Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Pauvre Épicure
Auteur Message
Compte gelé
Compte gelé
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Localisation : Corsica
  • Messages : 637
Mar 30 Aoû 2011 02:44
Message Re: Pauvre Épicure
Les grands philosophes de l' antiquité travaillaient seuls. Ils formaient des écoles dans lesquelles leurs disciples étudiaient, et c'est sans doute ainsi, qu'ils soumettaient leurs idées à la critique.
Et là, Hibou, tu as posé la question cruciale. Celle qui appelle une réponse malheureusement difficile à entendre pour nous, pauvres humains inutiles, et se complaisant dans notre insuffisance. En tout cas, c'est mon cas. Je me sens comme le ver de terre amoureux de l' étoile, quand je constate la puissance de raisonnement de ces quelques milliers d'individus qui au cours des siècles ont fait progresser l' humanité, ou du moins la partie respectable d'entre elle.
Et au fait, combien d'hommes, ont vécus sur Terre ?
Il y a environ 700 000 ans, les premiers "hominidés" sont apparus sur Terre, et le prétendu moderne homo sapiens lui, est là depuis environ 50 000 ans.
Au temps de l' agriculture (environ 7000, à 8000 ans avant JC) on estime la population humaine à quelques 5 millions d'individus. (moins qu'à Paris aujourd'hui)
Il nous faut nous rabattre sur des méthodes peu scientifiques puisque nous ne savons rien des taux de reproduction et de mortalité de l' époque. Ni même de l'espérance de vie, qui devait être très courte.
La méthode purement mathématique ne peut pas s'appliquer puisqu' il est prouvé que la croissance du potentiel humain n'est pas exponentielle, mais subit de fortes variations au cours des siècles, des événements et des cataclysmes.
En tout cas, un certain Carl Haub,
http://www.prb.org/Articles/2002/HowManyPeopleHaveEverLivedonEarth.aspx
c'est lancé dans l' étude et le résultat qui en ressort est que environ 106 milliards d'Hommes sont nés sur Terre. (et ne vous inquiétez pas de voir le chiffre 2 en haut de son tableau, il reconnaît que c'est là, ce qu'il appelle l' hypothèse minimaliste, à savoir Adam et Eve)
Et voilà, où je voulais en venir :
Il aurait "passé" environ 106 milliards d'Hommes sur Terre. Et sur ces 106 milliards, seuls, quelques milliers (et peut-être moins) ont d'une façon ou d'une autre, sans privilégier le moindre domaine de la connaissance, fait progresser l' humanité. Soit un individu sur 50 millions en gros.
Les autres, eux, vous, moi ? A quoi servent-ils ?
Allez, je vais tout de même, vous donner une raison d'espérer et de ne pas tomber dans le piège de l'absurde, tendu par A.Camus : rêvez que nous sommes indispensables ! Simplement pour que dans 100, 1000 ou 10 000 ans, un enfant naisse, ignorant tout d'une Zen, d'une Lucy, d'un France ou d'un Cairn dont il est issu, et que celui là viendra rajouter son nom aux quelques milliers qui se montrèrent dignes d' être appelés Humains.
Bon d'accord, vous me direz que ceux qui auront bénéficié ( j'écris un peu vite : bénéficié, n'est peut-être pas le mot approprié) de l' héritage chromosomique qu'ils doivent à France, vont sans doute devoir affronter de grandes difficultés. 36 chandelles
Pour Hibou, c'est fait. Sa Bulle le classe dans les increvables.
C'est peut-être là, le seul but de la vie. Consolez-vous, et surtout : buvez ! Pour oublier ou pour mieux appliquer la méthode Coué.

Flûte, je vais pour poster, et V'LAN : le forum est en maintenance. Et moi qui vient de dire de Hibou qu'il .... bon, l'erreur est humaine et les bugs emmerdent les humains depuis l' avènement des premiers morpions.
Et voilà que je vais être obligé de me sélectionner / glisser mon texte ailleurs, pour le poster plus tard, et comment résisterais-je alors à l'envie de me relire avec le risque de le fourrer à la corbeille... avec vidage sécurisé ? Enfin quand je parle de risque, je ne veux pas dire qu'il serait dommage qu'une telle production passe à la trappe, bien sûr. Non, je voulais dire qu'il serait dommage que ma tentative de vous ennuyer ait échoué.

Bon 3H48, j'ai posté, j'ai visité et j'ai rien vixi, because tout le monde dort. Le calme plat. Le grand désert. Et l'on n'en est qu' à la fin de ce mois d'aout agonisant. Ca promet : qu'est ce que ce sera de novembre à mars ? Vous vivez comme des poules, ou quoi ?
Profil
Compte gelé
Compte gelé
RANDOM_AVATAR
  • Genre : Garçon
  • Messages : 664
Mar 30 Aoû 2011 07:56
Message Re: Pauvre Épicure
harratch a écrit : 
J'ai lu, c'était dans la présentation d'Ysathis, que je salue, une petite parenthèse de Lucy dans laquelle elle se définissait comme épicurienne. Ceci est bel et bon, et je ne peux qu' apprécier. Cependant il conviendrait de faire un peu le point.
Comme tout bon philosophe classique, Epicure pour étayer sa thèse, a développé son antithèse. Celle-ci décrivait la vie d'un individu entièrement orienté vers le plaisir des sens. Chez lui, la recherche éperdue du bonheur est le seul but à atteindre car la mort, n'est rien. Mourir c'est disparaître à jamais dans l'oubli et le néant. Il faut donc vivre en profitant au maximum des plaisirs à découvrir.
Cela c'était l'antithèse. Et on a essayé de nous faire croire que c'était la synthèse.
Pas difficile dans ce cas, de franchir le pas et de supposer qu'Epicure était un bon vivant, amateur de bonne chère, courant la gueuse et sans doute orné d'un nez qui aurait fait pâlir de jalousie ce bon Bacchus.
Et cela devient encore plus facile quand on lit les critiques que lui ont adressé les philosophes plus modernes, et plus particulièrement ceux qui étaient inspirés par les religions monothéistes. Car pour elles, l' épicurisme était l' idée à abattre, en effet, pour Epicure, un dieu, n'est rien. Rien en tout cas qui puisse avoir la moindre influence sur l' homme. Pas étonnant dés lors qu'on lui ait collé cette étiquette négative.
En fait le vrai épicurien est un individu qui certes évolue dans un monde que seuls ses sens lui permettent d' imaginer. Mais sa quête est avant tout la recherche de l' équilibre le plus économique entre le bonheur et la douleur. Toute recherche exagérée de bonheur, ne peut qu'amener une dose de douleur équivalente ou pire. Il faut donc se montrer peu exigeant en matière de bonheur, ce qui réduit d'autant l'arrivée de la douleur.
Mais attention aux généralisations faciles : ce n'est pas de l'ascétisme pour autant . Ne me faites pas dire,ce que je n'ai pas dit.
Bon, je fais court, sinon on ne s'en sortira jamais. Lecture studieuse
Donc, qu'on arrête de dire je suis épicurien. Sauf, si on l'est en toute connaissance de choses ! Yeux au ciel avec le sourire

Oui en fait j'avais raté le sujet, TU VEUX DIRE QU'ON OUBLIE LA THESE, qui elle nous demande de prévoir les conséquences désastreuses qu'aurait une recherche éffreinée du bonheur.
Donc de tenir compte des retraites extérieures
MAIS ne pas vivre que pour les contraintes extérieures (épicurien)
leur consacrer le moins de temps posible de façaon à ce que le temps restant, consacré lui à la jouissance soit maximal.
Profil
Compte gelé
Compte gelé
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Localisation : Corsica
  • Messages : 637
Mar 30 Aoû 2011 09:59
Message Re: Pauvre Épicure
Tout à fait entre nous, je trouve stupide cette manie de passer en citation l'intégralité du post de la personne à qui on prétend répondre. A moins que ce ne soit que pour allonger artificiellement sa propre réponse.
Ceci dit, je ne veux strictement rien dire. Epicure l' a fait mieux que moi, je ne fais que remettre les pendules à l'heure.
Profil
Compte gelé
Compte gelé
RANDOM_AVATAR
  • Genre : Garçon
  • Messages : 664
Mar 30 Aoû 2011 10:08
Message Re: Pauvre Épicure
harratch a écrit : 
Tout à fait entre nous, je trouve stupide cette manie de passer en citation l'intégralité du post de la personne à qui on prétend répondre. A moins que ce ne soit que pour allonger artificiellement sa propre réponse.
Ceci dit, je ne veux strictement rien dire. Epicure l' a fait mieux que moi, je ne fais que remettre les pendules à l'heure.


Moi auisi Harratch, mais tu sais bien que souvent un tiers se glisse entre ta question et ma réponse (ou le contraireà) ce qui fait que le lecteur ne sais pas si je te réponds ou si je réponds au tiers.

En plus tu connais la société actuelle, le mec (ou la fille , demande d'ajout réclammée par Lucie)
ne fais pas l'effort de remonter deux messages plus haut pour lire la question.
Profil