Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Physique quantique : Bohr vs Einstein… puis Bell et Aspect
Auteur Message
En ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22134
Mer 8 Oct 2014 05:54
Message Physique quantique : Bohr vs Einstein… puis Bell et Aspect
Einstein a participé, sans vouloir le faire, à la naissance de la physique quantique, en montrant que la lumière du Soleil, est à la fois onde et particule.

Je ne connais rien de la part de Bohr, qui l’ai symétriquement amené sans le vouloir, à participer à la relativité d’Einstein.

Einstein dit en pensant à Bohr, « Dieu ne joue pas aux dès ». Bohr répondit en pensant à Einstein, « Il devrait arrêter de dicter à Dieu ce qu’il doit faire ».

Pour Bohr, deux particules créées ensemble, continuent à former un unique objet [1], même si les particules sont ensuite séparées par quelque distance que ce soit. Agir sur l’une, c’est agir sur l’autre.

Pour Einstein, tout effet à une cause local, est rien ne peut se déplacer ou se propager plus vite que le lumière, que ce soit un objet, une information ou un effet.

L’action instantanée sur une particule quelque soit la distance à laquelle elle se trouve, semble pour Einstein [4], exposer un paradoxe dans le modèle de Bohr. C’est le désaccord formel et historique, entre Bohr et Einstein.

La contradiction entre les deux images du monde, peut sembler se résoudre à une question de différence de type de test, et ne pas être une véritable contradiction [2].

Bell comprend qu’il reste quelque chose au delà de la différence de type de test. Le type de test explique ce qui est observé, mais la physique fait aussi des prédiction sur les phénomènes, et selon que l’on opte pour le modèle d’Einstein ou le modèle de Bohr, les prédiction ne seront pas les mêmes.

Si on opte pour le modèle d’Einstein, on a des prédictions conformes aux inégalités de Bell [3]. Si on opte pour le modèle de Bohr, on a des prédictions en contradiction avec les inégalités de Bell.

Bell se présente comme l’arbitre du débat entre Bohr et Einstein. Mais il n’arbitre pas, il dit seulement comment arbitrer. Alain Aspect, en 1982, réalisera en france, une expérience qui donnera la réponse de l’arbitrage de Bell.

Ceci résume la dispute historique à propos de la mécanique quantique et de la relativité générale (ou restreinte ?), et sa conclusion tardive en 1982. Les messages suivant essaieront de détailler et de dire ce qu’a finalement été la conclusion de 1982.

C’est donc l’histoire d’un débat entre Niels Bohr et Albert Einstein, arbitré par John Stewart Bell et (tardivement) Alain Aspect, sur l’intrication quantique (quantum entanglement).


[1]: Je n’ai pas compris ce qui l’a amené à le dire. Ce message sera édité quand je l’aurais compris.

[2]: Je ne comprend pas comment. Ce message sera édité quand je l’aurais compris.

[3]: Je ne comprends pas trop. Ce message sera édité quand je l’aurais compris.

[4]: Accompagné par Boris Yakovlevich Podolsky et Nathan Rosen. On parle précisément du paradoxe EPR, EPR signifiant Einstein‑Podolsky‑Rosen. Le papier exposant ce paradoxe supposé, a été co‑écrit par ces trois. Voir : The Einstein‑Podolsky‑Rosen argument and the Bell inequalities (iep.utm.edu).

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
En ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22134
Mer 8 Oct 2014 06:51
Message Re: Physique quantique : Bohr vs Einstein… puis Bell et Aspect
Un vieux reportage du début des années 1980, pas pour autant obsolète.


Quantum entanglement documentary — Atomic physics and reality


Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
En ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 22134
Mer 12 Oct 2016 23:16
Message Re: Physique quantique : Bohr vs Einstein… puis Bell et Aspect
Un article de vulgarisation de la physique quantique, par David Louapre, un docteur en physique. L’article mentionne l’expérience d’Alain Aspect sur les inégalités de Bell : La mécanique quantique (sciencetonnante.wordpress.com), Octobre 2015.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet