénévole obligatoire qui ne peut pas garantir le suivie et la constance que nécessite un environnement de bureau grand‑public. Dans sa liste, il parle que quelques bugs triviaux, qui nécessitèrent des années avant d’être corrigés (de l’ordre 5 à de 10 ans), et je ne peux que confirmer ce témoignage.

J’espère que sa liste servira à débloquer une situation qui me semble être un bourbier (personnellement, je crois qu’il faudrait déjà se défaire des idéologies politiques qui s’incrustent systématiquement… la technique ou le service, ça n’a rien à voir avec la politique, et encore moins à voir avec l’extrême‑gauche).

Un article en rapport, qui est d’ailleurs lié depuis son article je crois :

What Killed the Linux Desktop (narod.ru). Miguel de Icaza. Août 2012.

Pour les gens qui ne le connaissent pas, Miguel de Icaza est un développeur du projet GNOME, et c’est très intéressant que quelqu’un du milieux ose la critique (surtout dans ce milieux, qui ne la tolère pas).

Les deux liens donnés ici, proviennent d’un site Russe. J’ai connu un autre article faisant une critique de Linux, intéressante, cependant plus grinçante, même si malheureusement en partie périmée et ne tenant pas assez compte des évolutions des environnements de bureau Linux ces dernières années. Cette page n’est plus en ligne actuellement, mais j’en avais conservé une copie. Je réfléchirai un jour à l’idée de la remettre en ligne quelque part, voir de la traduire en français (si je peux contacter son auteur, je verrai).

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17495
Mar 29 Juil 2014 22:54
Message Re: Une critique constructive des bureaux Linux
Une critique de la sécurité sur Ubuntu, dans une réponse à une question posé sur la nécessité ou pas d’installer un anti‑virus sur Ubuntu.

Should I get an antivirus for Ubuntu? (security.stackexchange.com). 14 Juillet 2014.

La réponse que je mentionne est ici : Réponse à “Should I get an antivirus for Ubuntu?” (security.stackexchange.com). Steve DL, 14 Juillet 2014.

Il fait une critique, mais ébauche aussi des pistes pour améliorer cette situation à l’avenir.

Points faibles de la sécurité sur Ubuntu :

  • Pas d’analyse statique des applications présentes dans les dépôts (Apple et Microsoft le font);
  • Pas de tests à données aléatoires, fuzz testing (Microsoft le fait);
  • Pile graphique (serveur X) vieille de 30 ans, datant d’une époque où la sécurité n’était pas une préoccupation (il n’a pas vraiment d’idée de la situation sous Windows et Mac OSX, même s’il pense qu’elle y est peut‑être meilleure);
  • Pas de technique de confinement, sandboxing, décemment utilisable pour les applications bureau (il juge la situation meilleure mais inconstante sur Windows et meilleure et constante sur Mac OSX).

Il pense que le futur serveur graphique Wayland, sera un élément d’une amélioration future. Mais ce serveur censé remplacer l’obsolète serveur X, n’est « pas pour demain ».
Profil Site Internet
cron