Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Canada : gigantesque désastre écologique
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15454
Mar 27 Déc 2011 07:10
Message Canada : gigantesque désastre écologique
Ça se passe au Canada, dans une région appelée l’Alberta, personne n’en parle, il n’y a pas eu de moratoire, ça n’excite pas autant les foules que les OGM pourtant démontrés non‑nocifs, alors que là, la nocivité est au contraire bien démontrée.

C’est une surface plus grande que l’Angleterre, à proximité du cercle polaire, qui va être entièrement déboisée, et dont une immense surface l’a déjà été.

Cela, pour du pétrole, dont voici le procédé d’extraction expliqué.

Ce n’est pas un gisement classique, son extraction est plus difficile, mais ce que renferme le sol, représente une capacité pétrolière venant juste après les capacités de l’Arabie Saoudite. Le pétrole est pris dans du sable, comme une boue étalée partout sous la surface de la forêt. La forêt est d’abord entièrement rasée pour laisser libre accès au sol, que des machines avalent jusqu’à une certaines profondeur. Cette terre et cette boue qui contient le pétrole, est envoyé à une usine où la terre et le pétrole sont séparés à l’aide de grande quantités d’eau chauffées aux gaz. Il en résultat des eaux sales et toxiques, reliquats du processus d’extraction, qui ne s’achève pas là, puisque ce qui sort de cette usine est ensuite envoyé moyennant divers moyens de transports, aux quatre coins des USA, pour y être transformé en pétrole brute.

Tout ce processus donc, pour arriver à du pétrole brute, seulement : la forêt est rasée, de l’eau est gravement polluée, du gaz est consommé pour chauffer l’eau, des usines sont construite à cette fin, et le tout utilise des moyens de transport pour envoyer le produits sur de longue distance, avant que ça ne devienne seulement que du pétrole brute.

Le tout est en marche depuis 5 ans, depuis 2006 environ.

Peut‑être que Lucy pourra compléter l’information.

Ci‑dessous, un reportage en trois parties, où l’on voit l’ampleur des surface de forêt détruite et l’ampleur des surface mortes ainsi créées, et où l’ont découvre le degré de pollution des eaux rejetés.

Les pouvoirs publiques locaux ne font rien pour le stopper, et même au contraire, appellent à investir dans cette industrie. Le pire, c’est que même le ministre de l’environnement relaie, lui aussi, ce discours.

Aucun moyen de boycotter, parce que lorsque vous achetez de l’essence à la pompe, rien n’indique la provenance du pétrole utilisée pour faire cette essence, et vous ne pourriez de toutes façons pas la choisir, le mode de distribution de l’essence rendant cela impossible.

Le reportage s’appelle H2Oil.

Partie 1 sur 3.




Partie 2 sur 3.




Partie 3 sur 3.


Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Débateur
Débateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Messages : 1159
Mar 27 Déc 2011 08:17
Message Re: Canada : gigantesque désastre écologique
Deux trois petits liens histoire de completer

http://www.monde-diplomatique.fr/2010/04/RAOUL/18997

http://www.monde-diplomatique.fr/2010/04/RAOUL/18996

http://www.monde-diplomatique.fr/carnet ... les-sables


faudrait leur faire manger du poisson de là-bas aux gens qui sont d'accord avec ça.
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15454
Mar 27 Déc 2011 08:53
Message Re: Canada : gigantesque désastre écologique
Dans la vidéo, il y a des photos de poissons qui ont une grosse boule qui leur pousse sur le côté de la tête. C’est un kyste.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15454
Mar 27 Déc 2011 11:42
Message Re: Canada : gigantesque désastre écologique

C’est un long texte.

Sélection d’extraits pour les gens pressés.

Le lien de Nucua a écrit : 
l’intérêt historique du site, mais pour le taux alarmant de cancers : 30 % de plus que la moyenne provinciale (1). Pour beaucoup, le suspect numéro un se trouve à 230 kilomètres en amont, là où la rivière Athabasca serpente au milieu d’immenses mines à ciel ouvert et de 130 kilomètres carrés de bassins de décantation de l’industrie pétrolière.

Pour les gens qui ne savent pas ce que c’est un bassin de décantation, c’est comme une marre artificielle, où on laisse reposer l’eau, en attendant qu’elle soit traitée ou qu’elle se débarrasse naturellement des détritus qu’elle contient, quand ceux-ci peuvent tomber au fond du bassin.

C’est une technique courante, mais ici, c’est de la démesure. Pour en donner une idée, il y avait derrière chez moi quand j’étais petit, une blanchisserie. Elle avait quatre bassins de décantation, qui devait faire environ 80 ou 100 m² chacun. Beaucoup moins.

Ici, 130 Km², ça signifie l’équivalent d’un bassin carré de 11.5 Km de côté, tout entièrement rempli d’eau pleine de produit toxiques. Même les stations d’épuration des eaux usées des villes, qui utilisent beaucoup les bassins de décantation, n’atteignent pas de telles dimensions.

Le lien de Nucua a écrit : 
L’extraction et la transformation de ces sables bitumineux (2) nécessitent des quantités indécentes d’eau (cinq barils pour un de pétrole) et provoquent des dommages irréparables à l’environnement.

Ils vont aussi risquer de manquer d’eau potable alors ? Elle vient d’où cette eau ?

Le lien de Nucua a écrit : 
par ses rejets de composés aromatiques polycycliques (CAP) dans l’atmosphère, l’industrie cause l’équivalent d’une marée noire chaque année !

L’article donne une référence pour cette affirmation.

Le lien de Nucua a écrit : 
Toutefois, 98 % des habitants de Fort McMurray ne comptent pas y prendre leur retraite (12) ; de ce fait, ils se soucient peu de l’impact de l’industrie pétrolière sur l’environnement ou sur les premières nations.

Ça explique pourquoi personne ne réagit. Les gens qui travaillent autour et dedans, compte partir après un temps, et donc ils ne restent que les autochtones, les vrais. Et comme ils sont environ un millier à peine, ils ne pèsent que des poussières.

Pourtant, ce n’est pas que la santé des indigènes la question, ce sont aussi les réserves d’eau, la destruction de la forêt, et des milliers de Km² de terre abimés pour longtemps. Là, on comprend ce que veux dire « Développement non-durable ».

Le lien de Nucua a écrit : 
Tous se montrent sévères vis-à-vis de la tribu de Fort McKay : « L’idée de réussite individuelle a corrompu notre peuple, se lamente Max. L’industrie nous a divisés. »

Ils se sentent donc responsables eux aussi, en ayant cédé à des mauvaises sireines. Ça fait penser à autre chose aussi ça. Clin d’œil

Une dernière citation, à propos de l'usage de l'eau
Le lien de Nucua a écrit : 
Des organisations non gouvernementales (ONG) interpellent le gouvernement fédéral pour qu’il protège enfin les ressources en eau et les humains qui en dépendent : 445 millions de mètres cubes par an sont prélevés dans l’Athabasca, soit la consommation d’une ville de trois millions d’habitants. L’industrie paie-t-elle cette eau ? L’air étonné, les représentants d’Alberta Environnement et de l’industrie pétrolière répondent « non ».

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15454
Mar 27 Déc 2011 12:29
Message Re: Canada : gigantesque désastre écologique
Hibou a écrit : 
Aucun moyen de boycotter, parce que lorsque vous achetez de l’essence à la pompe, rien n’indique la provenance du pétrole utilisée pour faire cette essence, et vous ne pourriez de toutes façons pas la choisir, le mode de distribution de l’essence rendant cela impossible.

Par contre, les états, à leur niveau, peuvent décider d’accepter ou de refuser de se fournir à certaines sources. Et le deuxième lien de Nucua dit ceci.
Citation : 
Après avoir applaudi l’échec de Copenhague, le gouvernement canadien et les lobbies pétroliers font pression sur l’Union européenne afin que sa future directive sur la qualité des carburants ne distingue pas les hydrocarbures en fonction de leur intensité carbonique. Ce qui revient à légitimer l’extraction du pétrole le plus polluant au monde. Une résolution présentée aux eurodéputés affirme que « le recours aux sables bitumineux représente une grave menace pour l’environnement et hypothèque les droits et la santé des peuples autochtones tout en ayant d’autres répercussions négatives sur l’environnement ».

C’est daté de mai 2010. Il faudrait savoir ce qu’il en est maintenant, et si l’Europe à tenu bon.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron