Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Les voyages interstellaires sont‑ils trop longs ? Une question mal posée…
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15685
Sam 17 Mar 2012 19:11
Message Les voyages interstellaires sont‑ils trop longs ? Une question mal posée…
Chaque fois que j’entends parler de voyages interstellaires (*), j’entends des complaintes « c’est trop long, il faudrait des décennies ou des siècles ». Pourtant tout le monde sait que depuis ce vieil Einstein tellement célèbre qu’il en est lassant à citer, que plus on se déplace vite, plus le temps ralenti, et que donc pour les voyageurs, le temps est ralenti (**).

Voyez‑vous où je veux en venir ?

Ce n’est pas pour les voyageurs que le voyage serait trop long, mais pour les gens qui attendraient leur retour sur Terre !

Étrangement, ça n’est jamais explicité, et le rendre explicite soulève la question de savoir pourquoi on se place, dans l’hypothèse de ces voyages, toujours du point de vue des gens qui attendent sur Terre, et pas du point de vue des voyageur. Est‑ce une manière de regretter que tout le monde ne participe pas aux voyages ?

Si c’est bien cela, alors la question n’est peut‑être seulement celle de la durée des voyages en temps terrestre, mais dans le fait de pouvoir faire voyager tout le monde. Ça change les données du problème et ouvre un nouveau point de vue sur celui‑ci.

Que cela vous inspire‑t‑il ?


(*) Interstellaire = (littéralement) entre les étoiles, c’est à dire voyager entre les étoiles. À ne pas confondre avec les voyages interplanétaires, qui désignent des voyages sur des distances bien moindres.

(**) Voir à ce sujet : Voyage relativiste.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Compte gelé
Compte gelé
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Localisation : Corsica
  • Messages : 637
Sam 17 Mar 2012 20:16
Message Re: Les voyages interstellaires sont‑ils trop longs ? Une question mal posée…
Vraie, ou fausse. Amusante ou sérieusement fondée, l'idée que celui qui voyage vieillit moins vite que celui qui est resté sur Terre, n'apporte en soi aucune consolation à celui qui cloîtré dans son vaisseau spatial sait qu'il vieillit moins vite que s'il était resté sur Terre. Et inversement, aucune jalousie à celui qui attend le retour des voyageurs et qui tout les matins entend l'alouette saluer le retour du soleil. D'une part parce que le voyageur n'a strictement rien qui puisse lui prouver qu'il vieillit moins vite. Il vit selon son métabolisme et rien dans celui-ci ne devrait changer, qu'il soit mobile, ou immobile. Et cela, tout au moins, dans une plage de vitesse à peu près normale. Pour quitter "le normal" il faudrait envisager des vitesses de l'ordre de 99,99 % de celle de la lumière. Mais alors resterait la question fondamentale que je crois personne n'aborde jamais, à savoir : à de telles vitesses, l'esprit humain fonctionnerait-il avec l' efficacité qu'il aurait s'il était resté immobile ? Pour prendre un exemple, une simple opération de calcul mental nécessite tout un ensemble complexe de processus physico-chimiques à l'intérieur de notre cerveau. Une de ces réaction chimique, par exemple le transfert de protéines d'un point vers un autre du cerveau, s'effectuerait-il à la même vitesse chez le voyageur et chez le sédentaire ? En toute logique, on pourrait penser que non et on en déduirait que à grande vitesse, les facultés intellectuelles d'un individu, régressent. Que je sache, le paradoxe des jumeaux ne répond pas à cela.
Pensez-vous que l'oeuvre d'un Hugo ( 60 années d'écritures environ) aurait été encore plus fournie, s'il avait voyagé à une vitesse proche de c ? c'est à dire s'il avait vécu disons 10 ou 20 fois plus que ses quatre-vingt trois années ?

Et puis, dans la question de Hibou on voit apparaître autre chose: l'idée que des individus favorisés pourraient profiter du voyage pour vieillir moins vite. Dites moi, à quoi pourrait servir à un politique, à un magnat de la finance ou de l'industrie, de revenir dans un monde changé, où ils ne seraient plus rien ?

- Qui êtes-vous, vous ?
- Mais je suis le Président de la République !
- Ha oui.... celui que l'on a envoyé il y a 5700 ans dans une éprouvette en direction de Cassiopée !
- Oui, c'est cela. Conduisez moi à l'Elysée, de suite.
Et très certainement, on le conduirait.... chez les fous. Furieux.

Si vous avez les yeux plus gros que le ventre, vous ne risquez pas de trouver une paire de lunettes. (Pierre Dac)

Dernière édition par harratch le Sam 17 Mar 2012 20:30, édité 2 fois.

Profil
zen
Modératrice
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Fille
  • Age : 49
  • Localisation : Un pied dans l'eau et un sur le mont.
  • Messages : 11009
Sam 17 Mar 2012 20:27
Message Re: Les voyages interstellaires sont‑ils trop longs ? Une question mal posée…
36 chandelles
Vous vous en posez de ces questions ! Vous n'avez pas peur d'avoir mal à la tête ? Hahaha!

Image
Profil
Compte gelé
Compte gelé
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Localisation : Corsica
  • Messages : 637
Sam 17 Mar 2012 20:30
Message Re: Les voyages interstellaires sont‑ils trop longs ? Une question mal posée…
J'ai rajouté quelques lignes, pour rigoler.

Si vous avez les yeux plus gros que le ventre, vous ne risquez pas de trouver une paire de lunettes. (Pierre Dac)
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15685
Sam 17 Mar 2012 20:51
Message Re: Les voyages interstellaires sont‑ils trop longs ? Une question mal posée…
harratch a écrit : 
Vraie, ou fausse. Amusante ou sérieusement fondée, l'idée que celui qui voyage vieillit moins vite que celui qui est resté sur Terre, n'apporte en soi aucune consolation à celui qui cloîtré dans son vaisseau spatial sait qu'il vieillit moins vite que s'il était resté sur Terre.

Je me suis mal exprimé ou j’ai mal été compris.

Je lis le reste de ton message plus tard, je ne fais que passer.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 15685
Mer 26 Nov 2014 04:52
Message Re: Les voyages interstellaires sont‑ils trop longs ? Une question mal posée…
Hibou a écrit : 
Chaque fois que j’entends parler de voyages interstellaires (*), j’entends des complaintes « c’est trop long, il faudrait des décennies ou des siècles ». Pourtant tout le monde sait que depuis ce vieil Einstein tellement célèbre qu’il en est lassant à citer, que plus on se déplace vite, plus le temps ralenti, et que donc pour les voyageurs, le temps est ralenti (**).

Voyez‑vous où je veux en venir ?

Ce n’est pas pour les voyageurs que le voyage serait trop long, mais pour les gens qui attendraient leur retour sur Terre ! […]

J’ai repensé ce sujet ou à cette question, en voyant le film Interstellar. Il se trouve que la question y est un important fil de la trame de l’histoire. Je parle du film présenté ici : Re: Quel film êtes‑vous allé voir ?, message du 5 Novembre 2014.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Membre balbutiant
Membre balbutiant
RANDOM_AVATAR
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 3
Mer 26 Nov 2014 12:42
Message Re: Les voyages interstellaires sont‑ils trop longs ? Une question mal posée…
A mon humble avis, les voyages interstellaires seront sont si coûteux en moyens techniques et en temps (de ceux qui resteront sur Terre du moins) que ce sera des aller simple. Pas de retour possible.

L'humanité a colonisé toute la planète avec des aller simple : hors d'Afrique, puis vers l'Amérique, l'Australie, le Groenland ou l'Ile de Pâques... Encore récemment les pauvres européens émigraient en Amérique ou en Australie sur de grands bateaux qui avaient une forte probabilité de couler en route.

Déjà pour le projet de mission humaine vers Mars, le problème n'est pas tellement d'y aller, mais de revenir : il faut amener sur Mars une fusée presque aussi grosse que celle qui a permis d'aller sur la Lune ( http://www.drgoulu.com/2012/09/05/un-pe ... ur-lhomme/ ) Mais ce n'est pas un problème : il y a des volontaires pour un simple course !

Pour un voyage interstellaire, il faudra évidemment des moyens techniques énormes, mais envisageables d'ici quelques siècles, mais surtout une motivation décisive. Et là je pense que le film "interstellar" à tout juste : on le fera quand on n'aura plus le choix. Partir ou disparaître...
Profil
cron