Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Les OVNI observés par la NASA
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17312
Mer 30 Oct 2013 01:38
Message Les OVNI observés par la NASA
Un reportage pas trop méchant sur les OVNI observés par la NASA. Il répète quelques banalités dans l’astronomie et l’histoire des premières excursions autour de la Terre, et les agrémente de citations d’observations d’OVNI supposés aux cours de ces missions.

Les cas sont présentés sous deux angles, l’explication ufologique et l’explication comme des phénomènes surprenants et captivants mais pas extraordinaires.

Témoignages d’OVNI de la NASA




1962 et ultérieure — Des « lucioles » autour de la capsule Mercury et de la navette spatiale


En 1962, John Glenn part pour le premier vol spatial Américain d’une courte durée de 4h, dans une capsule Mercury. Alors qu’il file au dessus de la Tere, lui en apesanteur à l’intérieur, il aperçoit au dehors par le hublot, des points blancs brillants flottants autour de sa capsule. Il les compare à des petites étoiles à la lumière extrêmement vive, tournoyantes et s’approchant parfois du hublot. Il appellera ce phénomène, des lucioles.

L’astronaute Story Musgrave (oui, Story, c’est bien son prénom Grand sourire ) a observé le phénomène bien plus tard, depuis la navette spatiale. Selon lui, ce sont des petits morceaux de glace, qui quand ils tournent sur eux mêmes alors que l’on s’éloigne, les font ressembler à des lumières brillantes et clignotantes. Il trouve le phénomène très joli.

Juin 1965 — Le « hum » avec des bras pendant une mission à bord de Gemini 4


Le 3 juin 1965, la mission Gemini 4 décolle, avec à son bord, Ed White, qui va réaliser la première sortie Américaine (ça veut dire que les premiers humains à le faire étaient les Russes ? Hihihi! ) d’un astronaute dans l’espace en dehors de son appareil. Il s’envole avec James Mac Divit, son commandant de bord. L’expérience de sortie est un succès, Ed White rentre sain et sauf. Le vaisseau Gemini 4 continue d’orbiter autour de la Terre, car il n’est pas prévu de rentrer sur Terre immédiatement.

Ed White dort pour se reposer, Gemini est au dessus de l’océan Pacifique. Mac Divit aperçoit dehors une chose étrange, qu’il décrit dans une communication radio avec Houston. Il décrit la chose qu’il observe, comme ayant des gros bras qui dépassent, et d’un « ça ressemble à un, hum… », hésite à faire une comparaison. Il a put filmer et observer le phénomène pendant seulement quelques secondes.

Le 7 Juin, Gemini et son équipage sont de retour sur Terre. Les pellicules sur lesquelles l’objet a été filmé, sont développées durant les 3 jours qui suivent. Les images du film sont rendues publiques, et Mac Divit affirme que ces images rendues publiques, ne sont pas celles de l’objet qu’il a vu.

Personne ne sait ce que c’était. Le commandant de bord Mac Divit assure que ce n’était pas un élément du vaisseau, comme le voulait une hypothèse. L’objet d’origine humaine le plus proche au moment de l’observation, se trouvait à 1 900 Km de là. L’hypothèse assez proche d’un satellite espion n’ayant pas d’existence officielle, n’a pas put être confirmée. Le phénomène est apparemment toujours inexpliqué.

Décembre 1965 — « Vaisseau ennemi » aux abords de Gemini 7


Frank Borman, membre de l’équipage de la mission Gemini 7 signale par la radio, la proximité d’un « appareil non‑identifié » à proximité de la capsule. Dans le jargon militaire « appareil non‑identifié » signifie « appareil ennemi » (peut‑être un terme prudent, pour rappeler qu’une vérification est toujours utile). Il affirmera plus tard qu’il avait finalement simplement vu que la fusée lanceur (pas un étage ? elles n’avaient pas plusieurs étages à cette époque ? J’en sais rien ). Mais il y a des doutes, car cette affirmation ultérieure est en contradiction avec ses affirmations par radio pendant l’observation.

L’équipe au sol, pendant l’observation, lui a posé des questions, dont une explicite : « s’agit‑il de la fusée ou d’un autre objet ? ». Ils avaient donc déjà cette idée, mais Borman leur a, à ce moment là, fait une réponse incompatible avec ce qu’il a affirmé plus tard. Il leur a répondu : « Il y en a plusieurs. On dirait… un objet; et on voit aussi la fusée ».

Nick Redfern, écrivain, s’est passionné pour cette contradiction. Nick Pope, journaliste, est convaincu que les astronautes n’auraient pas confondu la fusée lanceur avec n’importe quel autre objet. Pour eux‑deux, le phénomène est extraordinaire et inexpliqué. Pour d’autres, il ne devrait pas être oublié que ce pouvait être des débris de la fusée qui s’en serait détaché, pour finir par vagabonder librement à sa proximité.

Septembre 1966 — Un objet polymorphe à proximité de Gemini 11


Le 12 Septembre 1966, Pete Conrad (Pete, non‑pas Pitt) et Richard Gordon s’envolent pour une mission à bord de Gemini 11, pour la première expérience d’amarrage à un autre appareil, dans l’espace. L’expérience d’amarrage est un succès, du premier coup. Gemini 11 et son équipage reste en orbite (avec l’appareil amarré ?).

Le lendemain, ils observent un objet lumineux qui change de forme. L’objet humain le plus proche au moment de l’observation, est un satellite Russe, Proton 3, dont la distance au lieu de l’observation est initialement annoncée être de 450 Km, une distance corrigée plus tard après plus de vérifications, pour être finalement amenée à 4 800 Km. L’objet a été pris en photo. Note : l’image que l’on voit dans le film, d’un objet allongé et de couleur laiton, n’est peut‑être pas une image originale d’une des formes de l’objet; le reportage est peu clair sur le statut de cette image. L’objet blanc que l’ont voit peu après, semble être l’image réelle d’une des formes de l’objet aperçu, et le reportage est clair à ce sujet.

Bruce Maccabee physicien optique (un physicien spécialisé dans le domaine de l’optique) travaillant pour la marine Américaine, a déterminé qu’il est impossible que l’objet photographié ait put être le satellite Russe. C’est lui qui est à l’origine de l’approfondissement sur la distance exacte du satellite Russe pendant l’observation.

Ce cas reste toujours inexpliqué.

Juillet 1969 — En attendant le Père Noël


Le 16 Juillet 1969, Saturne V décolle avec à son bord, Neil Armstrong, Buzz Aldrin (Edwin Aldrin) et Michael Collins, en partance pour la Lune, à bord d’Apollo 11. Au bout de 12 minutes, ils sont en orbite autour de la Terre, puis s’échappent pour le voyage vers la Lune, un voyage de quelques jours.

Au bout de trois jours, les trois astronautes observent un objet lumineux clignotant. Armstrong, apparemment un peu inquiet, contacte la Terre par radio, pour connaitre le position exacte du S‑IVB (prononcez S4B), un élément de la fusée Saturne V, duquel ils se sont détaché avant d’initier le transit vers la lune (*). On peut imaginer que l’élément est normalement resté en orbite autour de la Terre, et il a de plus normalement, été éjecté dans une direction autre que celle dans laquelle partait le vaisseau Apollo 11. Il aurait été incompréhensible que cette élément de la fusée ait rattrapé Apollo 11 en route vers la Lune. L’équipe au sol confirme que le S‑IVB se trouve à 9 000 Km d’eux (ils n’ont parcouru que 9 000 Km les trois premiers jours ? ou le le S‑IVB n’a pas été éjecté à proximité de la Terre).

(*) Voir : Apollo 11 Timeline (history.nasa.gov).

Comme le leur a annoncé l’équipe au sol, leur voyage est retransmis en directe au Japon, en Europe, au États‑Unis et en Amérique du sud, suivi par un million de gens. Ils n’osent pas annoncer ce qu’ils voient, devant ces 1 millions de gens, et taisent donc leur observation, afin de ne pas créer « une panique à l’OVNI ». Ils se décident à taire de même toutes éventuelles autres observations ultérieures pendant le voyage.

L’observation reste à ce jour inexpliquée, personne ne sait ce qu’ils ont vu. Le reportage ne donne pas de description exploitable, et rapporte seulement que c’était un objet lumineux clignotant.

Remarque : le reportage ne fait pas mention du « Père Noël », surnom qui aurait été donné à une observation d’un OVNI lors d’un voyage vers la Lune ou lors d’un séjour sur la Lune elle‑même.

(la suite plus loin…)

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17312
Mer 30 Oct 2013 08:27
Message Re: Les OVNI observés par la NASA
(suite…)

Septembre 1973 — Un lumière rouge aperçue depuis le Skylab


Le 20 Septembre 1973, lors d’une mission Skylab, Jack Lousma (donc c’était la mission Skylab 3 ou une autre ultérieure), pilote, observe une « puissante » lumière rouge, clignotante toutes les 10 secondes (un cycle de 10 secondes ?), traversant le ciel. Sa luminosité s’est accru pendant l’observation. Elle suivi le Skylab pendant environ 20 minutes.

Alan Beam, un astronaute expérimenté qui a connu au moins une mission Lunaire 4 ans auparavant, a noté les faits dans son journal de mission (mais a‑t‑il observé lui‑même aussi le phénomène ?ça en a l’air, mais le reportage ne le dit pas explicitement).

Owen Garriott, a put prendre des photos. Trois photos montre la lumière, une quatrième montre une forme plus complexe et difficilement interprétable. Une hypothèse est que la forme de la lumière sur la quatrième photo, était dut à une mauvaise prise de vue. Pour Bruce Maccabee, physicien optique, cette hypothèse est peu probable, car le temps d’exposition de l’appareil photo utilisé, était de environ 1/250 seconde, ce qui selon lui, est trop rapide pour qu’un mouvement de la main ait put avoir un effet sur la photo. Pour Alean Beam, astronaute ayant participé à des missions en orbite et au moins une sur la Lune, c’était peut‑être un satellite. Pour James Oberg, apparemment journaliste et ufologue critique, cette hypothèse est improbable, il fait remarquer que aucun satellite n’a jamais été rouge.

D’après des données de l’observation, Bruce Maccabee a estimé la taille de l’objet : il aurait fait plusieurs centaines de mètres.

Le phénomène ne connait pas d’explication faisant consensus.

(la suite plus loin…)

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17312
Mer 30 Oct 2013 10:04
Message Re: Les OVNI observés par la NASA
(suite…)

Les cas suivants, sont tous aux cours de missions STS (les missions de la navette spatiale, et je ne sais pas ce que je signifie exactement le sigle STS, désolé).

Septembre 1991 — Mission STS‑48 — Un objet mouvant « fuit » un flash lumineux


Le 15 Septembre 1991, la navette spatiale passe au dessus de l’Australie. Une caméra capte une scène qui peut être décrite comme ceci, par rapport au cadre de la caméra : un objet semblant flotter dans l’espace, se déplace lentement, horizontalement de la droite vers la gauche; un flash lumineux survient vers le bord gauche un bas vers le bas; l’objet rebrousse chemin en diagonal à une vitesse plus grande mais modérée, vers le droite et vers le haut; un autre objet surgit laissant une trainé derrière lui, il est plus rapide que le premier objet, et se déplace lui aussi vers le droite et vers le haut, mais plus verticalement que le premier objet. Ce second objet traverse le cadre assez rapidement (je dirais en un peu moins d’une seconde). L’horizon terrestre coupe le cadre presque exactement dans sa diagonale et la terre est visible dans la moité inférieure‑gauche.

Un hypothèse de James Oberg, et que c’était un morceau de glace en mouvement (inertiel), qui aurait été repoussé en arrière par un propulseur de la navette (qui en compte beaucoup des petits, pour les manœuvres) qui aurait été brièvement actionné à ce moment là, expliquant le flash et le changement de direction de l’objet une fraction de temps après le flash. Selon Jack Kasher, docteur en physique et astronomie, cette hypothèse n’expliquerait pas le phénomène, car il croit voir que l’objet s’arrête une demi‑seconde avant de changer de direction (personnellement, je ne vois rien de tel, je vois l’objet changer de direction immédiatement, sans aucun arrêt), ce qui selon lui rend non‑pertinente l’explication d’un changement de direction par une poussée.

Todd Ditmire, professeur de physique et chercheur dans le domaine des laser, rapporte que des gens ont fait l’hypothèse que ça aurait put être un coup de laser émis depuis la Terre, alors en direction de l’objet dans un scénario à la « guerre des étoiles Américaine »; mais selon lui, c’est peu probable, parce que les laser émettent des lumière dans le domaine de l’infrarouge, une lumière invisible pour les humains (je n’y aurais personnellement pas crut à ce scénario à la « Man in Black » Rougi ).

Jack Kasher reprend la même hypothèse, en remplaçant le laser par une arme à impulsion d’énergie, mais le reportage n’en dit pas plus, alors ça me semble léger (je rapporte quand‑même).

Le documentaire ne rapporte aucune hypothèse pour le second objet.

Février 1996 — STS‑75 — Un phénomène expliqué récupéré par des ufologues


Le 25 Février 1996, une expérience d’un aspect original est effectuée. Un « satellite » (en fait, un satellite captif) en forme de grosse boule, arrimé à un câble d’une longueur de 19 Km, lui‑même à l’autre bout arrimé à la navette, est lâché en direction d’une région du champs magnétique terrestre. Le but était de réaliser une expérience d’électrostatique. Malheureusement, la câble a cassé, et le satellite trainant un long bout de câble s’est éloigné. Une manœuvre est effectué pour que la navette ne rencontre par l’objet ne se prenne pas dans le câble lors d’un prochain passage au même endroit pendant un cycle de son orbite (dit plus simplement, l’orbite de la navette a été décalé).

C’était vraiment dommage pour cette expérience, qui je crois n’a jamais été renouvelé (sans parler de la perte net, en matériel et budget). Que pouvait faire les astronautes, excepté filmé l’objet vagabond pendant qu’il s’éloignait… c’est ce qu’ils ont fait.

C’est un extrait vidéo de ce film qui a été récupéré par des ufologues, qui l’ont fait passer pour un phénomène inexpliqué. On y voit un objet allongé, accompagné de prétendus petits vaisseaux tournant autour de lui, passant devant et derrière. Non, ce n’est pas ça : ce sont des débris proche de la navette, qui sont rendu plus grands qu’ils ne l’étaient, car la mise au point de la caméra avait été faite pour le satellite captif devenu vagabond, qui s’était déjà beaucoup éloigné. Les petits débris flous ne font que sembler passer derrière le plus grand objet, à cause d’une illusion : quand il passe devant le grand objet, sa luminosité masque la plus faible luminosité des petits débris, qui flous, paraissent plus grand qu’ils ne le sont.

Ce cas est totalement expliqué, et il existe des films très nets et rapproché du principal objet impliqué, juste avant l’événement, et cet objet est d’origine Terrestre.

C’est un cas pour lequel il y a que des certitudes, aucun doute, il est indiscutable (même si sa conclusion n’est pas celle qu’on pourrait rêver).

(la suite plus loin…)

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17312
Mer 30 Oct 2013 11:39
Message Re: Les OVNI observés par la NASA
(suite…)

Décembre 1996 — STS‑80 — Un « ufologue » dans l’espace


Lors de l’un des plus longue mission spatiale, Story Musgrave, a un hobby, celui d’observer le ciel à la recherche d’objets volants non‑identifiés.

Il a put observer des points lumineux semblant se rassembler en cercle. Mais ce cas semble être le même phénomène que celui observé par John Glenn en 1962, et par d’autres à plusieurs reprises après lui. Rien de nouveau. Story Musgrave lui‑même n’avance pas l’hypothèse de véritables OVNI, et parle de glace et de débris.

Une autre observation qu’il a put faire est plus intéressante. C’est un objet, qui ne seulement est mouvant, mais en plus, il est animé. L’objet a été surnommé « le serpent ». Sur les images rapportées par le reportage, cela ressemble à un ressort qui se comprime et se décomprime, en se balançant et mouvant plutôt aléatoirement. Story Musgrave que pour ce cas, il n’a pas d’explication sur ce qu’il a vu. J’ai mon idée personnelle qui me semble probable, mais à vérifier : nous sommes en Décembre 1996, et 10 mois auparavant, en Février de la même année, a eu lieu l’incident de STS‑75, qui avait perdu un satellite captif, qui est parti avec son câble d’amarrage de 19 Km de long. Et si ce que Story Musgrave a observé pendant STS‑80 et qui a été surnommé « le serpent » était simplement le satellite captif perdu par STS‑75, et dont le câble se serait enroulé sur lui‑même  ? Il faudrait voir s’il était assez haut pour continuer à orbiter pendant 10 mois au moins, sans être freiné par les infimes traces d’atmosphères qui suffisent normalement à ralentir et faire tomber un objet en orbite basse après quelques semaines ou quelques mois.

Septembre 2006 — STS‑115 — L’OVNI triangulaire


Toutes les navettes spatiales sont équipées de caméras qui filment à l’extérieur pendant au moins certaines phases de l’ascension (lors du décollage lui‑même, il y a des caméra autour et sur la rampe de lancement), puis en toute fin d’ascension, un astronaute peut être en situation de filmer lui‑même. Sept minutes après le largage des deux propulseurs latéraux, vient le largage du gros réservoir ventrale. C’est pendant qu’une caméra apparemment tenue par un astronaute, film la chute du gros réservoir, qu’est filmé en même temps en bas à droite du cadre, une sorte d’objet ayant vaguement une forme triangulaire, avec des bords concaves, tout au moins trois pointes; l’ensemble présentant une texture en bonne partie transparente et plutôt irrégulière. Il est supposé qu’il s’agissait simplement d’un effet d’optique, et ça m’y fait beaucoup penser à moi aussi. Précisément, l’effet serait produit par le reflet sur le hublot, d’une lumière se trouvant dans le dos de l’astronaute qui filmait.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17312
Sam 23 Juil 2016 15:15
Message Re: Les OVNI observés par la NASA
Peut‑être une observation d’OVNI par une astronaute qui en perd la force de ses jambes quand elle essai de raconter comment un retour de la navette sur Terre a dut être retardé de 24 heures par précaution parce qu’un objet inconnu a suivit la navette pendant plusieurs heures.

C’était (l’événement dans la banlieue de la Terre, pas la vidéo) le 19 Septembre 2006, pendant la mission STS 115 de la navette Atlantis. L’astronaute est Heidemarie Martha Stefanyshyn‑Piper.

Shuttle astronaut collapses during welcome home ceremony — AP Archive — 2006 ‑ 2015

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17312
Sam 23 Juil 2016 15:17
Message Re: Les OVNI observés par la NASA

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17312
Dim 16 Oct 2016 21:21
Message Re: Les OVNI observés par la NASA
Hibou a écrit : 
[…]
Septembre 1991 — Mission STS‑48 — Un objet mouvant « fuit » un flash lumineux
[…]
Jack Kasher reprend la même hypothèse, en remplaçant le laser par une arme à impulsion d’énergie, mais le reportage n’en dit pas plus, alors ça me semble léger (je rapporte quand‑même).
[…]

Jack Kasher pense surtout que l’explication officielle n’est pas crédible, que ça ne peut pas être des bloques de glace. Il est professeur émérite de physique à l’Université du Nebraska, ce qui peut lui donner une crédibilité, d’autant qu’il dit avoir fait des calculs de trajectoires le démontrant. Mais s’il défend vraiment aussi l’idée d’un objet détruit avec une arme, sur cette théorie, je ne sais pas quelle crédibilité il a …

Il est interviewé sur cette affaire dans le documentaire ci‑dessous, de 00:14:04 à 00:17:35.

Le documentaire date, mais est bien ultérieur à l’affaire STS‑48.

Enquête sur les OVNIS — Zone 3 — 2003
Saison 1, épisode 6, « affaires non‑classées ».

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron