Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Islamiste =/= terroriste (vocabulaire et novlangue)
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15538
Lun 21 Jan 2013 14:52
Message Islamiste =/= terroriste (vocabulaire et novlangue)
Les récents événements au Mali s’ajoutant à des réflexes ancrés dans le parler courant depuis quelques décennies, un phénomène de novlangue refait son apparition.

Le mot Islamiste est utilisé comme synonyme de terroriste. Ceci peux s’expliquer par des faits ou des points de vue, mais rien ne justifie de malmener la langue, car ce faisant, on écrit la pensée dans la langue (une pensée unique), alors que c’est au contraire la langue qui doit servir à exprimer les pensées (des pensées multiples). Le sens des mots doit être respecté, et non‑pas manipulé de manière à faire croire universelle et intemporelle, une pensée. Cette manipulation porte le nom de novlangue.

Ce n’est pas subjectif de parler de novlangue ici, et ça se démontre en quelques phrases.

Les deux mots « Islamiste » et « terroriste », se décomposent comme suit :

☛ « Islamiste » = « Islam » + « ‑iste »
☛ « terroriste » = « terreur » + « ‑iste »

Affirmer que « Islamiste » = « terroriste » par définition dans la langue, équivaut donc à affirmer que « Islam » = « terreur » par définition dans la langue, ce que rien ne fonde dans la langue.

On peut également noter que deux autres mots de structure similaire, donnent étrangement lieu à des interprétations de différentes natures :

☛ « Christianisme »
☛ « Islamisme »

D’après la langue, « Christianisme » est à la religion Chrétienne, la même chose que ce que « Islamisme » est à la religion Musulmane. Dans les discours, étrangement, ça ne semble pas être le cas. Cette différence de traitement entre deux mots de même structure et ayant le même sens, trahis en fait une différence de rapport entre deux religions, et n’est pas inscrit dans la définition des mots comme quelques personnes le font croire.

Pour ramener un mot à son sens (un sens qu’il a toujours et qu’il n’est pas besoin de lui donner, mais de lui retrouver), une petite astuce :

◇ Les mots aussi, se lisent, pas seulement les phrases.

En lisant un mot, son sens dans la langue et prévu par la langue, apparait souvent clairement (mais pas toujours).

Remarque : il arrive que l’usage au cours de multiple décennies ou siècles, refaçonne un mot et lui donne un sens différent, souvent par extension ou en émoussant le sens originel. Mais cette question ne sera pas abordée ici, car il n’est question que d’un cas, celui de l’islamophobie tentant de s’imposer comme une évidence intemporelle en s’imposant par une modification du sens des mots, et qui est un phénomène contemporain.

Pour exprimer certaines idées négatives, le langage ne manque pourtant pas de ce qu’il faut. On peut dire : « terroristes islamistes », pour souligner que le premier problème à propos de certaines personnes, et qu’ils sont terroristes, et en second lieu, on y ajoute le détail qu’il sont islamistes. On peut faire le contraire, si on pense que le premier problème est qu’ils sont islamistes et le fait qu’ils soient terroristes n’est qu’un détail : « islamistes terroristes ». Enfin, d’autres expressions sont possibles : « intégristes islamistes » ou « islamistes intolérants » ou « fondamentalistes islamistes » ou « islamistes absolutistes », … des expressions qui ont même l’avantage d’être plus précises, en plus de respecter le sens des mots.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15538
Mar 14 Oct 2014 12:41
Message Re: Islamiste =/= terroriste (vocabulaire et novlangue)
Dans cette vidéo, Clémentine Autain, que je ne connaissais que de nom, et que je découvre ici, géniale (au moins dans cette intervention).

Elle commence à parler vers 00:04:00, pour dire des choses intéressantes, qui ne sont pas exactement le sujet. C’est à 00:07:57 qu’elle parle d’une chose directement en rapport, quand elle dit en commentant le sens du mot « islamisme » :

Clémentine Autain a écrit : 
Alors voilà, on ne peut pas parler d’islamophobie, mais il faudrait aussi enlever terme d’islamisme, parce que précisément ce terme là qui est dans toute les bouches, vise à ramasser et à donner une vision… parce que les unes dont je vous parlais, y a les images qui vont avec, et au fond, c’est la masse des Musulman(e)s qui est assimilée à sa branche intégriste. Vous n’avez pas de mot pour dire « intégriste catholique »… ah bon ? C’est quoi ? Y en a pas, vous n’avez pas de mot pour dire « intégriste catholique », vous dites « des intégristes catholiques ».


Que faire face à la montée de l’islamophobie en france — Le débat Yahoo!
Clémentine Autain vs Élisabeth Levy en débat sur le traitement et la perception de l’Islam en france.


C’est la première fois que j’entends une personnalité publique dénoncer ce jugement implicite de la langue, attaché au mot « islamisme »; une différence de traitement frappante, si on le compare à des mots comme « judaïsme » ou « christianisme », le premier ayant une connotation de danger et d’intégrisme… soit disant par définition, tandis que les deux autres, sont des noms désignant les pratiques des religions du nom desquelles ils sont dérivés.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron