Hello!

Inspiré(e) de prendre part à la discussion ? Ou de poser une question ou demander de l’aide ?

Alors bienvenues dans les grands sujets des forums de La Bulle : m’inscrire.

Cette partie du forum n’est pas compatible avec les bloqueurs publicitaires

Félicitations à vous, de préférer les accès payants plutôt que la gratuité par la publicité, c’est honnorable et cohérent de votre part. Malheureusement, l’accès payant par micropaiement (qui serait d’environ 1 cent pour 20 pages consultées) n’est pour l’instant pas encore mis en place, et l’accès gratuit sans publicité, est réservé aux membres actif(ve)s du forum. En attendant, si vous souhaitez poursuivre votre visite chez nous, vous pouvez ajouter le site à votre liste blanche, ou encore mieux, désactiver le bloqueur partout. Pour ajouter le site à votre liste blanche, pour Firefox (similaire pour les autres navigateurs), rendez‑vous en bas à gauche de la fenêtre de votre navigateur, et cliquez sur le menu comme dans l’exemple de l’image ci‑dessous, puis rechargez la page, en appuyant sur F5.

Après 2008, août 2011 : « Le retour de la crise »
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16232
Dim 7 Aoû 2011 17:32
Message Après 2008, août 2011 : « Le retour de la crise »
Bonsoir,

Pour un retour, encore aurait-il fallut qu’elle soit partie un moment; elle était juste toujours là.

Je repasserai pour plus, pour l’instant deux citations à titre pédagogique.

Jawl, sur Ubuntu-fr.org a écrit : 
Le problème c’est qu’en 2008 la faillite était bancaire et les états on sauvé les banques. Par contre en 2010 ce sont les état qui sont en faillite et je ne pense pas que les banque sauve les états.


Josiah Stamp, gouverneur de la Banque d’Angleterre, 1920 a écrit : 
Si vous désirez être les esclaves des banques, et payer pour financer votre propre esclavage, alors laissez les banques créer l’argent.


En sauvant les banques, on a sauvé la source du problème : à quoi pouvait-on s’attendre d’autre qu’à une résurgence rapide de la même crise… enfin, la même, plutôt pire encore que celle de 2008.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Débateur
Débateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Localisation : Du changement en perspective
  • Messages : 1270
Dim 7 Aoû 2011 18:00
Message Re: Après 2008 : « Le retour de la crise »
J'ai vaguement entendu qu'il y avait comme un problème...

La bourse est en chute libre. Bah, tant que les miennes se portent bien... Pété de rire

"On met du temps à devenir jeune" P Picasso
Profil
Compte gelé
Compte gelé
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Localisation : Corsica
  • Messages : 637
Dim 7 Aoû 2011 18:25
Message Re: Après 2008 : « Le retour de la crise »
Jusqu' au jour, où elles vont se ratatiner faute de protéines et de vitamines...

Si vous avez les yeux plus gros que le ventre, vous ne risquez pas de trouver une paire de lunettes. (Pierre Dac)
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16232
Dim 7 Aoû 2011 18:35
Message Re: Après 2008 : « Le retour de la crise »
Cairn a écrit : 
J'ai vaguement entendu qu'il y avait comme un problème...

La bourse est en chute libre.

Il y a bien comme un problème. Après qu’on nous ait dit que la crise était passée (en même temps, qui fait encore confiance aux menteurs professionnels que sont les institutions officielles et les politiques), on a vu arriver un énorme problème en Grèce. Après qu’on nous ait dit que ça ne se dégraderait pas plus et que c’était le pire qu’on puisse envisager, on a vue le même problème menacer la Turquie. Maintenant l’Espagne, l’Italie, et l’Irlande depuis presque toujours.

Puis la bourse qui baisse à des niveaux comparables à ceux de 2008 (donc comparable à ce qu’il en était lors d’une crise censée être passée), puis les USA qui se trouvent décotés dans l’économie mondiale.

Je me demande quelle solution miracle va encore être promise, parce que je n’ose pas imaginer qu’ils osent encore nous avancer un n-ième sauvetage des banques sur les fonds publiques.

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16232
Dim 7 Aoû 2011 18:48
Message Re: Après 2008 : « Le retour de la crise »
Autre citation intéressante (et historiquement vérifiée) :

Chibbata, sur Ubuntu-fr.org a écrit : 
Le capitalisme fonctionne par cycles entrecoupés de guerres mondiales; depuis la chute du communisme qui faisait contrepoids, on déclenche des guerres pour un oui ou pour non, on incite même à la guerre, remember le 11 septembre 2001

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Débateur
Débateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Garçon
  • Localisation : Du changement en perspective
  • Messages : 1270
Dim 7 Aoû 2011 19:09
Message Re: Après 2008 : « Le retour de la crise »
Ca ressemble à la faillite du système capitaliste et de l'économie libérale.

"On met du temps à devenir jeune" P Picasso
Profil
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16232
Dim 7 Aoû 2011 19:37
Message Re: Après 2008 : « Le retour de la crise »
Cairn a écrit : 
Ca ressemble à la faillite du système capitaliste et de l'économie libérale.

Faillite qui est prévue depuis longtemps. Ce n’est pas un accident, c’était structurellement inscrit. Mais tant que certaines personnes en profitaient, elles ne disaient rien (le chômage, ne concerne que les chômeurs, c’est bien connu). À mesure que de plus en plus de personne sont touchées, de plus en plus de monde se réveille. Mais cela implique aussi que quand la majorité des gens se seront enfin réveillé, il sera simplement trop tard, puisque la majorité des gens ne se réveilleront que lorsque la majorité des gens seront touchés. Tant que la majorité continuera à en profiter, ils seront pour la perpétuation (ce qui est encore le cas, même maintenant !).

Étienne Chouard, enseignant en Économie, Gestion et Droit Fiscal, parle dans la vidéo qui suit. Il explique comment, juste avant le première guerre mondiale, a été mise en place l’économie basée sur l’endettement (une économie basé sur l’endettement, c’était voué à finir en catastrophe, c’était inévitable, mais tant que les occidentaux profitait, et encore plus les occidentaux aisés, personne n’a eu aucune envie de relever ce bug majeur de l’économie).

Il relève un détail « croustillant », quand il fait remarquer qu’une banque privée, s’est donné comme nom, un nom qui laissait croire qu’elle était une banque publique contrôlé par l’état. Cette banque, c’est la Réserve Fédérale Américaine… une banque qui n’a pourtant rien de fédérale, puisqu’elle est une banque privé ! Mais en 1913, personne n’a relevé ce détail fumeux (une désignation mensongère).

La vidéo d’Étienne Chouard, enseignant en Économie (durée de 6 minutes 50) :


Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16232
Dim 7 Aoû 2011 21:44
Message Re: Après 2008 : « Le retour de la crise »
Encore une citation d’un autre forum. Celle-ci j’aimerais bien la vérifier, mais elle me semble crédible et ne m’étonne pas, alors je cite.

Checky, sur Ubuntu-fr.org a écrit : 
Depuis 1980 nous avons versé en intérêts d’emprunt l’équivalent de 1000 milliards d’euros (valeur de l’euro 2006) !

Je m’occuperai de vérifier ça plus tard.


Le problème de la dette dont on nous rabat les oreilles à longueurs de journées, en faisant culpabiliser en priorité les gens qui consomment le moins et qui n’ont déjà rien, c’est qu’elle n’est pas légitime pour une part. On dit « tout travail mérite salaire », on devrait également penser à dire « Toute facturation mérite services ou biens réciproques ». Et justement, on a à faire ici, à des facturations contre rien du tout. Comment faire payer les gens en échange de rien, ni bien ni service, tel est le crédo de l’économie de la dette.

Ce n’est pas exactement sous cet angle que cet article aborde le question, mais son titre va dans le même sens : La dette publique est plombée par des intérêts illégitimes (celluledecrise.owni.fr).

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
  • Genre : Télétubbie
  • Messages : 16232
Dim 7 Aoû 2011 22:05
Message Re: Après 2008 : « Le retour de la crise »
Passons de l’international à la france, pour parler de l’équivalent français de ce qu’a été le coup de la Réserve Fédérale des États-Unis.

Sur une initiative de Valéry Giscard D'Estaing en 1973, le processus d’endettement a été explicitement… inscrit dans la loi.

Dette publique de la France (fr.wikipedia.org)
Wikipédia a écrit : 
Le 3 janvier 1973, le ministre de l’économie Valéry Giscard d'Estaing fait voter la Loi n°73-7 sur la Banque de France interdisant au Trésor public d’emprunter sans intérêt à la Banque de France. À partir de cette loi, le gouvernement devra avoir recours à l’emprunt privé à des taux plus élevés que ceux de la Banque de France.


Comment pouvait-on échapper à la situation actuelle dans ces conditions ? L’endettement était programmé, chez nous, depuis 1973, et aux États-Unis, depuis 1913.

Et après ça on accuse les ménages d’être responsables de l’endettement du pays ?

Image
Hibou57

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » [Platon]
Profil Site Internet
Tchatcheur
Tchatcheur
RANDOM_AVATAR
  • Genre : Garçon
  • Messages : 71
Dim 7 Aoû 2011 22:07
Message Re: Après 2008 : « Le retour de la crise »
On risque de comrendre d'ici peu, ce qu'est la crise. Dès demain matin, si on ne rassure pas les investisseurs et les prêteurs ...
Profil