Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Une langue sans forme impérative, le Lakota
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15538
Lun 3 Aoû 2015 16:53
Message Une langue sans forme impérative, le Lakota
Dans une langue, la forme impérative, est la forme utilisée pour une injonction, un ordre, comme dans « fais ça ! ».

Le Lakota est la langue des indiens Oglala. Cette langue ne connait pas de forme impérative, si bien que par exemple, les parents ne peuvent pas donner d’ordre à leurs enfants, tenter de se faire obéir d’eux. L’absence de forme impérative dans leur langue, fait que quand ils s’adressent à quelqu’un(e), un acte ne peut jamais exigé, il ne peut être que consentit ; la demande prend la forme d’une requête sur le consentement, une demande à l’individu concerné(e), pour savoir, s’il/elle est d’accord. Ou alors, ils doivent s’exprimer dans une autre langue, disposant d’une forme impérative.

Une page du site Cairn.info en parle. Je cite le passage :

La scolarisation des Sioux Oglala à l’école américaine (cairn.info), Murray L. Wax, 2002.

L’article a écrit : 
En résumé, la communauté sioux nourrissait avant tout un profond respect pour l’autonomie de chaque individu, même quand il s’agissait de la vie, de la maladie ou encore du choix d’une carrière. La langue Lakota ne possède d’ailleurs pas de forme impérative. Si un Sioux ressent le besoin d’exprimer son autorité sur un de ses compatriotes, il recourt à présent à l’anglais.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
zen
Modératrice
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Fille
  • Age : 49
  • Localisation : Un pied dans l'eau et un sur le mont.
  • Messages : 11009
Lun 3 Aoû 2015 19:45
Message Re: Une langue sans forme impérative, le Lakota
Oui mais bon... Tout est dans la façon de le dire ! Hihihi!
Il y a des "tu veux bien faire ça, stp ?" qui ressemblent à des "t'as intérêt de le faire sur le champs sinon ça va pas aller pour toi !" Hihihi!

Image
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15538
Lun 3 Aoû 2015 21:03
Message Re: Une langue sans forme impérative, le Lakota
D’après l’article, leur mœurs à ce sujet est à l’image de leur langue. Ça a même posé des problèmes d’intégration, comme les Américains sont plus autoritaires que les Oglala.

Par exemple, l’article dit que pour l’inscription à une école, le directeur suggérait la vaccination contre une maladie. Les parents expliquaient à leurs enfants, leur demandaient s’ils étaient d’accord pour une piqure Hihihi! , et la réponse était évidemment toujours Non. Du coup, le directeur de l’école a rendu la vaccination préalable obligatoire avant l’inscription.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron