Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

L’affaire Ali Anouzla au Maroc : scandale politique et entrave à la presse
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15524
Ven 27 Sep 2013 15:49
Message L’affaire Ali Anouzla au Maroc : scandale politique et entrave à la presse

Présentation du contexte


Deux affaires initialement indépendantes se rejoignent.

Il y a quelques mois, un pédophile Espagnol sévissant au Maroc, est arrêté, jugé coupable au Maroc, puis gracié par le roi, Mohammed VI.

Il y a quelques jours, un journal Espagnol, El Pais, publie sur son site, une vidéo d’al‑quaïda dans laquelle l’organisation terroriste menace le Maroc.

Dans un pays à la fois menacé sérieusement par le terrorisme et ou à la fois la liberté de la presse a plus que des limites, depuis toujours, et sans justification, un journal indépendant entre en scène.

Le journal Lekome, dispose de deux versions, l’une Marocaine, l’autre française. Ali Anouzla, est directeur de la version Marocaine et réside au Maroc. Le directeur de la version française, réside en france.

L’affaire du Daniel Gate par le journaliste accusé


Il y a quelques semaine, le journaliste Ali Anouzla publiait des articles grinçant sur l’acte incompréhensible de Mohammed VI, qui venait de gracier un pédophile Espagnol qui s’en prenait aux petits enfants Marocains.

Cette affaire a pris récemment le nom d’affaire du DanielGate.

L’affaire El Pais par le journaliste accusé


Il y a quelques temps, Ali Anouzla, dans le journal Marocain, Lakome, publie un lien vers la vidéo sus‑citée, dans la version en ligne du journal Lekome, en la présentant comme une vidéo de propagande terroriste. Le directeur de la version française publie un article similaire, mais en intégrant la vidéo dans la page de l’article.

Les deux affaires se rejoignent


Le journaliste Ali Anouzla, journaliste (et directeur ?) à Lakome, est arrêté et emprisonné dans une prison spécialement construite pour les terroriste, car il est accusé d’atteinte à la sûreté du royaume et d’incitation au terrorisme et de mise à disposition d’élément matériel rendant possible une action terroriste… tout ça pour un lien qui rapportait une actualité Espagnole.

Le journaliste français pour la version française, n’est lui, pas inquiété, alors qu’il a incrusté la vidéo dans la page de son article.

Les derrières de l’affaire Ali Anouzla


Il semble que Ali Anouzla était sous l’œil courroucé du monarque Marocain, depuis quelques temps déjà, en partie pour la liberté d’expression qu’il s’est donné en dénonçant la grâce inacceptable accordée par le roi au pédophile Espagnol. Des précédent similaire au cours d’autres affaires que je ne connais pas, lui son reproché.

Son arrestation pour appel au terrorisme (alors qu’il n’a posté qu’un lien en qualifiant la vidéo, de vidéo de propagande), semble n’être qu’un prétexte.

Son confrère résidant en france, dénonce, pas seulement les menaces sur la liberté de la presse au Maroc, mais une régression de celle‑ci depuis plusieurs années déjà.

Quelques références médiatiques sur l’affaire



L’affaire rapportée par le journal Lakome lui‑même (version française) :

Karim Tazi : Ali Anouzla «paie le prix» du DanielGate (lakome.com). 25 Septembre 2013.

Sit-in à Rabat : la société civile se mobilise pour exiger la libération d'Ali Anouzla (lakome.com). 26 Septembre 2013.

Un autre journal Marocain en parle :

Affaire Anouzla: les journalistes marocains en colère (h24info). 26 Septembre 2013.

L’affaire rapportée par le Courrier International :

Ali Anouzla, un journaliste trop libre toujours en prison (courrierinternational.com). 23 Setembre 2013.

Interview télévisé de son confrère français, dans un magazine d’actualité Marocaine sur une chaîne internationale diffusée en france :


Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15524
Sam 28 Sep 2013 12:19
Message Re: L’affaire Ali Anouzla au Maroc : scandale politique et entrave à la presse
Des médias Marocains sont aujourd’hui en grève, pour réclamer la libération du journaliste. Des sites affichent un « écran noir » en solidarité avec cette revendication. Parmi eux, les sites des célèbres journaux Lakome (celui du journaliste emprisonné) et Nichan (alias Tel Quel).

Ci‑dessous, une copie d’écran de ce qu’affichent les deux sites ce jour :

Lakome :

Image

Nichan / Tel Quel :

Image

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Ric
Débateur
Débateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Age : 66
  • Localisation : la Gaume, région de la Lorraine belge
  • Messages : 1730
Sam 28 Sep 2013 18:29
Message Re: L’affaire Ali Anouzla au Maroc : scandale politique et entrave à la presse
Malgré une certaine libéralisation, le système monarchique marocain
n'a jamais été très tendre envers les opposants et les journalistes.

Image
....Je suis de là-bas !
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15524
Sam 28 Sep 2013 20:09
Message Re: L’affaire Ali Anouzla au Maroc : scandale politique et entrave à la presse
Ric a écrit : 
Malgré une certaine libéralisation, le système monarchique marocain
n'a jamais été très tendre envers les opposants et les journalistes.

Libéralisation, c’est malheureusement vite dit. Et sans jeux de mot, le journaliste emprisonné est justement un libéral (au sens politique du mot, pas son statut professionnel).

C’est délicat, ça oscille entre avancés et régressions…

Sinon j’ai appris qu’il existe une autre raison qui pourrait expliquer l’acharnement sur Ali Anouzla : il prend le parti de MINURSO, une programme de l’ONU qui a pour but de mettre en place un référendum d’auto‑détermination au Sahara Occidental, un programme qui traine en longueur depuis 1991.

Rapidement pour les gens qui ne connaissent pas, le Sahara Occidental est une région que le Maroc considère comme faisant partie de son territoire, depuis 80 ans, quand l’Espagne a quitté ses colonies, qui étaient entre autres, le Sahara Occidental et le Maroc. L’ONU ne reconnait pas la légitimité de l’annexion du Sahara par le Maroc. Cependant question fait l’unanimité dans « 99% » de la population Marocaine, qui considère que la Sahara est Marocain. L’ONU considère que les Sahraouis doivent avoir le droit de choisir d’être indépendants ou d’accepter d’être Marocains, et de le dire par référendum.

Je ne peux que confirmer que la question du Sahara est très‑très sensible au Maroc.

Ce journaliste soutient la position de l’ONU, contre l’avis d’une grande partie du peuple Marocain, et cette position est assez pour être considéré comme traitre.

J’ai aussi appris qu’il a le soutient d’un bon nombre d’associations et d’organisations au Maroc. Mais il semble que ce soutient soit minoritaire en nombre. Ces soutiens sont quand‑même actifs et ne sont pas insignifiants.

Ça ne va pas être facile pour lui.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15524
Dim 20 Oct 2013 02:31
Message Re: L’affaire Ali Anouzla au Maroc : scandale politique et entrave à la presse
Inévitablement, la position du Maroc dans le classement annuelle de la liberté de la presse, n’est pas enviable : 136‑ième sur 179. Ce rapport annuel édité par Reporters Sans Frontières (RSF), vient apparemment de sortir pour cette année.

Voir : Classement mondial 2013 (rsf.org).

Au passage et même si ce n’est pas la sujet, la france fait mieux, mais ce n’est pas terrible non‑plus par rapport aux pays occidentaux : 37‑ième, ce qui la place même derrière des pays ex‑Communistes, comme la Pologne ou la Slovaquie, entres autres surprises.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Bavard impénitent
Bavard impénitent
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Age : 57
  • Localisation : Lyon
  • Messages : 554
Lun 21 Oct 2013 18:35
Message Re: L’affaire Ali Anouzla au Maroc : scandale politique et entrave à la presse
Hibou a écrit : 
Au passage et même si ce n’est pas le sujet, la france fait mieux, mais ce n’est pas terrible non‑plus par rapport aux pays occidentaux : 37‑ième...


Il est utile de dire aussi que la presse Française est 10 fois plus subventionnée que dans les autres pays européens.
http://www.enquete-debat.fr/archives/be ... rope-44871

PS: je n'ai pas eu encore l'occasion de regarder en entier la 2ème vidéo.
la première étant censurée. Colère C’est nul
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15524
Dim 27 Oct 2013 04:02
Message Re: L’affaire Ali Anouzla au Maroc : scandale politique et entrave à la presse
Ali Anouzla a été provisoirement libéré : Maroc : libération provisoire du journaliste accusé de « terrorisme » (lemonde.fr). 25 Octobre 2013.

La liberté provisoire, annoncée le 25 Octobre, est la suite d’une demande faite le 22 Octobre, par Maître Semlali auprès du juge d’instruction de la cour d’appel de Salé; Salé étant la ville où Ali Anouzla était emprisonné.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15524
Mer 19 Fév 2014 20:13
Message Re: L’affaire Ali Anouzla au Maroc : scandale politique et entrave à la presse
Le journal Marocain, Lakome, est de nouveau en ligne. Le journaliste Ali Anouzla, est toujours inculpé de terrorisme, pour le fait d’avoir osé parler d’un mouvement terroriste, ce qui lui a valu d’être accusé d’en faire la publicité (voir les précédents messages).

Selon le site Algérien, Yabiladi (je ne connais pas l’adresse exacte de l’article, je le re‑cite textuellement à partir d’une image postée sur un site Marocain) :

Yabiladi a écrit : 
Lakome : Anouzla prêt à créer un nouveau site d’information

Ali Anouzla ne compte pas tourner le dos au journalisme. Le directeur de la version arabophone de Lakome, toujours poursuivi pour apologie du terrorisme, n’exclus pas de créer un nouveau site d’information, selon Associated Press.

« Je suis en liberté sous caution, mais cela ne signifie pas que je ne peux pas exercer ma profession en temps que journaliste », a fait savoir celui qui a été détenu plusieurs jours dans la prison de Salé et dont le procès a encore été reporté au 20 mai. Le journaliste a expliqué que si au bout de quelques semaines il n’avait pas de réponse quand à sa demande de déblocage du site Lakome, il lancerait Lakome 2.

Pour rappel, le site de Lakom avait été rendu inaccessible au Maroc par l’ANRT qui avait prétexté faire suite à une demande d’Ali Anouzla pour récupérer son site, alors qu’il était encore en prison. Mais depuis, Anouzla a sollicité le levé du blocage, jusqu’à présent, sans succès.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15524
Jeu 6 Aoû 2015 04:28
Message Re: L’affaire Ali Anouzla au Maroc : scandale politique et entrave à la presse
Dans le précédent message, je citais le site Algérien Yabiladi, qui annonçait que la journal Marocain, Lakome, censuré par les autorités Marocaine, finirait pas réapparaitre sous le nom de Lakome 2.

Voilà qui est maintenant fait, depuis au moins Mardi 4 Juillet 2015 : www.lakome2.com.

Pour l’instant il n’y a presque rien, qu’une vidéo, mais le nouveau site du journal est en ligne.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet