Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Les testes sur les animaux
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 18472
Jeu 22 Sep 2011 00:38
Message Les testes sur les animaux
Une émission passe actuellement sur France 5, sur les animaux de laboratoires.

________________________________________________________________
Les antis, ne sont pas seuls à pouvoir donner des leçons


Je suis contre les testes sur les animaux, mais en même temps, je me demande si les militants anti‑testes ne nous mentent pas parfois, parce que après tout, qui sait vraiment ce qu’il se passe dans ces laboratoires ? Ce n’est pas quelque chose que tout le monde connait ou fréquente.

En fait, sous certains aspects, il est peut être même possible que les biologistes aient autant de leçons à donner aux militants anti‑testes que réciproquement.

Explications.

Un biologiste faisait remarquer que souvent les gens se soucient beaucoup du sort réservé aux chiens et aux chats, et bien moins du sort réservé aux cochons (*) ou aux pieuvres (**)… que ces derniers finissent souvent dans une assiette n'y est peut être pas pour rien. Évidement, cette hiérarchisation n’existe pas chez tout le monde, puisque certains mouvement ont identifié ce qu’ils appellent le spécisme. Mais cette hiérarchisation existe quand même.

(*) Désolé de le dire, mais ce sont les biologistes eux mêmes qui reconnaissent que les cochons sont pourtant des animaux sensibles, émotifs et réceptifs, et qui demandent à ce titre, beaucoup d'attention.

(**) Les pieuvres et les sèches sont considérés comme les équivalent aquatiques des chiens, en ce qui concerne leur sensibilité et leur intelligence.

________________________________________________________________
La maltraitance est prise en compte et évité par nécessité


À ce sujet, ce sont les biologistes effectuant eux‑mêmes des testes, qui ont déterminé que des animaux dont les gens pensent qu’ils ne ressentent pas la souffrance, peuvent la ressentir. Et ils ont eux‑même modifié les protocoles pour que les règles visant à limiter la souffrance chez les mammifères, soient également appliqués aux céphalopodes, dont font parties les pieuvres et les calmars.

Il pourra sembler paradoxale à quelques personnes, que des recherches menées par des gens accusés de maltraiter les animaux en y prenant plaisir, aient déterminé que les céphalopodes sont sensibles à la souffrances (et à d’autres choses aussi), et que cela ait mené à la limiter lors des testes.

C’est au moins le signe, même sans défendre les testes, qu’il est utile d’entendre les deux discours, et pas seulement un seul.

Concernant la réalité des testes de laboratoires, les biologistes ont l’obligation de ne pas traumatiser les animaux, non seulement pour des raisons éthiques, mais aussi des raisons de succès de leurs recherches. Un animal stressé invalide en effet un teste.

________________________________________________________________
Les testes pour les cosmétiques


Certains testes cependant, peuvent difficilement se faire sans faire mal aux animaux. Ce sont les testes de toxicologie et d’allergie. Les plus grand usagés de ces testes étaient les entreprises de cosmétiques. Je dis « étaient », car depuis 2004, il leur est interdit de tester les produits finis sur les animaux, et depuis 209, il leur est même interdit de tester les composants de ces produits finis sur des animaux.

________________________________________________________________
Vers le zéro testes sur les animaux


Depuis les années 1950, des biologistes eux‑mêmes, se sont penché sur des questions de rationalisation et d’optimisation des protocoles, afin de ne pas gaspiller les testes, c’est à dire faire le moins de testes possibles, tout en stressant le moins possible les animaux. Cela de leur propre initiative, sans qu’aucune pressions de groupes militants ne soient nécessaires.

Malgré cela pourtant, 12 millions d’animaux par an en Europe, sacrifié pour la recherche, c’est encore beaucoup et trop.

Pour aller encore plus loin alors, tenant compte des connaissances et découvertes des biologiste sur la sensibilité des animaux, de plus en plus de testes sont migré vers des animaux peu sensibles, comme les poissons. Toujours au registre de la contribution des biologistes eux‑mêmes à la finalité de recourir de moins en moins aux testes sur les animaux, on voit arriver les testes sur des peaux et tissus de culture. Des cellules de peau ou de cornée sont par exemple cultivé in‑vitro, pour constituer des tissus vivant artificiel, sur lesquels seront effectués les testes.

Si tout avance bien, l’avenir sera aux modélisations informatiques, qui ne sont encore maintenant que balbutiante, car trop complexe. Pour les faire évoluer, il faudra compter avec la collaboration des biologistes. Ces deniers rêves même d’une sorte de robots biologique, qui réduirait à zéro le nombre de teste nécessaires sur les animaux.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron