Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Gaulois : toujours des interrogations sur leur monde
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17312
Lun 15 Déc 2014 15:22
Message Gaulois : toujours des interrogations sur leur monde

Gaulois et Celtes et confusion


Les Gaulois sont présentés avec des traits culturels rappelant ceux des Celtes, ceux‑ci ayant été abordés dans le sujet « L’origine et le sens de la Croix Celtique ». Même leur zone d’influence s’étendant sur une bonne partie de l’Europe, jusqu’à la Turquie, colle à celle supposées des Celtes ; comme quand il est fait mention d’une intrusion Gauloise en Grèce … une intrusion autant attribuée aux Celtes, selon les documentaires.

Une solution pour trouver de la cohérence dans ces deux affirmations simultanées, est de dire que les Gaulois étaient une tribu Celte, peut‑être l’une des plus importantes alors (puisqu’ils sont apparemment parfois confondus avec tous les Celtes).

Pourtant des cartes montrent une étendue de l’influence Gauloise plus réduite, ni plus ni moins importante que celle d’une autre tribu Celte de l’époque, celle des Belges (l’ancêtre de la Belgique était nettement plus grande que maintenant).

Cette zone d’influence, cette caractérisation des tribus, est déjà une question en suspend à éclaircir, mais le plus important n’est pas là …

Des Gaulois pas si primitifs …


Les bandes dessinées des aventures d’Astérix et Obelix présentaient les Gaulois comme habitant des huttes tout à proximité de la forêt, vivant de chasses et de pêche, avec un semblant d’artisanat, au moins un forgeront, qui fabriquait plutôt des épées ; un druide coupant du gui sur les chênes et préparant des potions magiques, sans rien laisser paraître de la réputation de coupeur de têtes et de la pratique de sacrifice humain, inacceptables dans des bandes dessinées pour enfants.

La réputation de sauvages primitifs des Gaulois, semblent être héritées des témoignages Romains, parfois par opportunisme de leur part, pourtant en connaissance du contraire. Un exemple avec Cicéron : cet avocat Romain a utilisé des traumatisme historique ancien infligé aux Romains par les Gaulois, pour les dépeindre comme barbares et indigne de confiance lors d’un procès d’un Gaulois contre un marchant Romain que le Gaulois accusait de corruption ; ce même Cicéron avait pourtant eu l’occasion de converser des choses subtiles avec un druide Gaulois qui lui en avait laissé une autre image. Ce témoignage de Cicéron lors de ce procès, est un des récits qui aura marqué l’histoire, à tord.

Cette réputation a plus tard été entretenue par les français, là aussi par opportunisme, en pleine période coloniale, comme exemple historique justifiant le colonialisme « civilisateur » : un parallèle étaient fait entre les français « apportant la civilisation » à des « êtres inférieurs », tout « comme les Romains l’avaient fait avec les Gaulois qu’ils civilisèrent ».

De fouilles récentes, du début des années 2000 à 2011, montre que les Gaulois exploitaient des mines d’or en france, fondaient des fers de bonne qualité, pratiquaient le commerce sur des régions étendues (toute l’Europe), avaient un bon savoir faire artisanal, des routes et des monnaies avant l’arrivé des Romains, et une forme d’organisation politique, avec des représentants se réunissant dans des constructions faisant penser aux théâtres Grecques ou Romains, mais n’ayant pas le même usage (si j’ai bien compris). Les Gaulois cependant, à la différence des Grecques et des Romains, n’ont pas laissé de traces persistantes : peut‑être étaient‑ils plus pragmatiques et pratiques ?

… mais attention à l’euphorie


L’absence de trace persistante comme celles laissées par d’autres, la supposée volonté des Romains d’effacer la culture Celte et Gauloise (assimilation plutôt intégration ?), ont facilité la ré‑écriture opportuniste de l’histoire, laissant toujours des doutes sur le monde des Gaulois, les fantasmant d’une extrémité à l’autre : tantôt présentés comme barbares, tantôt comparés au Romains.

Cette réhabilitation contemporaine des Gaulois est‑elle elle‑même opportuniste et excessivement enthousiaste ? L’avenir le dira …

Malgré les doutes, les objets façonnés par les Gaulois et les traces laissées sur leurs sites d’activité d’exploitation et artisanal, montrent qu’ils n’étaient au moins pas totalement archaïque. Le reste, est une affaire d’interprétation.

Documentaire


En espérant que ce résumé présente assez bien les découvertes et les questionnements apportés dans ce long documentaire ci‑dessous, d’environ 1h35.

Les Gaulois au delà du mythe — ARTE

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17312
Lun 15 Déc 2014 16:16
Message Re: Gaulois : toujours des interrogations sur leur monde
Hibou a écrit : 
[…] de la réputation de coupeur de têtes et de la pratique de sacrifice humain […]

Cette pratique qu’avaient les Celtes et les Gaulois de décapiter leurs victimes, d’accrocher les têtes à l’encolure de leurs chevaux, et sur les bords des portes de sortes de temples, a souvent été reprise par les Romains pour « montrer à quel point les Celtes et les Gaulois étaient inhumains ».

Cependant, les Romains ne valaient pas mieux : après une bataille, ils avaient l’habitude de démembrer les corps de leurs victimes, pour choquer les vaincus survivants venant reprendre les corps, en leur présentant une vision horrifiante.

Les Romains étaient mal placés pour juger les Gaulois de pratiques inhumaines (les deux étaient à mettre dans le même sac).

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17312
Lun 15 Déc 2014 19:10
Message Re: Gaulois : toujours des interrogations sur leur monde
Une carte des trois principales régions Gauloises à l’époque de la Gaule.

Image
Image : copie d’écran du documentaire du premier message.

C’est une carte encore simplifiée, parce que ces régions, la Gaule, la Belgique (plus grande que maintenant) et l’Aquitaine, étaient plutôt chacune constituées de tribus indépendantes, même si elles étaient aussi capables de s’allier (tout autant que de se trahir mutuellement). Les noms des tribus sont indiqués, avec des localisations géographiques vagues (pas de frontières définies).

C’est plutôt une carte d’un point de vue Romain à l’époque de Jules César, pas une carte d’un point de vue Gaulois.

Remarque : en Belgique, Jules César parlait aussi de Gaulois (là aussi, c’est un point de vue Romain).

La Gaule, d’un point de vue plutôt français, était nommée par les Romains, la Gaule Transalpine (nommée Gallia Ulterior, sur la carte).

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron