Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Les vaisseaux spatiaux réutilisables, privés ou publics
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15811
Jeu 3 Juil 2014 23:49
Message Les vaisseaux spatiaux réutilisables, privés ou publics
Image
Vue d’artiste du CST‑100 de Boeing
Je l’ai appris hier par une publicité de Boeing, qui renvoyait vers un vidéo YouTube datée du 27 Juin 2014, intitulée “Boeing Unveils America's First Space Taxi, Unlocks Possibilities for Future”, ce qui peut se traduire comme « Boeing dévoile le premier taxi spatial Américain, ouvrant des nouveaux possibles pour le futur ».

Le « taxi » s’appel CST‑100, CST pour “Crew Space Tansport”, qui peut se traduire comme « Transport Spatial d’Équipage ».

Le locuteur — qui parle vite et avec un accent difficile — est Christopher Ferguson (dont le nom est malheureusement abrégé en Chris Ferguson dans la vidéo, ce qui peut le faire confondre avec quelqu’un d’autre), un astronaute de la NASA, parti trois fois dans l’espace.

Le taxi spatial de Boeing pourrait s’amarrer à la Station Spatial International (l’ISS).

Il explique que l’idée découle de celle d’un navette spatiale, dont serait supprimé la soute de chargement, ne gardant que la place nécessaire à un équipage, ce qui fait un appareil beaucoup plus petit. Mais honnêtement, il ne ressemble plus à la traditionnelle navette spatiale.

Il semble parler d’une alternative au bouclier thermique, mais je ne suis pas sûr de bien comprendre. Idem quand il parle de l’autonomie de l’appareil; il faudra que je re‑écoute pour comprendre mieux.

Le modèle présenté dans cette vidéo, pourrait transporter jusqu’à 7 passagers.




Note du 2014-10-16 : le sujet est renommé de « Publicité de Boeing pour le transport spatial » à « Les vaisseaux spatiaux réutilisables, privés ou publics ».

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15811
Mer 15 Oct 2014 23:04
Message Re: Les vaisseaux spatiaux réutilisables, privés ou publics
Le véhicule ORION, de la NASA, ressemble étrangement au CST‑100 de Boeing. Mais ce n’est peut‑être qu’une apparence; car après tout la NASA précise bien que la ressemble d’ORION avec les capsules Apollo, est trompeuse.

L’ORION de la NASA est présenté ici :

ORION: NASA's deep space exploration spacecraft, explained in detail



Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15811
Jeu 16 Oct 2014 10:41
Message Re: Les vaisseaux spatiaux réutilisables, privés ou publics
Dans ce reportage de 10 minutes, entre 00:03:30 et 00:04:00 environ, il est dit que Boeing a toujours été collaboratrice de la NASA, et a été sous‑traitante pour tous les programmes habités, depuis le début.

The battle to build the next shuttle



Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15811
Jeu 16 Oct 2014 12:04
Message Re: Les vaisseaux spatiaux réutilisables, privés ou publics
Le sujet a été renommé de « Publicité de Boeing pour le transport spatial » à « Les vaisseaux spatiaux réutilisables, privés ou publics ».

Un autre véhicule de la NASA, dérivé d’un concept précédemment abandonné, est présenté dans ce reportage de 7 minutes. Peu après 00:05:20, y est faite une liste actuelle des vaisseaux en projets, issu du privé et du public :

  • Le Dream Chaser, de la NASA;
  • Le CST (Crew Space Transportation system) de Boeing
  • Le Dragon, de Space X;
  • Le Cygnus (un cargo spatial, pas pour les équipages) de Orbital Sciences;
  • Le ORION de la NASA.

NASA's next generation space shuttle





Je ferai un résumé en français de ce qui est dit dans ce reportage, sur les caractéristique du Dream Chaser de la NASA. Idem pour le reportage de la précédente vidéo. Pour l’instant je continue à chercher d’autres documents.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15811
Jeu 16 Oct 2014 20:57
Message Re: Les vaisseaux spatiaux réutilisables, privés ou publics
Un peu hors‑sujet, mais je le poste ici, parce que ça ne peut être qu’une société privée qui a organisé ça.

Ça n’est pas une vidéo de synthèse, c’est bien réel. Le 14 Octobre 2012, Felix Baumgartner, a sauté dans le vide, depuis la frontière de l’espace, à une altitude de 128 000 pieds, soit 39 Km. C’est simplement surréaliste à voir, et je n’y ai pas cru tout de suite, croyant qu’il s’agissait d’un mini‑film présentant un projet pour les futurs touristes spatiaux. Et c’est pourtant bien réel, et organisé par Red Bull Stratos, qui est bien associé à la boisson Red Bull. Voir : redbullstratos.com.

L’altitude m’a tout de suite fait penser à celle d’une fusée amateurs, qui elle est monté à 36 Km d’altitude, présentée dans ce message : Re: Les amateurs vers l’espace ou presque. Dans le message suivant, il était fait mention de la nécessité d’autorisation de fenêtre de tir pour les fusées amateurs atteignant des altitudes élevées. Il suffit d’imaginer l’accident possible, ou même la surprise, si ce Felix Baumgartner avait vu foncer vers sa capsule, cette fusée Qu8k atteignant presque son altitude… Oops, n’a fait une bêtise .

Les cinq premières minutes sont les plus importantes, tout le reste est une longue chute, qui tient plus d’un exploit pour le livre des records que de l’espace. Pour l’anecdote, il a atteint la vitesse de mac 1.2 pendant sa chute, avant de freiner et d’atterrir en parachute.

La vidéo clôture ce gros H.S. Gêné(e) , un peu en rapport quand‑même, et que je ne savais pas où poster sinon.

Felix Baumgartner's space jump world record 2012


La première vidéo est réelle, la seconde est une mise en scène relatant l’événement.



Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15811
Jeu 30 Oct 2014 09:42
Message Re: Les vaisseaux spatiaux réutilisables, privés ou publics
« Baptême » pour les sociétés spatiales privées.

La société Orbital Sciences, qui devait envoyer un cargo Cygnus (les deux ont été rapidement présentés plus haut), a connu un incident avec son lanceur Antares.

C’est le premier accident d’une société spatiale privée.

Le 28 Octobre 2014, une fusée Antares appartenant à Orbital Sciences, a connu un incident 10 secondes après le lancement, et quelques secondes encore plus tard, l’autodestruction de la fusée a été commandé, en vertu de la procédure en cas d’incident de ce type. Les débris du lanceur se sont écrasé apparemment pas très loin du pas de tire.

Personne n’a été blessé, mais c’est quand‑même un trou de 200 millions de dollars dans le budget de cette société… sauf si elle est bien assurée et que l’assurance couvrira une partie des pertes.


Vidéo du décollage, de l’incident, et de l’auto‑destruction :


Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15811
Jeu 12 Fév 2015 23:58
Message Re: Les vaisseaux spatiaux réutilisables, privés ou publics
Jolies images d’un vol d’essai d’une fusée Falcon 9 Reusable, ou F9R, de la société privée, Space X. Elle monte à 1km d’altitude avant de redescendre et de se poser debout ! Wazaa ! La manœuvre est effectuée en 2 minutes et 10 secondes environ.

Les images sont tellement belles qu’on croirait celle d’un film, du style Oblivion (la qualité de l’image et de la lumière, m’y font penser).

Malgré ses apparences, ce n’est pas une maquette, elle fait 68.4 mètres de haut et 3.7 mètres de diamètre. La fusée F9R, est essentiellement une F9 (Falcon 9), modifiée en ce que des pieds d’atterrissage lui sont ajoutés. Voir la page dédié au modèle F9, sur le site du constructeur : Falcon 9 (spacex.com).


Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15811
Ven 13 Fév 2015 02:58
Message Re: Les vaisseaux spatiaux réutilisables, privés ou publics
En complément du précédent message, une autre vue du même type de vol d’essai, avec une caméra fixée sur le corps de la fusée. On y voit un détail intéressant, celui de petites ailettes ajourées et mobiles, qui s’activent pendant la phase de re‑descente.




Son précurseur, la fusée Grasshopper, en Octobre 2013 :


Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Ric
Débateur
Débateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Age : 66
  • Localisation : la Gaume, région de la Lorraine belge
  • Messages : 1730
Ven 13 Fév 2015 09:51
Message Re: Les vaisseaux spatiaux réutilisables, privés ou publics
Image

L’Europe vient enfin de rejoindre le club très select des pays capables de
ramener des véhicules spatiaux sur Terre !



Ce véhicule fabriqué par Thales Aliena Space (sous la responsabilité de l’ESA),
une entreprise franco-italienne, pèse 2 tonnes et mesure 5 mètres de long.
Il ne s’agit pas d’un vaisseau habité, mais il est pilotable.

L’IXV s’est donc élancé du centre spatial de Kourou en Guyane en haut d’une
fusée Vega (la plus petite fusée d’Arianespace) à 14h30. Le vol a duré 1h40
et l’engin est allé se promener à 400 km au-dessus de la Terre (presque à la
hauteur de la Station spatiale internationale). Freiné par un parachute, l’IXV
est ensuite revenue sur Terre et s’est abîmée dans le Pacifique, à 2000 km
au large des côtes du Mexique.

Le but de la manœuvre était de tester la résistance de l’engin à sa rentrée
dans l’atmosphère. C’est un moment très critique puisqu’en frottant contre
notre atmosphère, la structure s’échauffe et peut monter jusqu’à 1700°C
alors que la navette file à la vitesse de 7,5 km/s. Le bouclier thermique est
fabriqué dans une sorte d’alliage mêlant céramique et fibre de carbone.

Image
....Je suis de là-bas !
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15811
Dim 12 Mar 2017 18:32
Message Re: Les vaisseaux spatiaux réutilisables, privés ou publics
Hibou a écrit : 
Le sujet a été renommé de « Publicité de Boeing pour le transport spatial » à « Les vaisseaux spatiaux réutilisables, privés ou publics ».

Un autre véhicule de la NASA, dérivé d’un concept précédemment abandonné, est présenté dans ce reportage de 7 minutes. Peu après 00:05:20, y est faite une liste actuelle des vaisseaux en projets, issu du privé et du public :

  • Le Dream Chaser, de la NASA;
  • Le CST (Crew Space Transportation system) de Boeing
  • Le Dragon, de Space X;
  • Le Cygnus (un cargo spatial, pas pour les équipages) de Orbital Sciences;
  • Le ORION de la NASA.

[…]

La Lune, en fait son orbite, sera une destination touristique pour privilégié(e)s, à partir de l’année prochaine, 2018 (ou après). C’est SpaceX qui transportera ces astronautes de plaisance, dans une capsule Dragon, justement. Ces capsules ne sont plus seulement des projets, c’est une Dragon 2 qui sera utilisée.

Voir l’annonce sur le site de la société : SpaceX to send privately crewed Dragon spacecraft beyond the moon next year (spacex.com), 27 Février 2017.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron