Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Après les universités, le collège (dégradation des conditions d’enseignement)
Auteur Message
Débateur
Débateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Messages : 1159
Mar 28 Fév 2012 23:50
Message Après les universités, le collège (dégradation des conditions d’enseignement)
http://www.liberation.fr/societe/010123 ... -les-profs

Toujours la même hypocrisie.

J'embauche pas mais je paye un volume d'heures en plus, ce qui revient au même.

Je diminue le nombre d'enseignant en regroupant les matières "synergiques" comme ça les élèves qu'étaient déjà largués le seront encore plus.

Et puis il donne de l'autonomie aux chef d'établissement "en lui donnant la liberté de recruter directement les professeurs avec une plus grande souplesse dans les régimes indemnitaires, pour rendre plus attractifs les établissements confrontés à des difficultés plus importantes". Sauf que si le budget n'est pas rehaussé, il n'y aura pas vraiment de prime en plus, ou alors en payant les autres moins, que les profs "doués" veulent pas enseigner dans ces lycées là même pour des clopinettes en plus, et que, quelquepart, c'est marchander sur le dos des "précaires" ce qui est puant.

Après il dit l'autonomie des collèges c'est faire confiance aux profs. Mais si j'ai bien compris c'est le directeur de collège qui va être autonome, pas les profs. En fait ce qui va surtout se passer c'est des réduction d'effectifs dans les rectorats parce qu'ils n'auront plus les recrutements a effectuer et une hausse du travail administratif dans les collèges parce qu'ils feront le boulot des rectorats.

Et puis enfin «le passage de l'enseignant unique de l'école primaire à la multiplicité des professeurs contribuent à déstabiliser de nombreux élèves.». Peut-être, mais ce passage serait moins difficile si les élèves étaient mieux préparés en primaire et maternelle. Mes enfants sont en maternelle et pour ce que je vois de leurs exercices, ils s'agit plutôt de former des petits robots bien dociles que de développer la moindre autonomie chez l'enfant.

Pour faire passer ce message totalement démagogique, il fait comment ? Bah avec sa bonne vieille recette, en divisant :
http://blogs.lexpress.fr/presidentielle ... -educatif/

Ce mec là et son équipe, ils sont là pour démanteler la France, rien d'autre.
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15524
Mer 15 Juin 2016 22:39
Message Re: Après les universités, le collège (dégradation des conditions d’enseignement)
L’enseignement idéal selon Abraham Lincoln, l’ancien président Américain, d’après ses vœux exprimés auprès d’un enseignant, au bénéfice de son fils :

Lettre d’Abraham Lincoln a écrit : 
Il aura à apprendre, je sais, que les hommes ne sont pas tous justes, ne sont pas tous sincères. Mais enseignez-lui aussi que pour chaque canaille il y a un héros ; que pour chaque politicien égoïste, il y a un dirigeant dévoué … Enseignez-lui que pour chaque ennemi il y a un ami.

Éloignez‑le de l’envie, si vous pouvez, enseignez-lui le secret d’un rire apaisé. Qu’il apprenne de bonne heure que les despotes sont les plus faciles à flatter … Enseignez-lui, si vous pouvez, les merveilles des livres … Mais laissez-lui un peu de temps libre pour considérer le mystère éternel des oiseaux dans le ciel, des abeilles au soleil, et des fleurs au flanc d’un coteau vert.

À l’école, enseignez-lui qu’il est bien plus honorable d’échouer que de tricher … Apprenez‑lui à avoir foi en ses propres idées, même si tout le monde lui dit qu’elles sont erronées … Apprenez lui à être doux avec les doux, et dur avec les durs.

Essayez de donner à mon fils la force de ne pas suivre la foule quand tout le monde se laisse entraîner … Apprenez-lui à écouter tous les hommes mais apprenez-lui aussi à filtrer tout ce qu’il entend à travers l’écran de la vérité, et à en recueillir seulement les bonnes choses qui passent à travers. Apprenez-lui si vous pouvez, à rire quand il est triste … Apprenez-lui qu’il n’est aucune honte à pleurer.

Apprenez‑lui à se moquer des cyniques et à prendre garde devant une douceur excessive … Apprenez-lui à vendre ses muscles et son cerveau au plus haut prix, mais à ne jamais fixer un prix à son cœur et à son âme.

Apprenez‑lui à fermer les oreilles devant la foule qui hurle et à se tenir ferme et combattre s’il pense avoir raison. Traitez‑le doucement, mais ne le dorlotez pas, parce que seule l’épreuve du feu forme un acier fin. Qu’il ait le courage d’être impatient et la patience d’être courageux.

Apprenez‑lui toujours à avoir une immense confiance en lui‑même, parce que dès lors, il aura une immense confiance envers l’Humanité. C’est une grande exigence, mais voyez ce que vous pouvez faire …

Il est un si bon garçon, mon fils !


Image

Rapporté par : Rapports parents‑enseignants‑élèves : lettre d’Abraham Lincoln au professeur de son fils (educavox.fr), Janvier 2014.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet