Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Propriétés physiques et usages des essences de bois
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20684
Lun 15 Nov 2021 22:16
Message Re: Propriétés physiques et usages des essences de bois
Il avait été rapporté que le cyprès est connu pour être quasiment imputrescible.

Je crois l’avoir constaté, mais avec des bémols. Des morceaux de cyprès de quelques centimètres de diamètre, d’apparence extérieure complètement décomposé (l’état dans lequel du bois ressemble plus à de l’éponge qu’à du bois), peuvent pourtant être incassables. Le bémol est que c’est le bois de cœur qui résiste, pas le reste. D’ailleurs, les documents sur les propriétés des bois, ne se prononcent pas sur les aubiers. Ceci dit, que le cœur du bois résiste même avec un aubier totalement décomposé, ça peut déjà être suffisant pour certains usages. Il faudrait avoir une idée de la résistance de l’aubier, dans d’assez bonnes conditions, c’est à dire soit enfoui en l’absence d’air, soit à l’air, mais aéré.

Le second bémol, est que sans raison apparente, avec certains morceaux de diamètre similaire, le cœur du bois n’est pas plus résistant que l’aubier. Est‑ce une question de temps ? D’exposition ? De vitesse de pousse ? Je crois seulement avoir remarqué que les bouts se trouvant dans ce cas, avait déjà une tendance à creuser sur un côté, comme leur forme le montre.

Il semble que le cyprès se resème mal, les pousses éloignées sont rares. Malgré qu’il se resème mal, il se marcotte et même parfois de lui‑même. Des branches basses peuvent se diriger vers le sol et former des racines. Avec le marcottage du noisetier par exemple, il faut délibérément enfouir une partie d’une pousse, pour qu’elle forme des racines, le cyprès, lui, le fait parfois tout‑seul.

Le cyprès serait intéressant à cultiver, si on ne se préoccupe pas d’une pousse lente, mais comme tous les résineux, il réputé acidifié le sol. En tous cas, peu d’espèces poussent au pied des cyprès, mais c’est peut‑être en partie aussi par maque de lumière, comme ils la masque beaucoup.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20684
Mar 16 Nov 2021 18:37
Message Re: Propriétés physiques et usages des essences de bois
Le chèvrefeuille a tendance à partir en liane, dans les conditions de faible luminosité, autant que le cornouiller. Malgré cette similitude, contrairement au cornouiller, ses pousses sont plus cassantes, moins résistantes à la flexion.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 20684
Lun 29 Nov 2021 18:58
Message Re: Propriétés physiques et usages des essences de bois
Le bois infesté par les larves de scolyte, n’est pas nécessairement de moins bonne qualité technique que le bois sain, même s’il peut l’être. Si ce bois est acheté aux forestiers, en moyenne trois fois moins cher que le bois sain, c’est surtout pour un motif d’aspect visuel.

Ce bois n’est pas a jeté, il est a gardé, à moins qu’il ne soit vraiment dégradé.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron