Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Les vaisseaux spatiaux réutilisables, privés ou publics
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17704
Mar 6 Fév 2018 23:09
Message Re: Les vaisseaux spatiaux réutilisables, privés ou publics
Aujourd’hui 6 Février 2018, a été lancé par la société privé SpaceX, un cargo spatiale réutilisable, une fusée Falcon Heavy, une variante de la fusée Falcon 9. Elle peut en théorie transporté jusqu’à 64 tonnes de charge utile vers une orbite basse de la Terre ou 16 tonnes vers Mars. La puissance de l’ensemble n’est surpassé que par l’ancienne Saturne V qui envoyait des humains vers la Lune. Mais contrairement à Saturne V, ce cargo spatial est réutilisable, ceci afin de réduire les coûts (et limité le gaspillage).

La comparaison avec la Saturne V est doublement justifiée, car ce lanceur est justement conçus pour reprendre l’exploration spatiale humaine : des voyages vers la Lune et vers Mars sont prévus dans l’avenir.

En guise chargement pour ce test, ces grands fous ont envoyé une voiture qu’ils ont placé sur une orbite qui coupe celle de Mars. À la place du conducteur, ils ont placé un scaphandre spatial conçu par la même société. Il est aussi question d’une sorte de disque blue‑ray, mais je n’ai trop compris, j’imagine qu’il a été mis dans la voiture.

Vous pouvez suivre en replay le lancement et la mise en orbite de la voiture, une orbite autour du Soleil, croisant celle de la Terre et celle de Mars.

Les sept premières minutes de la vidéo ne montrent rien d’intéressant, vous pouvez les passer.

Falcon Heavy test flight — SpaceX — 6 Février 2018

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17704
Mar 6 Fév 2018 23:26
Message Re: Les vaisseaux spatiaux réutilisables, privés ou publics
En complément du précédent message, quelques comparaisons et chiffres intéressants, par exemple sur le rapport qualité / prix comparé à celui d’autres lanceurs. Cette vidéo explicative a été réalisée avant le lancement d’aujourd’hui.

Falcon Heavy, le lanceur surpuissant de SpaceX — La minute spatiale — Septembre 2017

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17704
Mer 2 Mai 2018 17:06
Message Re: Les vaisseaux spatiaux réutilisables, privés ou publics
À côté de Space X, il existe aussi Blue Origin, une société plus spécialisée dans les futurs vols touristiques en apesanteur.

Le 29 Avril de cette année 2018, à 18h42 (heure française), était lancé un modèle de test de la New Shepard 3, un lanceur réutilisable emportant une capsule elle‑même réutilisable et se posant en douceur au bout de trois parachutes. Le reste du lanceur se pose avec des moteurs, seule la capsule qui embarquera les touristes, se pose avec des parachutes.

La vidéo ci‑dessous montre le lancement et le retour de la New Shepard 3. Une chose m’intrigue : il est dit qu’une précédente version, New Shepard 2, a décollé et est revenue cinq fois, et le commentaire poursuit en comparant cela aux lanceurs de Space X qui ne sont réutilisés que deux fois. Alors les lanceurs de Space X ne sont pas si réutilisables qu’on le dit (sous réserve que le commentateur n’a pas dit une bêtise).

J’aime bien cette New Shepard, elle ressemble à ce qu’on voit dans les dessin‑animés Tire la langue

Lancement de test de la New Shepard — Stardust, la chaîne de l’espace — 2018

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17704
Dim 29 Juil 2018 14:35
Message Re: Les vaisseaux spatiaux réutilisables, privés ou publics
Ticket pour un saut de puce dans l’espace …

Virgin Galactic continue ses essais qui semblent bien se passer, mais son vaisseau ne sort encore pas de l’atmosphère, même s’il a déjà atteint 50 km d’altitude. Le prix de la place pour un saut dans l’espace, sera d’un peu plus de 2 000 €.

Virgin veut gagner la course au tourisme spatial — Euronews — 2018

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17704
Dim 29 Juil 2018 22:51
Message Re: Les vaisseaux spatiaux réutilisables, privés ou publics
Hibou a écrit : 
[…]. Le prix de la place pour un saut dans l’espace, sera d’un peu plus de 2 000 €.

[…]

Il semble que le commentateur a dit une erreur et que le prix est plutôt dans les 200 000 €.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17704
Ven 14 Déc 2018 17:06
Message Re: Les vaisseaux spatiaux réutilisables, privés ou publics
Aujourd’hui 14 Décembre 2018, le SpaceShipTwo de Virgin Galactic a atteint l’espace avec deux pilotes à bord, à un peu moins de 83 km d’altitude (*), à une vitesse de mach 2.9, soit 3 550 km/h. Pour ses vols qui seront touristiques, 600 réservations ont déjà été enregistrées, mais pour des riches seulement, la place coûtant 250 000 $.

C’est la première fois qu’un vaisseau destiné au transport de particuliers, atteint l’espace. En marge, c’est aussi le seul envoi d’humains dans l’espace par des moyens entièrement Américains depuis 2011.

Virgin Galactic est la première société privée a y réussir, mais ne sera pas la dernière ; Blue Origin et Space X sont aussi sur le même créneau, quoique Space X est plus diversifiée.

Voir : Le vaisseau de Virgin Galactic réussi son premier vol dans l'espace (msn.com), Décembre 2018.

(*) La limite de l’espace se trouve entre 80 et 100 km d’altitude, selon les conventions qui varient.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17704
Mer 19 Déc 2018 10:59
Message Re: Les vaisseaux spatiaux réutilisables, privés ou publics
Virgin Galactic prévoit de construire deux nouveaux vaisseaux dans les dix‑huit mois qui viennent et prévoit de bientôt passer la frontière symbolique des 100 km d’altitude avec aussi une vitesse plus élevée. Le président de Virgin Galactic sera un des passagers du premier vol touristique qui aura lieu en 2019, l’année qui vient bientôt.

On voit des images du précédent vol, habité, dans la vidéo ci‑dessous.

Dernières nouvelles des étoiles, № 88 — Hugo Lisoir — 2018

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17704
Ven 26 Avr 2019 00:49
Message Re: Les vaisseaux spatiaux réutilisables, privés ou publics
Le Space Rider de l’ESA, ne sera réutilisable que six fois, avec six mois de temps de remise en état entre chaque vol.

C’est plutôt moyennement réutilisable … non ? J’en sais rien

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17704
Ven 17 Mai 2019 19:30
Message Re: Les vaisseaux spatiaux réutilisables, privés ou publics
Spaceport America est le premier astroport grand public. Il se trouve au Nouveau‑Mexique aux États‑Unis. Il a été construit par Virgin Galactic, mais d’autres prestataires vont l’utiliser aussi, dont au moins Blue Origin.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17704
Dim 6 Oct 2019 14:17
Message Re: Les vaisseaux spatiaux réutilisables, privés ou publics
L’accès à l’espace n’est pas qu’une question d’astuces et de technologies, c’est aussi une question de quantité d’énergie.

Dans le meilleur des cas, l’énergie nécessaire pour amener une quantité de matière à une certaine hauteur, est égale à l’énergie potentielle de cette quantité de matière depuis cette même hauteur. Par exemple l’énergie nécessaire pour faire monter une brique à 100 m de hauteur, est égale à l’énergie transmise par cette brique lâchée d’une hauteur de 100 m. C’est encore dans le meilleur des cas, parce que pour la monter à une hauteur de 100 m, il faudra même plus d’énergie, comme le rendement ne sera jamais de 100 %.

C’est ce principe que rappel la vidéo ci‑dessous, pour modérer les excès d’optimisme sur les technologies d’accès à l’espace, en particulier l’ascenseur spatial qui est encore loin d’être une réalité, si encore il le devient un jour. D’après les calcules simples mais crédibles de l’auteur de la vidéo, dans le meilleur des cas, l’ascenseur spatial ne consommerait que deux fois moins d’énergie qu’un lanceur classique pour amener un même objet à la hauteur d’une orbite Terrestre, alors que son coût de construction serait de bien loin plus élevé et complexe.

Comme il le rappel, le meilleur moyen de réduire le coût de l’accès à l’espace, c’est d’être déjà dans l’espace. C’est l’idée implicitement présentée dans la seconde vidéo, à propos du concept de petites usines spatiales, qui ne sont encore qu’à l’état d’idées.

En marge, je n’aime pas le ton de l’auteur de la première vidéo, mais le fond est assez intéressant pour se donner la peine de négliger la forme. Je ne fais pas la publicité de la forme, mais du fond, en le mentionnant.

« Cette technologie va rendre le voyage spatial très facile ! » — AstronoGeek — 2019
Son titre est ironique.

Des usines dans l’espace, bientôt une réalité ? — Hugo Lisoir — 2019

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron