Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Une musique du deuxième siècle
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 19050
Ven 14 Déc 2012 22:51
Message Une musique du deuxième siècle
Pour compléter un précédent sujet sur la musique ancienne, « Une musique vieille de 2 350 ans », une musique du deuxième siècle a été partiellement restaurée et jouée. Celle‑ci est donc vieille de 1 800 ans au moins et 1 900 ans au plus.

Le reportage qui suit raconte l’histoire, et fait entendre des extraits. J’aime surtout celui tout à la fin, il est fleuri (ça me fait penser spontanément à des fleurs qui volent).

C’est un papyrus oublié depuis un siècle, froissé dans une boite en fer, mêlé de cigare et de bout de journaux (aucun soin), qui a intrigué un chercheur du CNRS, à cause d’étranges signes se trouvant au dessus du texte.

Une spécialiste de la musique lui dit être certaine que ces signes sont ceux d’une notation musicale antique, et que le papyrus est une partition. Il a fallut la restaurer, partiellement, à cause de l’état dans lequel elle a été retrouvé et tout ce qu’il en manquait. Puis il a fallut reconstruire les instruments, essayer de retrouver comme ils devaient être joués (comment les cordes étaient pincées, comment les notes étaient produites), et jouer finalement cet extrait de partition, pour vraiment l’entendre en vrai, « et pas seulement dans la tête en lisant la partition », comme dit la chercheuse du CNRS qui a participé à la récupération du contenu du parchemin.

Le parchemin s’appel « le Médée de Carcinos », et a été retrouvé au Louvre, dans les conditions résumées plus haut.

Voir et entendre :

La musique antique ressuscité (UniverscienceTV)




-- Édit --

Voir aussi : Une musique vieille de 2,350 ans.
Voir aussi : Une musique ancienne de 3 400 ans ? (avec un doute).

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
cron