Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Nostradamus : Poète, « Prophète » et Historien
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16764
Sam 21 Sep 2013 14:17
Message Nostradamus : Poète, « Prophète » et Historien
Un petit résumé d’un reportage intéressant sur Nostradamus, que j’ai vu ce matin. Le reportage est inclus à la fin du message.

Un astrologue qui avait du style… littéraire et poétique


Les prophéties de Nostradamus, ne sont pas venues à Michel De Notre Dame, directement sous le style qu’on leur connait, en quatrains. Il publiait initialement des thèmes astrologiques sur demande (la profession d’astrologue était banale à cette époque). Le style était laborieux, long, impressionnant, peut‑être autant qu’un pavé de mathématique pour notre époque. Il eu la bonne idée de rédiger ses prédictions astrologiques sous forme de quatrains, plus lisibles et plus agréable car apportant le rythme régulier et harmonieux de la poésie, et qui était un style digeste courant pour l’époque. Cette forme a bien plut, et il commença d’abord à être apprécié pour ce style simple, original, et bien senti.

Les thèmes astrologiques font place aux prophéties


Plus tard, il commença à rédiger des prédictions, qu’il intitula lui‑même des Prophéties (se présentant donc de lui‑même comme un prédicateur ou un prophète), et qu’il publia sous un nom qui donnait plus d’effet, une variante de son nom qui était De Notre Dame : Nostradamus.

Ses prophéties ont été sujettes à polémiques, mais ce doute (qui contraste avec l’enthousiasme qu’il suscite dans le même temps) n’est pas un phénomène contemporain, né dans un monde rationaliste, comme on pourrait le croire.

Il ne faisait pas l’unanimité en son temps


Déjà à son époque, ses prophéties irritaient, et avait été publié parmi d’autres, un pamphlet du titre de « Monstre d’abus » — un jeux de mots sur son nom d’auteur, pour s’en moquer. Malgré cette critique, il a vendu un grand nom d’exemplaires de ses prophéties, qu’il a complété au fil des ré‑éditions.

Une célébrité posthume


Il était déjà reconnu, mais devint célèbre surtout deux ans après sa mort, quand un De Chavigny s’est assidument mis à vouloir décrypter ses prophéties. Michel De Notre Dame, lui avait pourtant fait promettre de ne pas aborder ni tenter d’interpréter ses prophéties dans ses écrits. Il n’aura pas fallut attendre longtemps pour que la promesse soit trahie. Cette fascination a été transmises à d’autres à la même époque, ce qui aboutit à l’édition de nombreux livre sur Nostradamus. C’était le début de sa célébrité (posthume).

Des lecteurs plus ou moins sérieux


Nostradamus n’a pas intéressé que des gens peu soucieux ou manquant de recul, comme De Chavigny. Le reportage cite au moins les contemporains Monseigneur Jean‑Bernard De Cazenave et Roger Prévost comme commentateurs peu critiquables. Le premier est spécialiste des textes prophétiques, qu’il étudie apparemment avec détachement, ni‑plus, ni‑moins. Le second a tenté de comprendre le sens des quatrains prophétiques, et semble y être raisonnablement parvenu (voir plus loin).

Évidemment, tous ce qui s’annonce comme prédisant l’avenir attire toujours beaucoup d’engouement, et De Chavigny, son confident de peu de confiance, avait déjà bien semé les germes d’une fascination qui n’est jamais vraiment éteinte et qui a resurgit à chaque période de crise et de doute de l’histoire, y compris contemporaine.

Une lecture difficile


Il ne rédigeait pas ses quatrains proprement, les écrivait sur des feuilles volantes, comme des brouillons. Il avait une mauvaise écriture, difficilement lisible, et quand il ne rédigeait pas lui‑même, il dictait à un imprimeur, qui n’écrivait pas toujours les mots qu’il entendait ou les comprenait mal. Tous ces faits suffiraient déjà à rendre difficile la tâche de savoir si tel ou tel quatrain est bien tel qu’il l’a écrit, et un autre s’y ajoute encore, qu’il n’avait pas rédigé de texte originale et que les textes des quatrains pouvaient changer à chacune des ré‑éditions de ses prophéties.

Tout ce qu’il faut pour ajouter de quoi polémiquer sur des interprétations déjà perçues comme difficiles.

Les prédictions à priori sont rares


Mais ce n’était pas la seul raison, une autre étant que effectivement, même des gens raisonnables pouvait trouver des correspondances à postériori, entre des quatrains, et des événements importants qui s’étaient vraiment produits. Le problème a toujours été que les prédictions n’étaient décryptées qu’à postériori, jamais à priori, ce qui les rendaient inutiles comme prophéties.

Il y eu une exception, une prophétie interprétée à priori par Hitler, qui a cru voir dans les un quatrain, la confirmation de son « règne » à venir. Mais il lui fallait plus, et il a voulu par force trouver des confirmation que son ère durerait au moins mille, et des interprétations ont dut être inventé. Ces interprétations volontairement manipulées, ont été distribué à fin de propagande. L’une des interprétations annonçait la victoire final d’Hitler en 1943, ce qui s’est vite montré faux.

En dehors de ce cas, une autre interprétation à priori, mais largement approximative, fût celle du la chute du régime Communiste Russe, mais daté avec 2 ans de retard. L’auteur de l’interprétation prévoyait l’événement en 1991; il s’est finalement produit en 1989.

Les prédictions à postériori font sensations


Je n’ai pas noté les textes exactes des quatrains, mais voici en gros les prédictions à postériori, qui ont le plus fait sensation, listé par ordre chronologique.

  • Il aurait prédit la mort accidentelle d’Henri II, suite aux grave blessures provoquées par une lance;
  • Il aurait prédit l’arrestation à Varennes, de la famille royale de Louis XVI, alors qu’elle tentait de fuir la france;
  • Il aurait prédit le règne de Napoléon 1‑ier;
  • Il aurait prédit Hitler.

Deux faux sont à noté, qui sont des fausses interprétations de faux quatrains qu’il n’a jamais écrit et qui ont été inventé ou composé à partir de fragments d’autres quatrains.

  • On lui a fait dire à tord qu’il avait prédit le 11 Septembre 2001;
  • On lui a fait dire à tord, qu’il avait prédit une fin du monde en 2012.

Des visions du passé


Roger Prévots, qui a étudié ses prophéties, a tenté une approche inverse à toutes les autres dans une thèse : il a exposé et fondé l’hypothèse que toutes ses « prédictions » relataient des événements passés et déjà connus de son époque.

  • Le quatrain prédisant la mort accidentelle d’Henri II, correspond mieux à la description d’un événement lors de la prise de Bisance en 1204;
  • Le quatrain prédisant l’arrestation à Varennes, correspond mieux à la description d’un événement ayant eu lieu dans le Maine en france, celui des égarement dramatiques d’un moine destitué;
  • Le quatrain prédisant le règne de Napoléon 1‑ier, correspond mieux à la description d’événements courants ayant eu lieu dans la Rome antique;
  • Le quatrain prédisant Hitler, correspond mieux à des événements qui se seraient déroulé aux abords du Danube.

Je ne rapporte pas le détail de ces autres interprétations, le reportage les décrits, et les arguments sont convaincants.

L’unique exemple daté, était aussi issu du passé


L’unique cas de quatrain daté, prédisant un événement important en Juillet 1999, ne s’est pas vérifié. Ce quatrain relaterait finalement lui aussi un événement s’étant déroulé en 1099 (au lieu de 1999), lors de la prise de Jérusalem.

Nostradamus : la vérité sur ses prophéties — L’ombre d’un doute / France 3 — 2012



Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Ric
Débateur
Débateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Age : 67
  • Localisation : la Gaume, région de la Lorraine belge
  • Messages : 1730
Jeu 26 Sep 2013 12:01
Message Re: Nostradamus : Poète, « Prophète » et Historien
Nostradamus est connu pour ce prédictions, cependant il a aussi écrit
des recettes de confitures, toutes plus bizarres les une que les autres.

Autre curiosité du personnage, il donnait beaucoup d'argent pour
l'entretien des routes, des sommes dépassant ses propres revenus.

Il agissait en ce domaine comme s'il avait été dépositaire de fonds
destinés à cet usage.

On ne sait pas plus à ce sujet si ce n'est que précédemment dans
l'Histoire c'était les templiers qui assuraient financièrement l'entretien
des routes.

Image

Qui fournissait les fonds donnés par Nostradamus pour réparer les routes ?
A t-il eu des contacts avec une survivance de l'ordre du temple dissout presque
200 ans avant sa naissance dans les terribles circonstances que l'on sait ?


Bien amicalement

Image
....Je suis de là-bas !

Dernière édition par Ric le Mer 16 Mar 2016 10:37, édité 2 fois.

Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16764
Jeu 26 Sep 2013 12:41
Message Re: Nostradamus : Poète, « Prophète » et Historien
Ric a écrit : 
A t-il eu des contacts avec une survivance de l'ordre du temple dissout presque 200 ans avant sa naissance dans les terribles circonstances que l'on sait ?

Si c’est l’ordre des templiers, il y a peu de chances, parce que Charles je ne sais plus combien, qui les a fait arrêter et accuser d’hérésie pour mettre la main sur toutes leurs richesses supposées, parce qu’il avait des problèmes avec les finances de la france qui était en faillite, a laissé un pays tout autant en faillite après les avoir pillé. Il n’a rien trouvé à prendre d’autre chez eux, que des terres et des ressources agricoles, qu’il n’a pas sut exploiter (les templiers le faisaient bien mieux que lui), et quelques pièces, mais bien moins qu’il le pensait.

C’est fou cette histoire avec les routes. Je savais pour les confitures, mais pas l’histoire des routes.

C’était un drôle de gus de Nostradamus.

Quelqu’un d’aussi bien intentionné qu’il semblait l’être, n’était sûrement pas un charlatant, et ses prédictions ont dut être écrites à des fins qu’on a pas sut comprendre. D’ailleurs, il ne voulait pas qu’elles soient exploitées comme elles l’ont été.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Ric
Débateur
Débateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Age : 67
  • Localisation : la Gaume, région de la Lorraine belge
  • Messages : 1730
Jeu 26 Sep 2013 13:34
Message Re: Nostradamus : Poète, « Prophète » et Historien
Ric a écrit : 
A t-il eu des contacts avec une survivance de l'ordre du temple
dissout presque 200 ans avant sa naissance dans les terribles
circonstances que l'on sait ?


C'est une possibilité !

On sait que si l'ordre fut dissout début 1312 par le pape et poursuivi
ensuite par le roi Philippe IV dit Philippe le bel, beaucoup de chevaliers
et de dignitaires échappèrent au rafles des soldats du roi. . . Par la
suite il est fort possible que l'ordre ai vécu dans la clandestinité,
devenant au fil des siècles une sorte d'ordre initiatique et ésotérique.

Que cette organisation clandestine ait profité de trésors cachés du
temple est une possibilité également.

Image
Philippe IV de France, dit Philippe le Bel
ou le roi de fer, fils de Philippe III de France
et de sa première épouse Isabelle d'Aragon,
fut roi de France de 1285 à 1314, onzième roi
de la dynastie des Capétiens directs.

Image
....Je suis de là-bas !

Dernière édition par Ric le Mer 16 Mar 2016 10:34, édité 1 fois.

Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16764
Jeu 10 Mar 2016 13:34
Message Re: Nostradamus : Poète, « Prophète » et Historien
Nostradamus a été l’un des astrologues de Catherine de Médicis, qui était portée sur l’ésotérisme et la magie.

L’une des prédiction ayant rendu Nostradamus célèbre, concernait l’époux de Catherine de Médicis : la prédiction de la mort bête et accidentelle d’Henri Ⅱ pendant un tournois. Elle ne le connaissait pas encore à ce moment, c’est après que cette prophétie ce soit réalisé, qu’elle s’est intéressé à lui.

Mais son mage personnel était plutôt Côme Ruggieri, pas Nostradamus.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16764
Jeu 10 Mar 2016 14:48
Message Re: Nostradamus : Poète, « Prophète » et Historien
Ric a écrit : 
Nostradamus est connu pour ce prédictions, cependant il a aussi écrit des recettes de confitures, toutes plus bizarres les une que les autres.

Il était confiseur …

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16764
Ven 7 Avr 2017 17:09
Message Re: Nostradamus : Poète, « Prophète » et Historien
Hibou a écrit : 
Il était confiseur …

À ce propos, voir ce sujet : Les confitures de Nostradamus.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16764
Ven 7 Avr 2017 17:16
Message Re: Nostradamus : Poète, « Prophète » et Historien
Le documentaire du message « Re: Histoires de sorcières des campagnes françaises », à partir de 00:38:00, parle de Nostradamus. Il est dit que Nostradamus, qui était curieux, faisait de l’archéologie à une époque où cette science n’existait pas. Ce qu’il a découvert, lui aurait fait prendre conscience que les civilisations viennent et s’en vont, ce qui aurait put lui inspirer ses prophéties. Il était médecin apothicaire, et ce que lui ont donné à voir les épidémies autour de lui, contre lesquelles la médecine de l’époque ne pouvait rien car n’y comprenait rien, il a suspecté que les maladies étaient peut‑être transportées par l’air, les vêtements, des esprits ou des êtres invisibles, une intuition vague même si bien sentie, qui lui a peut‑être donné des idées mystiques.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16764
Ven 7 Avr 2017 17:31
Message Re: Nostradamus : Poète, « Prophète » et Historien
Comme tous les médecins de son époque, il pratiquait l’astrologie. Mais l’usage de l’astrologie était encadré, sa pratique à fin de prophéties était interdite par l’église, et il avait fini par s’intéresser à cette astrologie là aussi. L’inquisition de l’époque l’avait convoqué. Craignant pour sa vie, il partît pendant deux ans, laissant ses enfants et leur mère. Quand il revint après deux ans, espérant que l’inquisiteur l’avait oublié, il apprît que ses enfants et leur mère était morts pendant une épidémie Embêté(e) .

À cause de ce drame, il errât en france et en Italie. Pendant ces années, il a étudié les astres, autant à la manière d’un astronome que d’un astrologue, si bien qu’il en savait plus que les astronomes de son époque.

Il avait besoin d’être seul et de silence pour méditer, des méditations qu’il commençait par ces mots : « Splendeur divine. le divin près s'assied ».

C’est pendant ces méditations qu’il dit voir des choses. Il y croit assez pour vouloir préciser ces visions, les dater.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16764
Ven 7 Avr 2017 18:20
Message Re: Nostradamus : Poète, « Prophète » et Historien
Intéressant : le quatrain sur l’accident mortel de Henri Ⅱ, avait été interprété comme tel avant qu’il ne se réalise. Catherine de Médicis, son épouse, avait même tenté de le dissuader de participer à ce tournois, contre entre autre (*), le comte de Montgomery.

Les quatrains n’ont pas été rédigés en une seule langue, mais plusieurs : français, Latin, Anglais, patois Provençal. Il a aussi dit à son fils, les avoir mélangé.

Je rappel que je ne prends pas parti, ni pour ni contre les interprétations de ces quatrains, que je ne fais que rapporter des choses me semblant intéressantes dans le cadre de cette histoire.

(*) Je ne crois pas que c’était un duel contre une seule personne, comme c’était censé être des sortes de jeux pour eux.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron