Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Paradoxe avec les deux tours (présidentielle 2012)
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17070
Dim 15 Jan 2012 20:55
Message Paradoxe avec les deux tours (présidentielle 2012)
Ça ne va pas passionner beaucoup de monde, mais tant‑pis.

Vous savez sûrement déjà que la campagne, jusqu’aux élections, va être un jeu à quatre, avec par ordre alphabétique, Bayrou, Hollande, Le Pen, Sarkozy.

Bayrou a peu de chance d’arriver au premier tour, mais il aurait toutes ses chances au second tour.

Le Pen a des chances d’arriver au premier tour, mais n’a aucune chance au second tour et ne le passera jamais.

C’est kafkaïen. On a un système qui permet d’avoir au premier tour, quelqu’un qui n’a aucune chance au second tour (Le Pen), et aucune chance d’avoir au premier tour, quelqu’un qui aurait de bonnes chances au second tour (Bayrou).

Voir aussi les commentaires dans le blog du journal Le Monde :
Présidentielle : vers un match à quatre ?. 14 Janvier 2012.

Voir aussi, un sujet qui propose une solution :
Solutions aux paradoxes du scrutin à deux tours.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17070
Dim 15 Jan 2012 21:09
Message Re: Paradoxe avec les deux tours (présidentielle 2012)
… mais on ne sait toujours si oui ou non, Sarkozy est candidat. Il est considéré comme candidat par les sondages, alors qu’il n’a toujours pas annoncé sa candidature.

Et il est possible qu’il produise une telle réaction de rejet, qu’il soit à mettre dans la même situation que Le Pen au moment du second tour. Même si ce n’est pas aussi marqué qu’avec Le Pen, il n’a quasiment aucune chance de passer le second tour.

On en a deux ici, qui semblent n’être là que pour semer la zizanie : Le Pen et Sarkozy.

Désolé pour mon manque de neutralité sur dans ce message Gêné(e)

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
zen
Modératrice
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Fille
  • Age : 50
  • Localisation : Un pied dans l'eau et un sur le mont.
  • Messages : 11009
Dim 15 Jan 2012 22:21
Message Re: Paradoxe avec les deux tours (présidentielle 2012)
Sarko aime le fric et le pouvoir mais je pense que les dès sont pipés. Les deux qui seront au deuxième tour sont déjà choisis et peu importe celui qu'on va choisir, le gouvernement sera le même. On va nous balancer des leurres pour qu'on se jette dessus et pendant ce temps, ils feront leurs petites magouilles entre eux. Magouilles qui ne seront bien évidemment pas bénéfiques pour le peuple mais ça, on ne le saura que trop tard.
Profil
cron