Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Voir le passé au lieu d’y voyager : exit le paradoxe
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15349
Lun 20 Jan 2014 00:57
Message Voir le passé au lieu d’y voyager : exit le paradoxe
Voyager vers le futur, c’est possible, en être de retour, ça ne le semble pas. Voyager vers le passé, non‑plus ce n’est pas possible et c’est pour ça qu’on ne peut pas revenir du futur. Le problème est largement connu, c’est celui du paradoxe des voyages dans le temps (en fait, uniquement des voyages vers le passé, et pas dans le temps tout‑court, comme « on » le dit abusivement).

Mais voir le passé sans s’y rendre ? Le filmer, juste l’observer, le voir ? On interférerait pas avec lui, et alors exit le paradoxe ; il n’y aurait pas plus de paradoxe à cela qu’à envoyer un message ou des traces du présent vers le futur. Ça reviendrait à trouver des traces du passé qu’on est pas encore capables de voir et qui nous seraient pourtant envoyer depuis le passé et depuis toujours.

Ça serait chouette de pouvoir regarder les premiers humains par un judas ou un trou de serrure sans interférer avec leur monde (sinon retour du paradoxe) ou voir la Terre ou le Soleil quand ils naissaient, voir les humains à l’époque de « l’invention » du langage. Je me suis parfois demandé ce que j’aimerais le plus observer du passé si on savait le faire…

Énorme coup de chance et merveille que quelqu’un y ait pensé aussi et que cette personne ait en plus sut en faire un cout‑métrage (de 20 minutes quand‑même). Ce cours métrage vaut plus pour l’idée d’observer le passé que comme court‑métrage artistique — même s’il est une réussite cinématographique aussi — et c’est pour cette raison qu’il est posté ici et pas dans le sujet sur les court métrage (aussi parce qu’il est assez long) ni même dans la partie sur le cinéma.

L’histoire est présentée comme un reportage historique (peut‑être comme un clin d’œil à l’idée de l’observation du passé), d’événements fictivement situés dans les années 1930. Ces événements sont l’histoire d’une scientifique qui invente un appareil permettant de filmer le passé, qu’elle appel le chronoscope.

L’invention émerveille d’abord, mais fini par révolter la population, après que le chronosope ait dévoilé des scandales dont les gens auraient préféré qu’ils restent inconnus. La situation se détériore encore pour la scientifique, quand elle est enlevée à la demande d’Hitler, … je ne raconte pas tout quand‑même, pour ne pas gâcher, je vous laisse découvrir.

Le film est en Anglais, les paroles sont parfois inaudibles, dut à la mauvaise qualité des enregistrements sonores que simule ce faux documentaire historique. Mais ça se comprend quand‑même, et si des gens veulent vraiment que l’histoire soient racontée en français parce qu’elle est trop difficile à comprendre en Anglais, alors il n’y aura qu’à demander.

The Chronoscope — Andrew Legge — 2009



Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15349
Ven 8 Avr 2016 21:45
Message Re: Voir le passé au lieu d’y voyager : exit le paradoxe
Une autre solution (*) au paradoxe, est quand une chose est la cause d’elle‑même, quand une personne est l’origine d’elle‑même.

(*) Seulement en apparence en fait, parce que la logique dit que cette solution est irréalisable, c’est‑à‑dire ne peut pas exister.

Predestination — Michael et Peter Spierig — 2014
« Prédestination » pour la version française


Avec …
Ethan Hawke, dans le rôle de lui‑même et des deux autres.
Sarah Snook, dans le rôle d’elle‑même et des deux autres.
Sarah Snook, dans le rôle de lui‑même et des deux autres.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15349
Ven 17 Mar 2017 13:21
Message Re: Voir le passé au lieu d’y voyager : exit le paradoxe
Ci‑dessous, un film avec un scénario où une première personne va dans le passé, une seconde l’y rejoint, pour empêcher la première de le modifier, je ne dis pas comment, parce que je raconterais la fin.

Le film est en Anglais, sans sous‑titre.

I’ll follow you down — Richie Mehta — 2013
« Le chemin du passé », pour la version française

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15349
Mar 11 Avr 2017 00:50
Message Re: Voir le passé au lieu d’y voyager : exit le paradoxe
Une histoire qui se nourrit d’elle‑même pour l’éternité.

Cyborg She — Jae-young Kwak — 2008
Alias Cyborg Girl ou Boku no kanojo wa saibôgu.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15349
Dim 4 Juin 2017 00:12
Message Re: Voir le passé au lieu d’y voyager : exit le paradoxe
Une histoire qui intègre naïvement les paradoxes des voyages vers et des actions dans le passé.

Un saut dans le temps — Au Delà du Réel — Saison 2 épisode 1

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet