Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

La paradoxe du caca‑boudin
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15701
Jeu 23 Oct 2014 12:13
Message La paradoxe du caca‑boudin
Hahaha! Non, je suis pas devenu zinzin. C’est l’existence et la transmission de cette expression, « caca‑boudin », qui est une énigme pour moi. Normalement, elle ne devrait pas être transmissible, et pourtant, elle semble se transmettre de génération d’enfant en génération d’enfant.

Quelques hypothèses pouvant jouer ensemble, certaines pouvant être vraies ou fausses, à discuter… (c’est un sujet très sérieux Rougi Grand sourire ).


Les gros‑mots et vilaines choses que les enfants disent à l’école maternelle [1], ① ils les ont entendu de leurs parents, ② ils viennent de la société (jeux, dessin‑animés, films pour enfants), ③ ils les inventent.

[1]: expression trahissant un sexisme institutionnalisé, et que je n’aime donc pas, mais c’est la seule expression d’usage courant; je lui préférerais personnellement l’expression « école des tout‑petits ».

L’expression « caca‑boudin » est‑elle prononcée par les parents à destination des enfants ? Je n’ai pas l’impression. Vient‑elle de la société par les dessins animés ou les jeux ? Je ne l’ai jamais entendu dans un dessin animé pour enfant. Elle pourrait être inventée, mais est‑il crédible (je veux dire, probable) qu’elle soit réinventée de génération en génération d’enfant ? Je n’y crois que peu.

Et de là, vient le mystère de cette expression : comment se transmet‑elle ? J’en sais rien Apparemment, elle n’a aucun mode de transmission, et pourtant elle est là, et persiste avec le temps.

Alors je fais deux autres hypothèses.

④ Elle n’est pas vraiment beaucoup utilisée, et l’usage de cette expression est un mythe qui n’existe que chez les plus grands ou les adultes, et c’est ce mythe qui se retransmet. ⑤ Elle se retransmet directement dans les écoles maternelles, par les enfants eux‑mêmes.

La première hypothèse de ces nouvelles hypothèses (la ④) me semble crédible, et il se pourrait qu’il y ait des fuites, et que les enfants à qui elle est prêtée, se l’approprie. La seconde, me semble tout à fait crédible, mais expliquerait plutôt un phénomène localisé, dans un village ou une région, et n’explique peut‑être pas l’extension du phénomène, qui existe dans toutes les régions, et même plusieurs pays, dont la france et la Belgique.

Et même avec ces nouvelles hypothèses, me semblant plus solides, ça reste encore un mystère.

D’où la grande énigme : d’où vient le gros‑mot « caca‑boudin » et comment se transmet‑il ? J’en sais rien Lecture studieuse

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
zen
Modératrice
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Fille
  • Age : 49
  • Localisation : Un pied dans l'eau et un sur le mont.
  • Messages : 11009
Jeu 23 Oct 2014 19:53
Message Re: La paradoxe du caca‑boudin
Ce n'est pas vraiment le genre de question existentielle que je me pose ! Hihihi!
En fait ça fait bien longtemps que je n'ai plus entendu cette expression et encore moins de la bouche d'un enfant.
Je pense que ce sont les enfants de notre génération, voire aussi celle d'avant, qui ont entendu ce gros-mot et à qui c'est resté en mémoire parce que c'est marrant (en tout cas pour un enfant ! Hihihi! ).
Les adultes disaient ça aux enfants au lieu de dire que c'est sale, tout simplement. "C'est caca boudin", c'est imagé, on voit tout de suite à quel point ça peut être sale, c'est amusant pour les petits enfants qui adorent parler de tout ce qui peut sortir d'eux et donc ça marque, on s'en souvient. Les enfants ont effectivement du en parler à l'école parce que c'est marrant de parler de cacas, pipis et proutes pour les tout-petits qui découvrent leur corps et en plus ce sont des gros-mots, c'est encore mieux ! Hahaha!

Mais bon, comme je l'ai dit plus haut, ça fait longtemps que je n'ai plus entendu ça. Si les enfants en parlent toujours dans le nord, ça leur vient très probablement de leurs parents dans une expression du genre : " Lâche ça c'est caca-boudin". Les maîtres(ses) des maternelles étant souvent eux aussi des parents, peuvent très bien le dire aussi, tout comme les oncles et tantes, les voisins, etc... Je pense que la "propagation" vient plus des adultes que des enfants parce que ce genre de chose marque (choque) plus lorsque c'est un adulte qui le dit plutôt que lorsque ça vient d'un autre enfant.

Image
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15701
Jeu 23 Oct 2014 20:13
Message Re: La paradoxe du caca‑boudin
Alors pour résumer, ma question serait caduque, parce que ma croyance que l’expression persiste à travers le temps, est fausse ?

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Tchatcheur
Tchatcheur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Fille
  • Age : 39
  • Localisation : Courcelles (Belgique)
  • Messages : 215
Ven 24 Oct 2014 06:11
Message Re: La paradoxe du caca‑boudin
Idem ça fait 15 ans que je suis instit et je ne me rappelle pas l'avoir entendu de la bouche d'un gamin. J’en sais rien

Le rire, comme les essuie-glaces, permet d'avancer même s'il n'arrête pas la pluie!
Profil Site Internet
zen
Modératrice
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Fille
  • Age : 49
  • Localisation : Un pied dans l'eau et un sur le mont.
  • Messages : 11009
Mar 28 Oct 2014 18:39
Message Re: La paradoxe du caca‑boudin
Hibou a écrit : 
Alors pour résumer, ma question serait caduque, parce que ma croyance que l’expression persiste à travers le temps, est fausse ?

Ben on dirait qu'elle tend à disparaître en effet.

Image
Profil