Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Un verset du Coran à l’honneur à la fac de droit de Harvard
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17312
Dim 9 Mar 2014 09:45
Message Un verset du Coran à l’honneur à la fac de droit de Harvard
C’est volontairement et pas par erreur, que le sujet est posté en Sociologie & Société et pas en Religion(s).

Ce n’est pas une actualité récente, même si c’est seulement aujourd’hui que j’en ai pris connaissance. Cette ancienne actualité a été ressortie, pour je ne sais quelle tardive raison, probablement pour des intentions négatives ou alarmistes (deux élections approchent, et le FN est en chasse), je le crains.

La plus ancienne mention qui en soit faite que j’ai put trouver tout en me semblant fiable, est sur un blog Musulman, du nom de Al‑Kanz (le nom du blog) en Janvier 2013, il y a donc un peu plus d’un an. C’est à propos d’une citation du Coran, dans le hall de la plus grande entrée de la faculté de droit de Harvard. Le Coran y est cité, parmi d’autres citations d’autres écrits.

Harvard : un verset coranique à l’entrée de la faculté de droit (al-kanz.org). Janvier 2013.

L’article, citant le verset en question a écrit : 
« Ô vous qui croyez ! Observez la stricte vérité quand vous témoignez devant Dieu, fût-ce contre vous-mêmes, contre vos parents ou vos proches. Que ce témoignage concerne un riche ou un pauvre, Dieu porte plus d’intérêts à l’un et à l’autre que vous-mêmes […]. »

Traduction du sens du début du verset coranique 135 de la sourate 4, « les Femmes »

L’extrait de phrase « fût-ce contre vous-mêmes, contre vos parents ou vos proches », peut sembler violent, s’il est interprété hors‑contexte, et il faut bien garder à l’esprit qu’il parle de l’obligation de faire des témoignages justes, et non‑biaisés par des sentiments privés.

Il faut lire ce verset comme étant une recommandation à propos de l’exercice de la justice, c’est son propos, et la raison pour laquelle il est affiché, non‑pas le temps d’une exposition, mais de manière permanente.

L’auteur du blog, poursuit avec une autre citation du Coran, sur le même propos, mais qui elle, n’est pas rapportée par cette grande plaque à l’entrée de de la fac de droit d’Harvard (ils ne peuvent pas tout y mettre non‑plus) :

L’article, citant un autre verset du Coran a écrit : 
Comme le rappelle le verset 8 de la sourate 5, « La Table », Dieu exige que les musulmans soient « impartiaux quand [ils sont] appelés à témoigner. » L’inimitié ou la haine ne peuvent justifier un manquement à cette exigence de justice. Le verset 8 se poursuit de la sorte : « que l’aversion que vous ressentez pour certaines personnes ne vous incite pas à commettre des injustices. Soyez équitables, vous n’en serez que plus proches de la piété ! Craignez Dieu ! Dieu est si bien Informé de ce que vous faites. »

Cette citation sur le thème de la justice, éclaire aussi sur ce que les Musulman(e)s comprennent dans l’expression « soumission à dieu », et l’expression « craindre dieu », ne doit pas être entendue comme une parole menaçante, si ce n’est un avertissement à propos des suites possibles d’un acte en dehors du bon sens; un avertissement, mais comme l’éducation Occidentale en connait elle‑même d’ailleurs.

Bref, c’est un exemple qui montre que, si des gens peuvent sortir des versets du Coran, pour y faire voir une œuvre « maléfique et barbare », cela ne se fait pas sans passer sous silence, d’autres citations qui au contraire peuvent y faire voir une œuvre plus éclairée (*), au point qu’une université laïque et très réputée à travers le monde, comme l’est l’Université de Harvard, puisse le citer parmi les citations les plus recommandables et mémorables à propos de la justice.



(*) Ou plus intemporellement éclairé, les griefs faits au Coran, ayant le plus souvent comme cause, quand il s’agit de griefs honnêtes, que ce qui y est écrit date d’un autre temps. C’est un problème pour certaines choses, qui bien qu’elles étaient des avancées pour l’époque (qu’on peut avoir du mal à imaginer depuis notre monde contemporain), ne sont plus des avancées pour le monde contemporain, et au contraire. Mais des paroles lucides à cette époque et restant lucides à notre époque, existent tout autant.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 17312
Dim 9 Mar 2014 09:59
Message Re: Un verset du Coran à l’honneur à la fac de droit de Harvard
Ce sujet peut être mis en contraste avec celui‑ci : La peur de l’Islam devient en france un reflex conditionné.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron